• BENCHEIKH Ali



    ALI BENCHEIKH

    "Le Roi du dribble"

     

    Pour les puristes, il est le meilleur joueur qu’a pu produire le football algérien jusqu’ici, par ses gestes techniques qui faisaient plier le plus coriace des défenseurs, ses dribbles déroutants qui donnaient le tournis à ses « anges gardiens » chargés de le museler sur le terrain, Ali Bencheikh n’a jamais eu son égal.

    Tout le monde se souvient de ce footballeur génial qui se révéla au public à l'âge de 17 ans, international à plusieurs reprises ayant récolté un nombre impressionnant de titres tant nationaux qu’internationaux, Ali aurait pu prétendre à une carrière plus fabuleuse encore puisqu'il passa à côté de deux coupes du monde 82-86 et surtout d'une carrière professionnelle en 1977 à Nantes si ce n'était l'interdiction du défunt président Mr. Houari Boumediene en personne car il estimait à l'époque que Bencheikh était l'icône des jeunes. Un patrimoine national en quelque sorte.

    Alilou, comme aimaient l’appeler les supporters du doyen des clubs algériens dont il est le pur produit, a passé presque la quasi-totalité de sa carrière au MCA, pendant 15 ans (1973-1988), Bencheikh a su régaler et procurer du plaisir aux milliers de supporters du Mouloudia.

    Balle au pied, Bencheikh pouvait se défaire de ses adversaires très facilement, dribble, feinte du corps, petit pont, Alilou était imprévisible, sa couverture de balle était phénoménale, il fallait absolument lui arracher le maillot ou le faire tomber pour lui soutirer le ballon.

    Les qualités de Bencheikh sont infinies, il pouvait faire un slalom effaçant du coup 3 ou 4 joueurs, il pouvait dribbler sur la ligne de touche d’une façon magique dont lui seul connaît le secret, une fois le spectacle accompli, Bencheikh remettait la balle à ses attaquants avec une précision à vous couper le souffle.

    De l’avis de tous, Bencheikh s’amusait sur le terrain tout en amusant ses fans
    .
    Sacré Alilou !!!

     

    Fiche technique :

    Nom complet : Ali Bencheikh

    Lieu de naissance : El Mhir (BBA Algérie)

    Date de naissance : 09/11/1955

    Etat civil : marié

     

    Palmarès:

    • 4 Championnats d'Algérie
    • 2 Coupes d'Algérie
    • 1 Coupes du Maghreb
    • 1 Coupe l'Afrique des Clubs Champions
    • 1 medaille de Bronze au Jeux Mediterraneen de Split
    • 1 médaille d'Or au Jeux Africains
    • 1 participation en Coupe du Monde  1982
    • 1er joueur Algérien à recevoir une distinction individuelle internationale de France Football avec le ballon de bronze en 1976 et d'Argent en 1978.
    • Vainqueur du Tournoi de Gand (Belgique) en Junior avec l'EN Junior 

     

     

    Parcours professionnel:

    • 1973-1978 / 1980-1986 / 1987-1988 : MC. Alger
    • 1979-1980 DNCA
    • 1986/1987 JSM Chéraga
    • Entraineur (Benjamins MCA 88, Juniors MCA 90, Seniors MCA 96)
    • 63 sélection avec l'EN

    Alilou la classe

     

    ALI BENCHEIKH

    19éme jouer africain des 100 dernières années

    IFFHS-FIFA's Best African Players of the 20th Century
     Player     Country
    1 George Weah Liberia
    2 Roger Milla Cameroon
    3 Abedi Ayew "Pelé" Ghana
    4 Lakhdar Belloumi Algeria
    5 Rabah Madjer Algeria
    6 Théophile Abega Cameroon
    7 Laurent Pokou Cote d'Ivoire
    8 François Omam-Biyik Cameroon
    9 Ahmed Faras Morocco
    10 Finidi George Nigeria
    11 Mahmoud El-Khateeb Egypt
    Kalusha Bwalya Zambia
    13 Japhet N'Doram Chad
    14 Youssouf Fofana Cote d'Ivoire
    15 Abdel Aziz Bouderbala Morocco
    Tarek Dhiab Tunisia
    17 Rachidi Yekini Nigeria
    18 Daniel Amokachi Nigeria
    19 Ibrahim Youssef Egypt
    Labri Ben Barek Morocco
    Ali Bencheikh Algeria
    Segun Odegbami Nigeria
    23 Taher Abou Zaid Egypt
    24 Petit Sorry Guinea
    Anthony Yeboah Ghana
    26 Emmanuel Amunike Nigeria
    Tshimemu Bwanga Congo-Kinshasa
    28 Ali Abougreisha Egypt
    Papa Camara Guinea
    30 Mohamed Timoumi Morocco
    31 Karim Abdul Razak Ghana
    Chérif Souleymane Guinea
    33 Nwankwo Kanu Nigeria
    34 Victor Ikpeba Nigeria
    Jean Manga Onguene Cameroon
    Bengaly Sylla Guinea
    37 Magdi Abdel Ghani Egypt
    Opoku (N'Ti) Afriye Ghana
    39 Hany Ramzy Egypt
    Etefe Kakoto Congo-Kinshasa
    Robert Mensah Ghana
    42 Cheik Mohamed Keita Guinea
    Djamel Lalmas Algeria
    44 Adolf Armah Ghana
    Salah Assad Algeria
    Mark Fish South Africa
    Salif Keita Mali
    Serge-Alain Magui Cote d'Ivoire
    Paul Moukila Congo-Brazzaville
    Sunday Oliseh Nigeria
    Ibrahim Sunday Ghana

     

    http://www.lexpressiondz.com/article/0/0-0-0/146958.html

    Par 

    Il a fait partie de la glorieuse équipe des années quatre-vingt. Il était un magicien du ballon. Il faisait dresser les foules à chacune de ses apparitions. A lui seul il valait le déplacement. Bencheikh était un monstre sacré, un attaquant génial, qui a marqué de son empreinte l'histoire du mouvement sportif national. Dribbleur génial, doté d'une excellente technique qui lui permettait de mettre dans le vent ses adversaires, Ali était une star, une idole, un joueur hors normes, adulé par tout le peuple. Comme la plupart des joueurs de son époque, il a commencé, très tôt, à taper dans le ballon. C'est sur les terrains vagues qu'il fourbit ses premières armes. Sa touche de balle, ses dribbles déroutants et ses petits ponts ne laissent personne indifférent. Séduits par son talent, les dirigeants du Mouloudia d'Alger sont rapidement sur ses talons. Ils n'ont aucun mal à convaincre Bencheikh qui opte pour le doyen des clubs algériens. Dés les premiers matchs, il laisse exploser son talent et confirme tout le bien qu'on disait de lui en dominant partenaires et adversaires. L'équipe fanion lui ouvre ses portes. Malgré la présence de joueurs de renom, à l'instar de Betrouni, Bachi, Bachta, Draoui et autre Bousri, Ali n'est pas du tout intimidé. Comme un chevronné, il distribue les balles et organise le jeu. Les supporters du MCA le découvrent et lui prédisent déjà une grande carrière. Rencontre après rencontre, Bencheikh s'affirme et ne tarde pas à devenir une star. Le stade du 5-Juillet lui sert de rampe de lancement. Un après un, les adversaires du vieux club d'Alger mordent tous la poussière. Même le jumbo jet drainé, alors, par Mahieddine Khalef, y laisse des plumes. L'année 1976 le révèle définitivement au public sportif, mais c'est lors des matchs de Coupe d'Afrique que Ali fait parler la poudre en inscrivant des buts de toute beauté, qui resteront longtemps gravés dans les mémoires. Contre le représentant kenyan, il crédita le public d'un match époustouflant au cour duquel il marqua un but somptueux. Parti du centre du terrain, le stratège mouloudéen passa en revue toute la défense adverse avant de battre l'infortuné gardien. Par ce geste, le propre des joueurs de génie, Bencheikh propulse son équipe vers les cimes. Ni le Ahli du Caire d'El Khatib, ni le Hafia de Conakry et ses onze joueurs internationaux ne réussiront à lui barrer la route. Il fut sacré Champion d'Afrique, quelques mois après son sacre en Championnat et en Coupe d'Algérie. Pressenti pour le Ballon d'or qui lui revenait de droit, Ali Bencheikh est victime des jeux de coulisses et de la Confédération africaine de football qui lui a préféré le Guinéen Chérif Souleiman. Pour les puristes, il est le meilleur. Zapy Max, le célébre présentateur de l'émission Quitte ou double, a même rédigé une question le concernant. Après le Mouloudia, Ali s'illustre avec la sélection nationale qu'il servira de longues années durant aux côtés des Madjer, Assad, Dahleb, Belloumi et autre Zidane, la génération dorée qui a écrit l'une des plus belles pages de l'histoire du football algérien. Sans quelques aléas qui l'ont freiné dans sa progression, Bencheikh aurait pu partir en Europe et évoluer dans un grand club, comme Rabah Madjer, l'ex-sociétaire du Nahd.

     

    « BOUICHE NasserKAOUA Abdenour »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :