• BRANKI BOUALEM

    BRANKI BOUALEM MCA 1935-1936 L'ACCESSION

     
     

    BRANKI Boualem

     

     

     

     

    Un Français volant 

     

    au prénom Arabe

     

     

     

     

    Doté d'un calme olympien et d'un gabarit impressionnant, Branki rejoint le Mouloudia, juste après le retrait du légendaire Mohamed "Marocain" qui se consacra à la musique.De mére franco-italienne boualem avait les origines européenne mais un sang plutot arabe, il se moula dans le contexte algérois et trouva vite ses repaires dans sa seconde famille, le Mouloudia qui trouva en lui une aubaine pour contourner la lois qui obligeait les clubs musulmans à incorporer 3 joueurs européen, il se présentait parfois en tant que tel pour permettre à son équipe d'évoluer et éviter les sanctions.

    Branki rejoigna le Mouloudia au début de la saison 1934-1935 pour un renfort de choix, les dirigeants misaient sur lui pour garder les bois et donner plus d'assurance à sa défense.Après une année d'adaptation et quelques brillantes prestations, Branki assura la montée en division d'honneur une année après en donnant au Mouloudia une autre dimension et tester sa valeur face aux équipes plus huppées. 

    En 1935-1936, il réalisa une saison d'exception avec ses coéquipiers du Mouloudia, hissant le doyen des clubs musulmans parmi l'élite dans une joie indescriptible, réalisant par la même occasion le rêve de tout les fondateurs Mouloudéens qui rêvaient de ce jour historique, voir le MCA parmi les ténors et rendre aux musulmans une certaine fierté de voir que le MCA avait les moyens de rivaliser sportivement avec les européens et para la même imposer son existence par la force de la sueur , de la volonté et de la déterminationMobilisé et incorporé par l'armée pour passer son service militaire à la fin de saison 1938-1939, Boualem fut atteint d'une peritonite que le medecin confondit avec la maladie de tire-au-flan, il sera mis au trou et en quarantaine, et passa une année sabatique pour se soigner.Il fera son grand retour durant la saison 1940-1941 en cotoyant les stars de l'époque Missoum et autres, mais ne se releva jamais de sa maladie, il mourut  jeune en laissant un énorme vide auprès de toute la famille Mouloudéenne, il sera remplacé para Kalafat et par la suite le grand Ibrir Abderahmane.

     

     Décédé le 25 Mai 1944 à Oran où il était mobilisé tout en gardant la cage du GSA

     
     
     
     
     
    « MCA 2002/20032013-2014 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :