• C'est ça notre Mouloudia!!!!!!!!

    AGO / J-1

    Kamel Longar à InfoSoir :

    «J’accuse !»

    Le «G 8», une supercherie en plein jour
    Déballage n Le membre le plus actif du comité directeur du Doyen sort de sa réserve et fait une analyse de la situation qui prévaut au sein du club le plus populaire du pays.

    L'AG 2004 : Basket, hand, karaté envahissent le foot
    «Tout a commencé lors de l'assemblée générale de l'année 2004. À ce moment-là, nous avons pris conscience qu'il y avait des choses anormales qui se trament autour du club et que le professeur Rachedi en est le principal instigateur. Je peux dire que c'est lui qui est derrière tout ce qui se passe actuellement au sein du club. En 2004, l'on a procédé à la création d'une commission, composée de Laggoune et Mebrek, pour trier les demandes de membres au sein de l'assemblée générale de l'association. Le professeur Rachedi a tout fait pour refuser ma demande arguant le fait que je ne suis pas un ancien athlète du MCA. En revanche, il a tout mijoté pour introniser des athlètes hors football dans l'assemblée générale. Ainsi, on trouve des basketteurs, des handballeurs et des karatékas, à l'image de Chachoua, Bouneb, Boufnik, etc. Mais le hic, c'est que les anciens footballeurs du MCA n'ont pas le droit d'y figurer alors que les athlètes des autres disciplines ont presque une vingtaine de membres au sein de cette assemblée générale, qui représente pourtant la section football. La question qui reste en suspens: Bencheikh, par exemple, a-t-il le droit de figurer en tant que membre de l'assemblée générale de la section basket-ball, de la section handball ou autres ?»

    L’activité : J'ai eu gain de cause «Contrairement à la majorité des membres qui composent cette assemblée générale, j'ai pu avoir gain de cause grâce à mon dévouement pour cette équipe mouloudéenne. Je suis un dirigeant qui participe activement à la vie de ce club, ce qui a permis à Laggoune de faire face au front de Rachedi pour intégrer cette assemblée. Après plus de deux ans de travail dans cette structure, je me suis forgé et j'ai découvert beaucoup de choses que je ne connaissais pas auparavant. On collait des étiquettes à chaque personne qui allait contre les idées du professeur et de ses acolytes. Les plus touchés sont les anciens joueurs qu'on ne voulait pas comme membres dans cette assemblée. Le travail des coulisses a été effectué par un des frères Rachedi, Dahmane en l'occurrence.»

    L’intrus : Kara Turki aime le WAT, que fait-il au MCA ?
    «Au fil des mois, un bloc s'est disloqué et appelle à la destitution du président de l'association El-Mouloudia, le docteur Mohamed Messaoudi. Parmi ce groupe figure Kara Turki, fervent supporter du WAT. D'ailleurs, Azef et Kasbadji sont venus dénoncer le comportement de ce soi-disant dirigeant qui n'aime pas le MCA du fait qu'il supporte l'équipe de sa ville d'origine. L'an dernier, il était dans les vestiaires du WA Tlemcen à Bologhine pour s'enquérir de l'état de son équipe favorite alors qu'il n'a jamais assisté à une rencontre du MCA. Que faut-il attendre de ce genre de dirigeant, alors qu'entre-temps, on marginalise les vrais enfants du club. Kara Turki se permet même de se prononcer sur les anciens joueurs du Doyen alors qu'il doit être le dernier à le faire. L'année dernière, il ne s'est pas déplacé pour voir les minimes du MCA qui disputaient la finale de la Coupe d'Algérie face à la JSK, alors qu'il était sur le terrain pour assister à la finale des juniors qui a opposé le WA Tlemcen à l'OM Ruisseau, une heure plus tard. Il n'y a plus rien à dire de plus.»

    Le devoir : Je ne me permets pas de lâcher le docteur
    «Vous aller sûrement vous demander ce qui m’a poussé à rester solidaire avec le président au moment où tout le monde l'a presque lâché. D'abord, je dirai que je ne suis pas seul à rester avec le président, il y a Gaceb aussi. La raison est toute simple, j'ai vu ce qui ce passe au sein du club et le devoir m'interdit de lâcher le président. Dieu merci, les supporters, les dirigeants et tout l'entourage savent que je suis un homme propre et savent quelle est la contribution de Longar dans ce club. D'ailleurs, ce groupe des 8 a essayé de m'attirer vers lui sans succès, car je marche avec des principes. Je peux vous assurer que le président Messaoudi est un homme intègre et qu’on l'accuse à tort de réaliser des affaires sur le dos du club. Que tout le monde le sache, si le docteur était doué en affaires, je l'aurai pris avec moi. Il est médecin et il n'a rien à voir avec les affaires.»

    Le salut : J'ai sauvé Djamel Rachedi en Italie
    «Tourqui, censé réunir l'argent nécessaire lorsque l'équipe était en stage bloqué en Italie, s'est dérobé. Je fus obligé de venir à la rescousse de Djamel Rachedi qui a présenté un chèque de garantie aux organisateurs du stage comme caution. Je me suis débrouillé pour être le plus vite possible en Italie en compagnie des joueurs dont le visa n'était pas prêt le jour du départ de la délégation, à l'image de Abdouni, Braham Chaouch entre autres. J'ai réglé ce problème, ce qui a permis à l'équipe d’effectuer un bon stage sous la houlette d'un bon staff technique composé de Robert Nouzaret et de ses adjoints Tardy et Roche.»

    La commission jeunes : Le point de discorde
    «Les frères Rachedi voulaient avoir la mainmise sur tout dans le club. Le comité directeur a proposé le renfort de cette commission où on m'a proposé le poste de président que j'ai décliné. C'est à ce moment que le professeur Rachedi a proposé son frère Sid-Ahmed, ce que le président Messaoudi a refusé. C'est alors que l'on confie cette commission au professeur, mais sur le terrain c'est son frère Sid-Ahmed qui gère cette affaire. Aujourd'hui, ils se targuent d'être les artisans des trophées remportés par les minimes et les cadets la saison dernière, alors qu'ils oublient que c'est le travail de cinq ans qui a porté ses fruits.»

    La recette du stade : Mes frères ne l'ont jamais comptée
    «On m'a accusé de réaliser des affaires avec l'argent du club, je défie quiconque de prouver que je me suis servi d'un centime du MCA. Sur les 20 membres du conseil du comité directeur, dont 12 sont des décideurs, seuls deux d'entre eux ont contribué avec leur propre argent (Longar et une autre personne qui ne veut pas qu'on la cite). Je défie Tourqui et Rachedi de prouver qu’ils ont ramené un sou au Mouloudia. Dieu merci, tout le monde sait que la famille Longar aime le Mouloudia et ce ne sont pas mes frères qui comptaient les recettes des rencontres qui se déroulaient à Bologhine et à Rouiba. Je suis certes dans les affaires, mais je défie quiconque de me prouver que j'ai utilisé l'argent du club à des fins personnelles. Moi je suis venu au MCA avec mon argent et j'ai beaucoup donné à ce club que j'aime beaucoup.»

    Le transfert : On voulait Benfissa à Tlemcen «gratis»
    «Lorsque la direction a décidé de se séparer du gardien de but Benfissa à la suite de tout ce qui s’est passé avec lui, le WA Tlemcen s’est manifesté pour demander le prêt du joueur. Après négociations, nous nous sommes mis d’accord sur le prêt de Benfissa à Tlemcen pour 100 millions de centimes pour une période de six mois. On voulait que la transaction se fasse cash ou du moins avec un chèque certifié. Mais Kara Turki et le professeur Rachedi ont voulu le transférer pour une somme moins importante afin que le WAT bénéficie des services d’un gardien de but d’un bon niveau sans verser la somme que nous avons exigée.»

    Le paradoxe : Ils voulaient Aymen au lieu de Chaâbane
    «Les approximations de ces membres qui ont haussé le ton dernièrement ont atteint l'absurdité lorsqu'ils ont tenté d'introniser Aymen à la tête de la section au détriment d'un homme comme Chaâbane Lounès. Ce dernier, et après des négociations, a proposé un milliard de centimes cash et deux sponsors. Le comité directeur qui avait une autre vision a opté pour Tourqui comme président de section, d'autant plus qu'il a promis 3 milliards de centimes comme don. Nous avons cédé à cette nouvelle donne et il fallait trouver un successeur à Nouzaret après son départ. Nous avons établi une commission composée de Gaceb, Tourqui et moi-même pour entamer les contacts et nous avons établi aussi une liste sans que le nom de Saâdi y soit mentionné. Tourqui qui n'en faisait qu'à sa tête a engagé Saâdi et il est allé encore loin lorsqu'il a voulu une autonomie de la section.
    Une réunion d'urgence du comité directeur en présence du président d'honneur a été organisée à l'hôtel Emir qui a abouti à l'éviction de Tourqui et la nomination du docteur Messaoudi en tant que président de l'association El- Mouloudia et Chaâbane Lounès en tant que président de section.
    D'ailleurs, cet homme, qui ne voulait cautionner ce qui se passait autour du club, a été traité de traître par ceux qui l’encensaient dans un passé tout récent.»

    La garantie:Nouzaret a été induit en erreur «Plusieurs griefs accablent les membres de ce groupe des 8, à commencer par la garantie qu’aurait reçue l’ex-entraîneur de l’équipe Robert Nouzaret pour la destitution du président Messaoudi. Cela l’a poussé à faire ce qu’il a fait, malheureusement pour lui c’est lui qui est parti, pas le docteur en fin de compte. Il y a certains qui n’ont pas hésité à confectionner un cachet rond au nom de l’association et se présenter au niveau des banques avec des PV et des documents cachetés illégalement et signé par quelqu’un qui s’est autoproclamé président par intérim pour bloquer les comptes du club et semer ainsi la zizanie parmi les joueurs. Ils voulaient ainsi provoquer un conflit entre les resposnsables et les joueurs pour pouvoir affaiblir le club.»

    La commission médicale : Qu’est-il advenu de N’diako, Selmi, Sidibé et Fodili ? «Il faut savoir que ces dirigeants sont les premiers à rendre des comptes. Je me demande quel a été le rôle de la commission médicale, présidée par le professeur Rachedi dans le traitement de plusieurs cas de blessures graves intervenues au sein de l’effectif du MCA ces deux dernières saisons. Tous les joueurs qui ont été plus au moins grièvement blessé ont quitté le MCA. Il y en a même qui ont arrêté. ce n’est sûrement pas Selmi, N’diako, Fodili et Sidibé qui contrediront cette hypothèse. À part Fodili qui joue actuellement au CS Constantine, les autres se sont évaporés dans la nature. Sidibé, dont la blessure est grave, ne s’est pas remis alors que plusieurs joueurs dans le monde (Djibril Cissé à titre d’exemple) reviennent après six mois de convalescence. Des voix se sont élevées et nous ont reproché le recrutement de Younès. Tourqui, Mourad Benslimane et moi-même étaient derrière ce recrutement que tout le monde croyait être une «farce harrachie» sauf moi qui était certain que Younès deviendra ce qu’il est aujourd’hui. On nous disait que nous avons recruté un homme monté avec des boulons, mais la suite des évènements nous a donné raison et Younès est actuellement l’un des meilleurs joueurs du championnat national, alors que N’diako, Selmi et autres Sidibé ont tous suivi un chemin différent.»

    La décision : Si le docteur part, je fais mes valises
    «L'acharnement de ces membres pour le départ du président Messaoudi ne répond à aucune logique. Ils ne reculent devant rien pour essayer de noircir l'image d'un homme qui se donne à fond pour ce club. On dit que Chaâbane est illégal alors que tout le monde a voté pour lui. Karkouche, Boukerrou et Tourqui ont voulu récupérer Chaâbane pour consolider leurs bases d'une certaine légitimité car ce dernier jouit d'une bonne réputation auprès des supporters. La bassesse atteindra un seuil intolérable lorsque Chaâbane sera insulté et recevra des menaces anonymes par SMS et par fax. Mon plaisir est de voir le MCA remporter un titre et le fêter avec les supporters. Je rêve d'une réunion de toute la famille mouloudéenne pour bâtir une équipe solide pour ces supporters qui restent un modèle du genre dans le monde entier.»

    Dj. O.

    « jeunes catégoriesLe scandale avant la tempête »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :