• BENCHEIKH Ali

     

    BENCHEIKH Ali



    ALI BENCHEIKH

    "Le Roi du dribble"

     

    Pour les puristes, il est le meilleur joueur qu’a pu produire le football algérien jusqu’ici, par ses gestes techniques qui faisaient plier le plus coriace des défenseurs, ses dribbles déroutants qui donnaient le tournis à ses « anges gardiens » chargés de le museler sur le terrain, Ali Bencheikh n’a jamais eu son égal.

    Tout le monde se souvient de ce footballeur génial qui se révéla au public à l'âge de 17 ans, international à plusieurs reprises ayant récolté un nombre impressionnant de titres tant nationaux qu’internationaux, Ali aurait pu prétendre à une carrière plus fabuleuse encore puisqu'il passa à côté de deux coupes du monde 82-86 et surtout d'une carrière professionnelle en 1977 à Nantes si ce n'était l'interdiction du défunt président Mr. Houari Boumediene en personne car il estimait à l'époque que Bencheikh était l'icône des jeunes. Un patrimoine national en quelque sorte.

    Alilou, comme aimaient l’appeler les supporters du doyen des clubs algériens dont il est le pur produit, a passé presque la quasi-totalité de sa carrière au MCA, pendant 15 ans (1973-1988), Bencheikh a su régaler et procurer du plaisir aux milliers de supporters du Mouloudia.

    Balle au pied, Bencheikh pouvait se défaire de ses adversaires très facilement, dribble, feinte du corps, petit pont, Alilou était imprévisible, sa couverture de balle était phénoménale, il fallait absolument lui arracher le maillot ou le faire tomber pour lui soutirer le ballon.

    Les qualités de Bencheikh sont infinies, il pouvait faire un slalom effaçant du coup 3 ou 4 joueurs, il pouvait dribbler sur la ligne de touche d’une façon magique dont lui seul connaît le secret, une fois le spectacle accompli, Bencheikh remettait la balle à ses attaquants avec une précision à vous couper le souffle.

    De l’avis de tous, Bencheikh s’amusait sur le terrain tout en amusant ses fans
    .
    Sacré Alilou !!!

     

    Fiche technique :

    Nom complet : Ali Bencheikh

    Lieu de naissance : El Mhir (BBA Algérie)

    Date de naissance : 09/01/1955

    Etat civil : marié

     

     

     

    Palmarès:

     

    joueur MCA

    • 3 Championnats d'Algérie 1975 - 1976 - 1978 
    • 3 Coupes d'Algérie 1973 - 1976 - 1983
    • 1 Coupe du Maghreb 1974
    • 1 Coupe d'Afrique des Clubs Champions 1976
    • 3ème en Coupe du Maghreb en 1972
    • Vice Champion du Maghreb en 1975
    • 4ème au Tournoi commémorant le 75ème anniversaire du Real Madrid (MCA-Real Madrid 1-2 et Iran-MCA 1-1 Iran vainqueur aux tirs au but) 22-24 Mars 1977

    joueur EN

    • Vainqueur du Tournoi international d'Alger avec l'EN Junior , fin Décembre 1973 - début Janvier 1974
      Vainqueur du Tournoi Junior de Gand (Belgique) avec l'EN Junior en 1974
    • 1 médaille d'Or au Jeux Africains 1978 (Buteur de la finale, élu meilleur joueur du Tournoi)
    • 1 médaille de Bronze au Jeux Méditerranéenne de Split 1979
    • 1 participation en Coupe du Monde 1982 (sur le banc contre l'Autriche, jeûne le Ramadhan et Boycott le match contre le Chili )
    • 4ème à la CAN 1982 (2ème meilleur milieu relayeur après le Ghanéen Badu , non classé dans l'équipe type de la CAN)

    Entraîneur MCA

    Vainqueur du Tournoi Minimes de Bobigny (France)  en 1992

    • Finale Coupe d'Algérie Junior en 1994 (0-0 USMH vainqueur aux TAB)
    • Prend les seniors en cours de la saison, sauve le club de la relégation et se classe 8ème en 1995/1996 
    • Entraîneur Adjoint de Mecheri Abdellah, démissionne après quelques matches pour incompatibilité avec les Dirigeants en 2001/2002
    • Vainqueur du Championnat d'Alger U15 2016/2017 avec le MCA en tant que DTS des jeunes 

     

    Distinction personnelle

    Meilleur joueur Algérien 1976 - 1977 - 1978

    • 1er joueur Algérien à recevoir une distinction individuelle international de France Football avec le Ballon de bronze en 1976 et Ballon d'Argent en 1978.
    • (6ème en 1977, 22ème en 1980, 12ème en 1983 )
    • 2ème sportif Algérien derrière Amar Brahmia (Athlétisme) en 1978
    • 19ème Joueur Africain du 20ème siècle selon The International Federation of Football History and Statistics (IFFHS)

     

     

    Parcours professionnel:

    • 1973-1978 / 1980-1986 / 1987-1988 : MC. Alger
    • 1979-1980 DNCA
    • 1986/1987 JSM Chéraga
    • Entraîneur (Benjamins MCA 88, Minimes 1992, Juniors MCA 90-94, Seniors MCA 96, Adjoint de Mecheri MCA 2001), DTS des jeunes catégories du MCA 2013-2017, Président des catégories Jeunes du MCA 2017-2018.
    • 69 sélections avec l'EN A

     

     

    BENCHEIKH Ali

    ALI BENCHEIKH

    19éme joueur africain du 20ème siècle

    IFFHS-FIFA's Best African Players of the 20th Century
     

    BENCHEIKH Ali

     

    Bencheikh  Ali, le magicien 

    http://www.lexpressiondz.com/article/0/0-0-0/146958.html

    Par 

    Il a fait partie de la glorieuse équipe des années quatre-vingt. Il était un magicien du ballon. Il faisait dresser les foules à chacune de ses apparitions. A lui seul il valait le déplacement. Bencheikh était un monstre sacré, un attaquant génial, qui a marqué de son empreinte l'histoire du mouvement sportif national. Dribbleur génial, doté d'une excellente technique qui lui permettait de mettre dans le vent ses adversaires, Ali était une star, une idole, un joueur hors normes, adulé par tout le peuple. Comme la plupart des joueurs de son époque, il a commencé, très tôt, à taper dans le ballon. C'est sur les terrains vagues qu'il fourbit ses premières armes. Sa touche de balle, ses dribbles déroutants et ses petits ponts ne laissent personne indifférent. Séduits par son talent, les dirigeants du Mouloudia d'Alger sont rapidement sur ses talons. Ils n'ont aucun mal à convaincre Bencheikh qui opte pour le doyen des clubs algériens. Dés les premiers matchs, il laisse exploser son talent et confirme tout le bien qu'on disait de lui en dominant partenaires et adversaires. L'équipe fanion lui ouvre ses portes. Malgré la présence de joueurs de renom, à l'instar de Betrouni, Bachi, Bachta, Draoui et autre Bousri, Ali n'est pas du tout intimidé. Comme un chevronné, il distribue les balles et organise le jeu. Les supporters du MCA le découvrent et lui prédisent déjà une grande carrière. Rencontre après rencontre, Bencheikh s'affirme et ne tarde pas à devenir une star. Le stade du 5-Juillet lui sert de rampe de lancement. Un après un, les adversaires du vieux club d'Alger mordent tous la poussière. Même le jumbo jet drainé, alors, par Mahieddine Khalef, y laisse des plumes. L'année 1976 le révèle définitivement au public sportif, mais c'est lors des matchs de Coupe d'Afrique que Ali fait parler la poudre en inscrivant des buts de toute beauté, qui resteront longtemps gravés dans les mémoires. Contre le représentant kenyan, il crédita le public d'un match époustouflant au cour duquel il marqua un but somptueux. Parti du centre du terrain, le stratège mouloudéen passa en revue toute la défense adverse avant de battre l'infortuné gardien. Par ce geste, le propre des joueurs de génie, Bencheikh propulse son équipe vers les cimes. Ni le Ahly du Caire d'El Khatib, ni le Hafia de Conakry et ses onze joueurs internationaux ne réussiront à lui barrer la route. Il fut sacré Champion d'Afrique, quelques mois après son sacre en Championnat et en Coupe d'Algérie. Pressenti pour le Ballon d'or qui lui revenait de droit, Ali Bencheikh est victime des jeux de coulisses et de la Confédération africaine de football qui lui a préféré le Guinéen Chérif Souleiman. Pour les puristes, il est le meilleur. Zapy Max, le célèbre présentateur de l'émission Quitte ou double, a même rédigé une question le concernant. Après le Mouloudia, Ali s'illustre avec la sélection nationale qu'il servira de longues années durant aux côtés des Madjer, Assad, Dahleb, Belloumi et autre Zidane, la génération dorée qui a écrit l'une des plus belles pages de l'histoire du football algérien. Sans quelques aléas qui l'ont freiné dans sa progression, Bencheikh aurait pu partir en Europe et évoluer dans un grand club, comme Rabah Madjer, l'ex-sociétaire du Nahd.

     

    « BOUICHE NasserKAOUA Abdenour »

  • Commentaires

    2
    Tahir 1
    Vendredi 20 Octobre à 09:04

    Bonjour - juste une petite correction : Bencheikh Ali est né le 9 janvier 1955 (et non le 9 novembre) Merci pour ce travail colossal qui honore le Mouloudia

      • Vendredi 20 Octobre à 09:42

        Merci Cheikh pour le rectificatif, effectivement le 9.1.1955 ....on essaye de rassembler le maximum d'information sur notre cher Mouloudia et faire plaisir aux fans et aux amateurs de la balle ronde et des archives

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :