KaZeo
+
sebbar
Follow me
Join now
22 Septembre 2014, St Maurice

Moteur de recherche
Dernières photos
  • Samedi 20.09.2014 MCA-JS Saoura 2-1 Hommage à Khabatou
  • Samedi 20.09.2014 MCA-JS Saoura 2-1 Hommage à Khabatou
  • Samedi 20.09.2014 MCA-JS Saoura 2-1 Hommage à Khabatou
  • Samedi 20.09.2014 MCA-JS Saoura 2-1 Hommage à Khabatou
  • Samedi 20.09.2014 MCA-JS Saoura 2-1 Hommage à Khabatou

MCA-CRB 4-3:Un Mouloudia impérial

Stade du 5-Juillet - Alger -
Affluence : moyenne
Arbitres : Zekrini, Talbi, Benaggoune
Averts : Hamadou (20’) (MCA) ; Aksas (30’) (CRB)
Buts : Badji (2’), Younès (5’), Bouguèche (13’), Sidibé (43’) (MCA) ; Amroune (3’), Gana
(59’ sp), Aoudia (64’) (CRB)
MCA
Abdouni, Galloul, Babouche, Bouacida, Coulibaly, Hadjadj, Hamadou (Zmit 64’), Younès, Badji (Illoul 73’), Sidibé, Bouguèche
(Diarra 88’)
Entraîneur : Fabbro
CRB
Ousserir (Fellah 46’), Gana, Mekkioui, Laïfaoui, Kabri (Aït Ouamer 46’), Aksas, Meguehout, Lahmar (Namoune 66’), Aoudia, Messaoud, Amroune
Entraîneur : Belayachi

Il a fallu au MC Alger attendre 32 ans pour battre le CR Belouizdad en aller-retour lors de la même saison. C’est durant la saison 1974-1975 que le MCA avait battu à deux reprise son voisin belouizdadi (Belcourt à l’époque) par 5 à 4 à l’aller et 3 à 1 au retour.
Il est dit que dans les derbies entre le MCA et le CRB, il se passe toujours des choses. Le preuve a été donnée dès les premières minutes d’un match qui a démarré sur les chapeaux de roue. Deux minutes ne s’étaient pas encore écoulées que Badji trouve la faille contre son ancienne équipe en bottant victorieusement un coup franc sur lequel Ousserir n’est pas exempt de tout reproche. Alors que les Mouloudéens fêtent l’ouverture du score à coups de fumigènes, Amroune profite de la confusion pour égaliser d’une belle tête plongeante, suite à un beau centre de Gana (3’). Cette confrontation folle ne tarde pas à connaître une nouvelle péripétie avec le deuxième but du Mouloudia, œuvre de Younès qui se trouve à point nommé pour concrétiser un corner tiré par Babouche  (5’). C’est un match fou, fou, fou ! La folie passe un nouveau palier à la 13’ lorsque Bouguèche, profitant d’une énorme bourde de Ousserir, met calmement le ballon dans la cage. C’est, apparemment, la soirée du MCA dont les joueurs semblent transcendés. Face à des Belouizdadis amorphes, les Mouloudéens se promènent sur le terrain et font le spectacle. Un spectacle illustré par un quatrième but signé Sidibé qui, d’un tir en cordeau, trompe Ousserir coupablement avancé (43’). Dans l’esprit des milliers de supporters du MCA en transe, c’est le coup de grâce.
La deuxième mi-temps est aussi intense, mais... dans l’autre camp. Belayachi incorpore Fellah à la place de Ousserir, signe que ce dernier était le maillon faible, et prend des risques en sacrifiant Kabri pour faire entrer Aït Ouamer, un milieu de terrain offensif. Les Belouizdadis, qu’on croyait résignés, se réveillent et bousculent les Mouloudéens. La première charge vient sous la forme d’un penalty transformé par Gana, suite à un fauchage de Babouche sur Aoudia (59’). La deuxième vient sous forme d’un tir de Aoudia détourné par Galloul dans les filets d’un Abdouni tétanisé (64’). Le CRB revient dans le match, au grand bonheur de ses supporters qui n’ont pas quitté le stade et au grand désappointement des camarades de Badji, un peu trop présomptueux. Mais ces derniers serrent les vis derrière et se montrent plus rigoureux, ce qui donne lieu à une fin de match ouverte et haletante. L’arbitre siffle la fin du match sur une victoire globalement méritée du MCA face à un adversaire qui a eu le mérite de ne pas baisser les armes. Chapeau à tous pour ce vrai derby !
K. M.

Le matin du match
Benattia claque la porte pour revendiquer son dû
Le milieu de terrain Madjid Benattia a profité de la présence des dirigeants au déjeuner d’avant-match pour réclamer la perception de son dû sur-le-champ car ne pouvant plus attendre indéfiniment. Ainsi, et ayant reçu une réponse négative de la part des responsables du club qui lui ont affirmé que ce n’était ni le moment ni l’endroit pour aborder ce sujet, l’Oranais a piqué une grosse colère avant de quitter l’hôtel en affirmant qu’il ne remettrait plus les pieds au CRB tant qu’il n’aura pas touché son argent. Pour l’instant, aucune décision n’a été prise par la direction le concernant mais il est fort à croire que Benattia sera traduit devant le conseil de discipline avant d’être sévèrement sanctionné.

Coupe d’Algérie
Laïfaoui et le CRB sanctionnés
La commission d‘organisation de la Coupe d’Algérie vient de prononcer deux sanctions contre le CRB après les 16e de finale de ladite épreuve contre l’ABS. La première : un avertissement plus une amende de 20 000 DA infligés au club pour son arrivée tardive au stade de Sidi Aïssa le jour du match. La deuxième : un avertissement  plus une amende de 10 000 DA contre le capitaine Kader Laïfaoui pour avoir contesté énergiquement certaines décisions de l’arbitre.

Qui a voulu reporter le match ?
Il s’est passé des choses  dans la journée d’hier à propos du derby MCA-CRB. Il s’est passé des choses que l’on croyait bannie à jamais dans la gestion de notre football. Hier matin, la LNF est avisée par la direction de l’OCO que le terrain du stade 5-Juillet était impraticable et que le match programmé sur cette enceinte, en début de soirée, pourrait ne pas avoir lieu. Selon une source proche de la LNF, les deux équipes étaient d’accord pour le report. Un membre du BF appelle alors l’arbitre du match et lui demande d’aller inspecter le terrain. A 11h,  Mohamed Zekrini est sur les lieux, accompagné de Mohamed Khelaïfia et Akli Barka, respectivement 1er vice-président de la FAF et directeur des compétitions de la LNF. Arrivés sur place, ils trouveront deux délégations, l’une du MCA et l’autre du CRB. Après quelques minutes seulement après voir foulé la pelouse, l’arbitre international décide : «pelouse praticable». Le match est donc maintenu. Mais l’on s’interroge encore sur la démarche des structures qui gèrent le championnat (LNF et FAF). Pourquoi contrôler la pelouse le matin du match ? Si réellement elle était impraticable, pourquoi donc la direction de l’OCO ne saisit-elle pas à cet effet par écrit la LNF ? Selon certaines indiscrétions du côté de la LNF, il semblerait que les deux équipes, peut-être un plus le MCA que le CRB, veuillent reporter cette confrontation. Si tel avait été le cas, en vertu de quoi la FAF appelle-t-elle l’arbitre dans la matinée pour lui demander d’inspecter la pelouse ? Si celle-ci était dégradée au point de constituer un danger pour les joueurs, pourquoi ne pas laisser l’arbitre le constater de visu quelques minutes avant le coup d’envoi ? Toutes ces maladresses dans la gestion de la programmation de ce match nous amènent à penser qu’il y a eu effectivement des manœuvres pour reporter ce match, mais ignore encore à quels desseins.
M. O.

Fabbro : «Même en Italie, j’étais spécialiste des derbies»
«Aujourd’hui, nous avons assisté à une grande fête du football. La première mi-temps a été tout à l’avantage de mon équipe qui a su gérer la partie. Mais le penalty encaissé en début de seconde mi-temps a semé le doute dans l’esprit des joueurs. Je suis très content car même en Italie, j’étais spécialiste des derbies.»

Badji répond magistralement aux insultes
Les supporters du CRB n’ont toujours pas digéré le départ de Fayçal Badji vers le MCA. A la 2’, alors qu’il s’apprêtait à tirer un coup franc, il a été copieusement insulté par les Belouizdadis. Il leur a répondu en inscrivant un but sur le coup franc en question, puis en se prosternant pour remercier Dieu, ce qui a fait taire ses détracteurs.

Hosni a refusé de jouer
Alors que Hosni relève d’une blessure et ne s’est pas entraîné depuis une semaine, l’entraîneur Enrico Fabbro a tenu à le convoquer. Il a même eu l’intention de le titulariser, mais le joueur a refusé, estimant qu’il était en manque de condition physique. C’est ce qui amené Fabbro à titulariser Galloul à sa place.

Badache en colère
Non convoqué pour ce match, Mohamed Badache a quitté l’hôtel en affichant la mine des mauvais jours. Il a eu une nouvelle preuve que l’entraîneur, Enrico Fabbro, ne lui faisait pas confiance.

Le RCR réclame une indemnité pour la formation de Lahmar
Le président Yahia Hassani devrait recevoir incessamment la visite de son homologue relizanais auquel il devra compléter le reste de la somme relative au recrutement du jeune Mohamed Lahmar. En effet, au moment de conclure la transaction, les deux parties s’étaient entendues sur une indemnité de formation qui, selon notre source, se situe entre 100 et 150 millions de centimes et de laquelle le CRB devra s’acquitter durant les prochains jours.

Le Chabab attend une deuxième subvention de l’APC
Une source proche de la direction belouizdadie a indiqué que l’APC devrait octroyer prochainement une deuxième subvention au Chabab et qui serait de l’ordre de 250 millions de centimes, le club avait rappelons-le déjà bénéficié de 600 millions de centimes il y a quelques mois.

Directoire
Répartition  des nouvelles tâches aujourd’hui
Nous avons fait part dans notre précédente édition qu’après le retour des dirigeants Mehdi, Karim Derradji et Adlane Djaâdi, le directoire devait se réunir au début de la semaine en cours pour définir les nouvelles tâches de chacun. Mais, étant pris par la préparation du dernier derby contre le MCA, l’échéance a été reportée à ce mardi. Néanmoins, selon une source bien informée, ladite réunion ne sera qu’une simple formalité puisque lesdits membres ne feront que retrouver leurs anciens postes. Ainsi, les Mehdi, Djaâdi et Derradji seront versés directement dans la section foot où ils travailleront en étroite collaboration avec le staff technique et les joueurs. Karim Chettouf, qui a été au four et au moulin pendant le mercato, devrait se contenter à l’avenir d’assumer ses deux premières fonctions, à savoir celle de président de la commission de discipline et celle de porte- parole du club. Le président Yahia Hassani, qui s’est transformé lui aussi en véritable cheville ouvrière en l’absence des autres dirigeants, devrait quant à lui reprendre sa fonction de premier responsable à la tête du directoire. Cette répartition des tâches se fera ce mardi soir lors d’une réunion technique prévue spécialement à cet effet.

Derbys algérois : MCA 4 - CRB 3
La folle soirée du 5-Juillet



Exceptionnel n Le MCA et le CRB ont gratifié le large public, présent, hier soir, au 5-Juillet, d’un très beau spectacle. Sept buts ont été inscrits durant ce derby qui a tenu toutes ses promesses.

Le premier quart d’heure du match était vraiment fou. Quatre buts ont été inscrits durant cette période du match avec cette entrée fracassante du Doyen. Passé la première minute de quelques secondes seulement, Badji, l’ex-Belouizdadi, allume la mèche d’un match qui s’est avéré ensuite explosif. Coup franc sur le côté gauche de la défense du Chabab, Badji met le ballon hors de portée de Ousserir qui est obligé d’aller le chercher au fond des filets 2’. Les fumigènes des supporters du MCA qui venaient juste d’être allumés, ont été rejoints par ceux des supporters du CRB qui n’en revenaient pas de l’égalisation de Amroune dans la foulée du premier but mouloudéen.
En effet, Gana, qui déborde sur le flanc droit, centre en direction du point de penalty où il a trouvé une tête plongeante imparable de Amroune qui ne laisse aucune chance à Abdouni (3’). Et ce n’était pas fini puisque quelques secondes après cette égalisation, Younès enflamme le stade quand il reprend de la gauche un ballon tiré en corner par Hadjadj (5’). C’est le délire dans les gradins grouillant de monde malgré le froid et la pluie qui tombait au moment du match. Les joueurs du CRB étaient K.-O. Le MCA ajoute un troisième but par Bouguèche consécutivement à un tir de Younès qu’Ousserir n’a pas réussi à capter. Le feu follet attaquant mouloudéen était plus rapide que les défenseurs du Chabab et s’en va mettre le ballon au fond des filets avec tranquillité (13’). La domination mouloudéenne était tellement imposante qu’on avait l’impression de voir une seule équipe évoluer sur le terrain. D’ailleurs, le CRB s’en est très bien tiré avec ce score même si Sidibé a corsé la mise en marquant un quatrième but dans les dernières minutes du premier half. Un tir en cloche des 25 mètres du Malien a eu raison de Ousserir qui a mal jugé la trajectoire du ballon (43’). Les gars de Laâqiba devront s’estimer heureux d’avoir terminé la première mi-temps avec seulement trois buts de retard. Le score aurait pu être plus lourd si Bouguèche, Younès, Sidibé et Badji avaient réussi à exploiter les occasions créées.
Le premier quart d’heure de la seconde mi-temps était identique à la première. Les joueurs du MCA se sont montrés très dangereux où ils ont raté deux occasions nettes de corser la mise. Younès déborde Gana sur le côté droit, il centre au point de penalty, mais le ballon file entre les jambes des attaquants mouloudéens qui n’ont pas pu redresser sa trajectoire alors que Fellah était battu (46’). Même action, cette fois sur le côté gauche mené par Badji. Ce dernier a failli obliger Aksas à tromper son propre gardien de but en voulant dégager le danger 56’. On pensait à ce moment-là que le MCA allait ajouter d’autres buts, mais, contre toute attente, le CRB bénéficie d’un penalty à la suite du fauchage de Amroune dans la surface de réparation. Gana exécute victorieusement la sentence et réduit la marque (59’). Les joueurs du MCA ont voulu réagir et Bouacida rate de peu le cadre en reprenant de la tête un coup franc magistralement botté par Badji (61’). Mais c’est le CRB qui parvient à ajouter un troisième but réduisant ainsi le score. Tir anodin de Aoudia qui trompe la vigilance de Abdouni surtout que le ballon a été dévié au passage par Galoul 64’. Un but inespéré pour le Chabab qui n’en revenait pas. Les joueurs du MCA ont joué avec le feu et se sont mis en difficulté alors qu’ils auraient pu tuer le match. Même avec ce retournement de situation, les hommes de Belayachi ne sont pas parvenus à inquiéter Abdouni et c’est Sidibé qui rate une belle occasion de mettre son équipe à l’abri. Passe en profondeur de Zemit, mais l’attaquant malien rate de peu le cadre (69’). Le match baisse d’intensité à la fin, mais le Mouloudia est resté toujours menaçant jusqu’au coup de sifflet final de Zekrini. Le CRB s’en est sorti avec le minimum de dégâts alors que le MCA est passé près d’une victoire historique.


H. H

Le mardi 20 février 2007 à 12h27 dans Articles
Poster un commentaire
Pseudo :
Email (facultatif) :
Adresse site (facultatif) :
Votre message :
Voulez-vous suivre le fil de la discussion ?
visiteur_tombouktou

visiteur_tombouktou (Visiteur)
ADIEU AU FOOT BALL ALGERIENS

Mardi 27 Février 2007 à 21:20

Contenu

Fond musical
Horloge
Mouloudia en Images
Photos aléatoires
  • Mardi 4.9.2012 à Hamam Bourguiba Tunis Amical Club Africain-MCA 1-2
  • Mercredi 26.2.92 Reprise au stade du 5 juillet MCA-WAT 1-0
  • MCA meilleure équipe des jeunes d\'Alger
  • Septembre 1996 Le MCA tient en echec le Dukla Prague 1-1
  • Samedi 18.12.10 UNAF EN-Lybie 4.0 U23
Statistiques
  • 6 connecté(s)
    Total de 1 118 362 visiteur(s)
    Site créé le 10/09/2005


 

3.1977 ANnniversaire du Real Madrid, MCA au santiago bernabeu
 
Mars 1977 le Mouloudia à Santiago Bernabeu