• ALAIN Michel

    Alain Michel MC Alger



    ALAIN Michel

    Le Bosseur Réaliste 

    Le nouvel entraîneur du MC Alger, le Français  Alain Michel, a estimé que le doyen des clubs algériens possède tous les moyens pour figurer parmi les trois premiers et pourquoi pas jouer les premiers rôles dans le championnat national
    Sollicité par les dirigeants, il y a une quinzaine de jours pour driver cette formation du Mouloudia d’Alger, Alain Michel qui était l’invité du Forum Maracana sport organisé à l’Hôtel Mercure considère que sa nouvelle équipe possède tous les moyens pour relever le défi et trouver la place qui est la sienne. «Nous allons nous atteler à travailler davantage pour redonner au MCA les assises solides pour demeurer parmi les trois formations fortes du championnat», dira t-il tout en soulignant que la mission n’est pas facile dans un environnement aussi exigeant que celui du Mouloudia.
    Concernant le contrat qui le lie à son nouveau club, Alain Michel dira que son contrat avec le MCA expire à la fin du championnat mais cela n’empêche pas qu’il peut être prolongé au- delà de cette échéance et selon les résultats « mon rôle dans l’immédiat est de relancer la machine et le plus important pour cette équipe du Mouloudia est de retrouver la sérénité, la stabilité et surtout la confiance autant de facteurs qui peuvent m’aider à trouver avec les dirigeants une entente parfaite». Pour cela, dira Alain Michel, nous avons déjà discuté de plusieurs variantes et j’estime que la teneur du contrat avec le MCA est raisonnable.
    La domiciliation du MCA est un autre point abordé au cours de cette rencontre. Pour le nouveau coach du Mouloudia il ne faut pas se cacher derrière ça pour expliquer les mauvais résultats « le plus important chez une équipe est de bien jouer et gagner quelque soit le terrain ou elle évolue » et d’ajouter « il faut faire la différence entre la domiciliation pour jouer les matchs et posséder un lieu stable. A courte durée cela ne doit en principe pas poser pas de problèmes pour l’équipe qu’elle soit domiciliée ici ou ailleurs mais dans la vie d’un club cela devient essentiel pour une longue durée puisque c’est un facteur de stabilité.
    S’agissant de l’effectif du MCA, Alain Michel estime qu’il est encore trop tôt pour juger réellement  la valeur de ses joueurs. Il y a un déficit, certes, dans certains postes mais, d’ici quelque temps, on verra ce qu’on peut faire pour apporter les correctifs nécessaires.

    Le baptême du Français avec le championnat Algérien avait coincider avec le "big" derby contre l'USMA,seulement pour une bétise humaine le match a été reporté à une date ultèrieure.La trêve qui a suivi ce report pour cause des matches internationaux a différé l'apparition du Mouloudia avec son Nouvel entraîneur jusqu'au déplacement à Bordj Bou Arréridj. la première sortie, donc, d'Alain Michel à la tête du MCA contre le CABBA s'est soldé par une défaite sur le score de 2-0 ce jeudi 17.10.2008.Du pain sur  la planche attend Alain michel pour redresser la situation  jusqu'au là catastrophique après 7 journées et la place d'avant-dernier au classement avec 16 buts encaissés,un record.

    Mais le nul concédé par le MCA le lundi 23.3.2009 au stade de Bologhine face à l'ASO a failli être son dernier match à la tête du club, la direction du Mouloudia a pris la décision de se séparer de son coach avant de faire volt-face et de le maintenir à son poste sans qu'il soit sur le banc pour le match face à Béjaia, remplacé par son adjoint Achouri Kamel.

    Heureusement pour la stabilité du club, la direction du Mouloudia a failli  céder à la pression de la rue alors que tout le monde est au courant du mal de ce prestigieux club qui n'a de prestige que le nom.D'ailleurs il faut saluer le courage de cet entraineur d'avoir situer le mal du MCA et de le déclarer sans hypocrisie.

    Voici le Bilan d'Alain Michel avec le MCA

     Saison 2008/2009

     Bilan alain michel 2008/2009

     

    Alain Michel 2008-09

    1)CABBA-MCA (2-0)
    2)MCA-USMAn (1-0)
    3)CRB-MCA (1-2)
    4) MCA-MSPB (1-2)
    5)ESS-MCA (1-0)
    6)MCA-RCK (1-0)
    7)MCA-JSK (2-1)
    8)MCA-USMA (0-0)
    9)MCA-MCS (2-1)
    10)USMB-MCA (0-0)
    11)RCK-MCA (0-2)
    12)MCEE-MCA (2-1)
    13)MCA-NAHD (2-2)
    14)ASK-MCA (0-0)
    15)MCA-USMH (2-0)
    16)USMA-MCA (3-0)
    17)MCA-ASO (2-2)
    18)MCA-JSMB (1-0)
    19)MCA-CABBA (1-0)
    20)USMAn-MCA (3-1)
    21)MCA-CRB (1-1)
    22)MSPB-MCA (0-1)
    23)JSK-MCA (1-1)
    24)MCA-USMB (1-1)
    25)MCS-MCA (0-2)
    26)MCA-ESS (2-1)


    Matchs joués : 26
    Victoires......... : 12
    Défaites......... : 6
    Nuls .............. : 8
    Points ...........: 44

    2 Coupe d'Algérie

    1/32ème MCA-AIN DHAB 9-0
    1/16ème CRB-MCA 0-0 (4-1 TAB) éliminé


    Ses Déclarations


    "Le MCA est une belle vitrine mais dedans y'a  rien"

    «On a un effectif moyen, loin d’être le meilleur du championnat. Soyons clair, si on fait un classement des effectifs, on pourra classer le nôtre à la sixième place ou septième. Je peux vous affirmer que si on se classe à la quatrième place, ce sera un miracle pour nous.»


     «Le Mouloudia n’a pas les moyens de jouer le titre »

    «Il y a cette guéguerre qui existe entre les dirigeants qui a fini par m’épuiser.Je ne sens pas que le club veut avoir un projet sérieux. C’est regrettable parce qu’un club d’une telle envergure ne peut pas se permettre un tel ratage. C’est même triste de voir le Mouloudia dans une telle situation.»


    "Ces dirigeants-là ont trouvé cela amusant, c'est pour cela qu'ils font cela. Il faut qu'il sache que je ne suis pas éternel. Je ne vais pas rester ici toute la vie. Un jour, je partirai. Je sais très bien qu'il y a un complot contre moi. Si j'étais chez moi en France, je saurais quoi faire.On ne vise pas Michel, mais on vise le président».

    "Au Mouloudia, j'ai recruté des joueurs au mercato dont je suis responsable, car on peut toujours fuir ses responsabilités et dire que ce n'est pas moi qui ai recruté tel joueur, dans le cas où ça ne marcherait pas...Il faut savoir que je ne suis pas éternel au MCA. Ce n'est pas à mon âge que je vais jouer le rôle du Caïd, car ce qui m'intéresse c'est de réussir quelque chose pour cette équipe"

    « Je ne suis pas le genre d'entraîneur à se rétracter après avoir fait des déclarations, je maintiens donc ce que j'ai dit après le match que nous avons disputé au stade de Mouzaïa face à l'USMB :Si je suis au Mouloudia ce n'est pas pour jouer le maintien, et les trois premières rencontres de cette phase retour seront décisives pour déterminer les objectifs du club.Personnellement, je suis prêt à partir si j'échoue. Les gens doivent savoir que je ne suis pas éternel au MCA ».

    « Lorsque j'ai pris le Mouloudia en main, j'ai trouvé l'équipe dans une position critique, et je pense avoir réussi à donner à l'équipe une certaine assise qui lui a permis de quitter la deuxième moitié du tableau. Malheureusement, certains dirigeants n'ont rien trouvé de mieux que de me critiquer, et je pense que même si je  réussissais de bons résultats à l'avenir, ça va déplaire à certains dirigeants.
    Je crois que ce sera pire, les
    dirigeants en question vont essayer de jouer le rôle du Calife ; et à ce
    moment ça les intéressera de prendre la place des autres »,



    Alain Michel MC Alger

    Alain Michel MC Alger

    Alain Michel MC Alger

    Alain Michel MC AlgerAlain Michel MC Alger

    Alain Michel, cet agrégé d’histoire enseigne le ballon rond 
     

     

    Article paru
    le 29 janvier 1997


    EN 1993, Louhans-Cuiseaux redescend en division 2, René Lamer part entraîner Istres et Jacques Duriez, président du club, va dénicher Alain Michel. Le professeur agrégé d’histoire vient alors de quitter le FC Bourges, qu’il a dirigé pendant dix ans, palmarès rare dans le monde du football pro. « Tout le monde ne peut pas faire du Guy Roux », s’amuse l’entraîneur du CSLC.

    Lorsque le jeune Michel, fils d’un bijoutier de Beaugency (Loiret), fait ses débuts de gardien de but en championnat de France amateurs, à Orléans, il tient absolument à poursuivre ses études. Dans le milieu des années soixante dix, il joue en D2 professionnelle. Il prépare ensuite le CAPES et l’agrégation d’histoire et enseigne à Châteaudun à partir de 1977, puis rejoint le lycée Jacques-Coeur de Bourges.

    Auparavant il a pris en main l’US Mer, un petit club du Loir-et-Cher, alors en promotion d’honneur. C’est là que l’entraîneur-joueur récolte son surnom de « Tonton ». Sous la houlette de celui qui se considérait comme leur « grand frère », les jeunes de Mer gravissent les échelons jusqu’à la 3e division nationale, soit quatre échelons en six ans.

    « Ensuite, j’ai vécu l’aventure de Bourges », raconte le Bressan d’adoption. « La municipalité souhaitait faire monter le club, qui était alors en 4e division. On a fait de la formation avec un centre d’hébergement omnisports. » Le FC Bourges monte en D4, puis la D3 et la D2, pour la saison 86-87, « mais on était un peu tendres, et on est redescendu ». Pas pour longtemps, puisque le club berrichon rejoint la D2 en 1989 et la super D2 en 1993. « Là-bas, j’ai vécu des moments étonnants », ajoute Michel. « Comme ce derby avec le FC Tours et dix mille personnes autour du stade, quelques exploits en Coupe, avec une victoire sur Bordeaux. » Ensuite, le club connaîtra quelques difficultés et l’entraîneur répond positivement, en 1993, au nouveau défi proposé par Louhans.

    L’équipe de Saône-et-Loire est en CN1 et risque de perdre son statut de club pro. « J’étais alors en manque de foot, j’ai repris du service et on est parti avec un budget de 6,5 millions de francs », précise le consultant de l’université de Lyon. L’ex-soixante-huitard fait partager sa passion aux joueurs et le professeur sait aussi leur insuffler la pédagogie nécessaire. Il n’est pas rare qu’il leur passe une vidéo sur le discours de Bonaparte devant l’armée d’Italie en leur tenant à peu près ce langage : « Soldats, vous êtes mal nourris, mais vous êtes les plus grands… » Et ça marche !

    Alain Michel MC Alger

    Depuis la saison dernière, Alain Michel enseigne… le football à l’université à Lyon. « Discuter football avec des étudiants, c’est parler de l’histoire et de la sociologie de l’activité, envisager comment le foot peut être utile dans les quartiers défavorisés, un moyen éducatif chez des six, neuf ans, et que ce n’est pas uniquement le « foot western », ou le foot business », affirme le prof entraîneur, qui fait deux aller-retours par semaine à Lyon.

    Michel le professeur regrette qu’on n’enseigne plus la Commune de Paris, et Alain l’entraîneur regrette que certaines valeurs fortes soient battues en brèche. « Un club de foot doit exprimer des formes de solidarité, on doit y vivre une aventure humaine », ajoute le coach. « Il y a des moments d’embellie dans la vie d’un groupe. Ça peut être très lourd, très pénible mais aussi très bien, très positif, quand chacun trouve sa place, comme dans la société. Dans un club, on doit tenir des engagements d’égalité, de justice sociale. Je ne tolère pas qu’on amène les gens à penser des conneries, comme le racisme. » 

    Alain Michel

    Un formateur qui n'a pas peur des grands


    Sans en avoir l'air, Alain Michel a roulé sa bosse dans le domaine du coaching. Même si son domaine de prédilection est la formation, avec des passages remarqués dans beaucoup de centres de formation, il n'en a pas moins tenté sa chance à la tête d'équipes seniors françaises. Ainsi, il a été notamment entraîneur de l'AS Saint-Etienne en 2001 et de Grenoble en 2003. Avant de prendre en mains les destinées du MCA, il avait fait quelques expériences dans les pays du Golfe, notamment dans des clubs des Emirats arabes unis.

    De la 11e à la 5e place
    Arrivé le 16 octobre dernier pour remplacer Ameur Djamil, Michel a réussi à propulser son équipe du 11e au5ème rang au classement général.A son actif, Onze victoires, Six défaites et Sept nuls. Mis à part le faux-pas à domicile contre le MSPB il n'a perdu qu'à l'extérieur, de surcroît à Sétif, El Eulma, à Bordj Bou Arérridj et le derby face au rival usmiste, comme tout le monde  ou presque cette saison. Il a donc des circonstances atténuantes.

    «Exigeant mais communicateur »
    Souple et communicatif, Alain Michel ne se gêne pas de remonter les bretelles à ses joueurs quand cela s'impose. Partisan du long terme, il répète souvent qu'«une victoire ne sert à rien si elle ne s'inscrit pas dans un projet». Le Français est un grand bosseur sur le terrain. Exigeant et prévoyant, cela ne l'empêche pas de s'accommoder avec les moyens du bord. Ses requêtes sont en général très raisonnables. Ce qui lui facilite les relations avec son président. De personnalité assez forte, il sait affronter le regard des joueurs qu'il met sur le banc des remplaçants en leur expliquant les raisons de ses choix. Ce qui lui facilite le travail avec son groupe qu'il protège comme un père.


    «Contesté par certains »
    Très peu d'inconvénients de visu, si ce n'est son manque de connaissance du football algérien, qu'il a commencer à cerner peu à peu. Par contre, en dehors du terrain Alain Michel est contesté par certains dirigeants qui lui reprochent de vouloir faire du business avec les joueurs. Ils l'appellent d'ailleurs le «manager». C'est cette opposition qui le rongea à la longue.

    Michel : «Les entraîneurs français ne viennent pas en Algérie pour l'argent»
    «La présence d'entraîneurs français dans les clubs de l'élite algérienne ne date pas d'aujourd'hui. Jean Snella avait ouvert la voie dans les années 70. Par la suite, le choix de l'Algérie s'était porté sur les entraîneurs des pays de l'Est. Avec le succès qu'a connu la formation à la française, les entraîneurs français sont de nouveau sollicités. Ce n'est pas dévalorisant par rapport aux techniciens algériens car ils ont une formation plus complète. Je ne suis pas d'accord avec ceux qui affirment que les Français viennent travailler en Algérie pour l'argent car, si la motivation est réellement l'argent, nous serions dans les pays du Golfe où ça paye mieux et où il y a plus de moyens de travail. Les Français préfèrent des pays comme l'Algérie parce qu'il y a l'avantage de la langue et de la proximité géographique et aussi parce que le travail effectué chez vous est analysé dans les centres de formation française à des fins comparatives afin d'améliorer la qualité de la formation. Pour votre gouverne, sachez qu'en faisant la déduction des impôts, je gagne en Algérie le même salaire que je gagnais lorsque j'étais entraîneur de Grenoble. C'est vous dire que, contrairement à certaines idées reçues, nous ne roulons pas sur de l'or. Certes, nous gagnons mieux notre vie comparativement à l'Algérien moyen, mais nous ne touchons pas beaucoup par rapport à ce que nous pouvons toucher ailleurs.»

    Alain Michel Quitte le MCA

    alors que le MCA est Leader !!!

    Il est arrivé l'année dernière au MOULOUDIA, les dirigeants lui ont fait appel en tant que pompier pour éteindre le feu qui commençait à consumer la maison mouloudéenne, suite aux très mauvais résultats enregistrés par l'équipe dirigée à l'époque par l'entraîneur Irakien M. Amr Jamil.

    En arrivant au club, Alain Michel avait tout de suite réalisé que le Mouloudia n'était pas un club ordinaire et donc il fallait réfléchir sérieusement à un plan d'action pour faire sortir l'équipe de la crise dans laquelle elle s'est empêtrée.

      

    En effet, des joueurs de valeur avaient été sacrifiés du temps de Amer Jamil en les poussant vers la sortie comme Samir Galloul qui avait un poids certain au sein de la défense, d’ailleurs son départ engendra un déséquilibre très sensible dans ce compartiment. Pour faire face à ces problèmes d'ordre technique, Alain décida d'instaurer un style de communication direct avec les joueurs afin de les booster sur le plan psychologique pour qu'il réapprennent à avoir confiance en eux même, et aussi -chose qu'il est le seul depuis plusieurs années à avoir le mérite de l'avoir fait- il a eu le courage et l'audace de donner la chance à des jeunes issus de l'école mouloudéenne pour exprimer leur talent et ce malgré l'enjeu et la pression qui entourait le club à l'époque. Il est vrai qu’il ne peut y avoir beaucoup d'entraîneurs dans notre championnat ayant l'audace et le courage que possède Alain Michel.

      

    etGrâce à ces actions, il a réussi petit à petit à redresser la barre et remettre sur la bonne trajectoire le navire MOULOUDIA. Et même si certains cadres de l'équipe n'ont pas adhéré à sa méthode de travail puisqu'ils ont boudés l'équipe plusieurs journées avant la fin du championnat, le groupe de Michel a réussi quand même à faire un splendide sprint final avec à l'arrivée une cinquième place inespérée au classement général: un résultat qu'on n’a pas vu depuis belle lurette même si certaines mauvaises langues diront oui mais l'USMA nous a battus 3 buts à 0 au match retour, comme si on préparait une équipe pour jouer qu'un seul match durant la saison. Notre réponse et celle de Michel était  „non et mille fois non” car nous pensons sincèrement que ce bonhomme qui a pris le train en marche dans des conditions lamentables a réussi à atteindre un résultat où beaucoup auraient échoué. D'ailleurs, on ne donnait pas cher de sa peau à la fin du dernier exercice puisqu'il était question de le limoger et le remplacer par un autre.

     

    Il est évident que l'excellent travail fournit par cet entraîneur a fini par faire pencher la balance de son côte et nos dirigeants se sont résignés à lui renouveler leur confiance pour une nouvelle saison qui débuta sur les chapeaux de roues puisque le MOULOUDIA a effectué un démarrage digne des grands clubs qui maîtrisent et jouent en conquérants tous les matchs à l'extérieur et à domicile. Effectivement, il manquait un petit quelque chose dans la qualité de jeu dû au fait que l'effectif sur lequel Alain Michel a batti l'équipe était composé en grande majorité par de jeunes joueurs issus des catégories jeunes du club. Mais ce problème n'était pas insurmontable puisqu'il aurait pu s'arranger au fil des matchs. Sur le plan technique, c'est une réussite totale, les chiffres parlent d'eux même: après douze journées, le MOULOUDIA caracole en tête avec un match en moins qui dit mieux!!!!! Y a t-il quelqu'un qui peut nous rafraîchir la mémoire et nous faire rappeler à quelle date remonte la dernière performance du MOULOUDIA??

     

    Mais malheureusement l'autre face de la médaille n'est pas aussi étincelante, en effet la guerre que se livrent sans cesse les pseudos dirigeants a fini par asphyxier le club et le mettre à genoux sur le plan financier: Ah l'argent!!! Le nerf de la guerre sans lequel on ne peut pas avancer. Cependant qu'ont-ils fait ces dirigeants pour régler cet épineux problème, eux qui sont prêts à jeter des sommes colossales pour se faire trainer en justice et laver le linge sale en public. Il est évident qu'ils n'ont absolument rien foutu sinon on ne serait pas arriver à cette malheureuse situation.

     

    D’aucuns seraient tentés de dire que le MOULOUDIA est un club maudit qui a laissé le coach français pensif et à chaque fois qu'on a l'impression qu'on est en train de sortir la tête de l'eau, un nouveau malheur vient s'abattre sur notre tête. On ne s'est pas encore rendu compte mais encore une fois le MOULOUDIA vient de perdre une valeur très sûre qui j'en suis certain aurait pu apporter beaucoup à notre club. Je terminerais en lançant un grand merci à Monsieur Alain Michel qui durant une courte période a su donner de l'espoir et de la fierté à tous les MOULOUDEENS. Merci Coach et bon vent!!!

    Pour rappel Alain Michel a signé au club Qatari d'Eshamal

     

    Dernier match le Mardi 21.11.2009 Stade de Béjaïa, JSBM-MCA 1-1  Boulemdaïs (50’) JSMB / Amroune (75’) MCA.Arbitrage du trio Amalou, Azrione et Boudiba. Averts. : Boulemdaïs (33’), Deghiche (54’), Belkheir (11’) JSMB. - Besseghier (90’) MCA.

    JSMB : Si Mohamed, Megatchi, Bellakhdar, Zafour (cap), Messali, Hamlaoui, Zerdab, (Belkheir 62’), Deghiche, Boulemdais, (Boukessassa 80’), N’djeng, (Belatrèche 87’), El Hadi Adel. Entr. : Djamel Menad.

     MCA : Zemamouche, Besseghier, Boudebouda, Coulibaly, Zeddam, Koudri, (Bensalem 52’), Babouche, Bouchema, Bouguèche, Boumechra, (Amroune 72’), Attafen (87’). Derrag. Entr. : Alain Michel.(dernier match, démission après le match départ Eshamal Qatar)

     

    Rédaction: Moncef (Sydney)

    mouloudia.info

     

    « AOUF et ses lieutenantsBOUKHARI Lakhdar »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :