• 1984-1985 ARAB AHMED-BOURAYOU ABDELLATIF

     

    Amed Arab ancien joueur du CRB

    et finaliste du mundial  en gréce avec l'EN militaire en 1969

     

     

     


     

     

    ARAB AHMED

    BOURAYOU ABDELLATIF

    Amère reléguation

     

    Une inter-saison sombre avec Sebbar comme seul recrutement significatif pendant que Kermali laisse tomber son programme quadriennal de travail pour rentrer à un bercail redevenu plus attirant.Un premier parcours ou ARAB Ahmed passe en courant d'air après le 6ème match et la défaite contre le WAB, où Bourayou Abdellatif se retrouve malgré lui DTS et où l'équipe réussit l'exploit inédit de se faire battre 4 fois à domicle (ASCO, EPS,USMH et ESMG).
    Une suite catastrophique où tout le monde fait ce qu'il veut à Bologhine (nuls de Tlemcen, Bordj Ménaiel et victoire de Boufarik) puis un déclic face à Sétif avec un début de redressement (11 points en 4 matchs) et une qualification aux quarts de finale de la coupe d'Algérie.Une fin de parcours laborieuse où après Zenir venu à la rescousse dés l'aller , c'est Lemoui qui flâne dans les environs, ou les points difficiles sont rapportés (nuls à Mascara et Tizi-ouzou) et les points faciles dilapidés (défaites à domicile devant le MAHD, Guelma et à Tiaret).Un final dramatique où Chlef joue le jeu et même à fond et...bonjour les dégâts.
    Il y a ensuite ce que tout le monde ou presque pense:autrement dit que c'est la faute à Bourayou.Il est vrai que le public peut avoir des raisons de s'arrêter à ce jugement.Par exemple le Mouloudia n'a pas réussi à dégager une équipe type durant la saison.Pas moins de 10 joueurs ont été essayés aux postes d'arrières latéraux: Boukraâ, Iratni, Laroussi, Bencheikha, Makkour, Cherfaoui, Bahri, Oudina et même Meghichi et Ghrib.Le Mouloudia n'a pas arrêté un systéme de jeu définitif passant sans arrêt du 4.4.2 (avec Bencheikh déporté à gauche) au 4.3.3 (avec Yacef ou Meziani à l'aile gauche).
    Ces remarques valent ce qu'elles valent, il n'en demeure pas moins que Bourayou par ses qualités humaines et sa rationalité dans le travail a fait l'unanimité autour de lui "il était venu pour apprendre auprés de Kermali, il s'est retrouvé dans un rôle auquel il n'était pas préparé .Il a fait du mieux qu'il a pu" disait de lui Benzerroug, directeur administratif de l'ASP.Zenir reconnait en Bourayou "un entraineur de qualité"et Bencheikh "un entraineur d'avenir".Voilà la question tranchée.On ne peut pas faire porter le chapeau à un DTS qui reconnaissait ne pas encore en être tout à fait un.

     

    Abdellatif Bourayou

    MCA 1984-1987

    Il a drivé le Mouloudia pendant les années 1980, puis il s’est exilé aux Emirats arabes unis où il a travaillé avec plusieurs clubs.Né le 25.9.1957 à Tunis, il prend le mouloudia alors qu'il n'avait que 27 ans et se voit chapeauter DTS malgré lui après le imogeage d'Ahmed Arab à la 6ème journée du début de championnat.Zenir sera nommé adjoint lors du match de coupe contre sidi moussa.

     

     
    Zenir adjoint de Bourayou

     

    Technicien supérieur en sport, spécialisé en football,a débuté sa carrière de footballeur en 1972 au JSEB.De 1974 à 1978 joue en juniors puis en séniors à la DNC ANP.Il opte en 1978-1979 à l'US Santé avant d'entamer sa carrière d'entraineur à bousfer (Oranie) en 1980-1981.Dans le cadre de son service militaire il encadre l'équipe de l'EMEPS de 1981 à 1983, Bourayou gagne la coupe d'Algérie militaire 1981-1982 avec cette même équipe de l'EMEPS avec en son sein Bouiche Nasser (MCA) ce qu'il lui donna plus de crédit, il se voit nommé entraineur adjoint de Soukhane à la tête de l'équipe nationale militaire (avec son poulain Bouiche nasser) qui prend part aux phases africaine de de qualification à Alger pour le mundial militaire et se qualifier pour le tournoi final qualificatif et se fait éliminer par le koweit en 1/2 finale.En 1982 est nommé entraineur du WA Boufarik avant de rejoindre le MCA en 1984 pour ne la quitter qu'en 1987 avec le retour de Zouba à la tête du club.

    « 1983-1984 KERMALI ABDELHAMID1985-1986 LEMOUI-BOURAYOU-BACHA »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :