• Ce soir rien que la victoire

    MC Alger – Al-Nasr saoudi à (19h 00)
    Le Doyen soumis à l’obligation de victoire

    Vérité n En accueillant ce soir Al-Nasr dans son chaudron du 5-Juillet, le MCA est appelé à rattraper le résultat du match aller (1 à 2) et à décrocher une qualification.

    C’est une rencontre qui est loin d’être une sinécure. Entre le CA Bordj Bou-Arréridj, qui s’est brillamment qualifié, hier, au Caire, face à Al-Ismaïli, leader actuel du championnat égyptien (0 à 0, 5 tirs au but à 4), et l’Entente de Sétif, qui a déjà un pied au second tour après son retentissant succès de l’aller contre l’Ittihad de Djedda (4 à 1), le MC Alger n’a d’autre choix que d’être soumis à l’obligation de victoire et de qualification.
    Pour le moment, c’est la seule formation algérienne engagée dans cette Ligue des champions des clubs arabe qui a connu la défaite, c’était, il y a presque une semaine, à Riyad face à Al-Nasr.
    Un score qui aurait été tout autre si les Mouloudéens, qui menaient à la marque en première mi-temps sur une réalisation signée Mohamed Badache (qui sera absent ce soir pour blessure), n’avaient pas flanché dans les dix dernières minutes encaissant deux buts coup sur coup. Et c’est ce fléchissement de la seconde mi-temps ou des ultimes minutes dont ont peur les joueurs et les supporters, notamment sur des balles arrêtées devenues, depuis quelque temps, le point faible de l’équipe. Cela est d’autant plus préoccupant lorsque l’on sait que les joueurs du MCA ont eu un voyage très harassant pour regagner Alger, via Djedda (par route) et Rome, où ils ont dû passer des heures à poireauter dans les aéroports. Cela dit, ce sont les aléas de la compétition internationale et des grandes distances qui séparent certains pays.
    Fort heureusement qu’à leur arrivée dans la capitale, il y avait un certain Jacky Roche, le préparateur physique français ramené la saison dernière par Nouzaret, qui avait déjà pris en main la douzaine de joueurs restés à la maison afin de permettre à l’entraîneur «pompier» Abdelhak Meguellati de pouvoir puiser d’éventuels éléments dans un groupe plus frais et en meilleure forme.
    Car hormis Badache, out pour ce match retour en raison de côtes fracturées lors du match aller, le reste de l’effectif est à la disposition de l’entraîneur qui, lui, n’a pas eu de répit en entamant la préparation psychologique de l’équipe dès le coup de sifflet final de la première manche. Contre un adversaire rompu à la haute compétition et dont le gabarit est du même calibre que l’Ittihad de Djedda ou du Ahly saoudi, la partie ne s’annonce pas du tout facile pour les deux équipes, et surtout pour le Mouloudia qui sera obligé de se découvrir pour remonter déjà le score de (1 à 2).
    ?videmment, mathématiquement les coéquipiers de Badji peuvent se suffire d’un seul but pour se qualifier, mais dans de telles confrontations rien n’est joué à l’avance. Les Algérois devront sortir le grand jeu et étouffer d’entrée leurs adversaires, en les empêchant de développer leur jeu ou de s’appuyer sur les déboulées des Denilson, Blanco, Machaâl ou autres Al-Harithi.
    Les Vert et Rouge ont, en tous les cas, le potentiel collectif et les individualités nécessaires pour renverser la vapeur, bien qu’ils soient appelés à faire preuve de beaucoup de concentration et de vigilance et à ne pas tomber dans la facilité ou dans le jeu – souvent provocateur – des Saoudiens.

    Il sera branché ce soir
    La Guinée veut chiper Nouzaret au MCA

    Nous apprenons que la Fédération guinéenne de football, qui s’est séparée tout dernièrement de son sélectionneur français Patrice Neveu, a jeté son dévolu sur Robert Nouzaret auquel elle a fait une proposition alléchante que ce dernier est en train d’étudier minutieusement, même si son cœur bat pour le Mouloudia et son ambiance extraordinaire. A défaut d’être sur le banc, Nouzaret sera d’ailleurs ce soir, face à sa télé, pour suivre de plus près l’évolution de l’équipe et peut-être qu’une qualification à la phase de poules, ajoutée à l’ambiance des tribunes, pèsera dans le choix de celui-ci à rejoindre le Doyen qui l’espère tant. Après avoir mené des négociations à bâtons rompus, lors d’un voyage éclair à Alger, Robert Nouzaret est reparti chez lui laissant planer le suspense sur son éventuel retour à la maison des Vert et Rouge. Selon les premières informations émanant du club algérois, Nouzaret s’est montré très exigeant, voire très gourmand, sur le plan financier puisqu’on parle d’une prime de signature de 60 000 euros et d’un salaire mensuel de 15 000 euros, des montants qui ont un peu freiné l’ardeur des dirigeants mouloudéens qui ont fait du recrutement de ce technicien leur priorité. Pour le reste (conditions de travail, infrastructures, staff technique, commodités d’hébergement et de transport, déplacements, …), les choses semblent avoir été bien débattus et aucun problème n’a surgi sauf, évidemment, l’aspect pécuniaire qui, normalement, sera tranché ce mercredi.

    Un public record attendu
    Au-delà d’un terrain du 5-Juillet, qu’ils connaissent bien, les joueurs du MCA auront l’indispensable soutien de leur chaleureux et fidèle public qui viendra certainement en force pour allumer le stade et pousser ses favoris à passer ce cap des huitièmes de finale comme ce fut le cas lors des deux finales de Coupe d’Algérie et de la Supercoupe remportées dans une ambiance indescriptible. Pour l’occasion, l’appel est lancé au public mouloudéen pour venir en masse soutenir son équipe et avoir déjà un ascendant psychologique sur les Saoudiens.

    Badache, la seule défection
    l Pour ce match capital, le staff technique va pouvoir disposer de tout son effectif, à l'exception de Badache l'auteur du but à Riyad. Badache, qui a quitté le terrain à la 25e minute, souffre d'une fracture des côtes qui lui vaudra un repos d'une vingtaine de jours. Toutefois, il sera remplacé par Madjid Tahraoui qui piaffe d'impatience de faire sa rentrée.

    Trio arbitral égyptien
    l Le match MCA-Al-Nasr qui débutera à 19h00 sera dirigé par un trio arbitral égyptien conduit par Issam Abdelfattah.

    Meguellati : «Nous avons les moyens de nous qualifier»
     Meguellati, l'entraîneur intérimaire du MCA, n'a cessé, depuis le retour à Alger, de mettre en garde ses joueurs contre un optimisme béat qui risque de ruiner tous leurs espoirs et de leur jouer un mauvais tour. «Al-Nasr est une équipe dangereuse notamment sur les contres, dont il faut particulièrement se méfier »; a souligné le coach. «Il faut imposer notre façon de jouer et exercer une pression constante sur l'adversaire afin de marquer des buts», a-t-il ajouté. «A l’aller, nous ne méritions pas de perdre eu égard à la physionomie du match où nous avions imposé notre domination, mais le manque de concentration nous a été fatal», a précisé Meguellati. «Nous avons besoin de notre public qui nous a toujours transcendés dans les grands rendez-vous. Les joueurs sont décidés à livrer un match exceptionnel pour lui rendre le sourire», a conclu le remplaçant de François Bracci.

    Tahraoui : «Il faut éviter le scénario d’Al-Tillal»
     Tahraoui affirme qu'il sera un digne remplaçant de son camarade Badache. «Nous avons maintenant une idée précise sur l'adversaire qui dispose d'une attaque dangereuse, mais il faut rester vigilant jusqu'au bout et ne pas se précipiter pour inscrire le but de la qualification. L'adversaire reste très redoutable, mais je crains toutefois la pression qui va peser sur nous car nous sommes obligés de faire le jeu et aller chercher ce but qui nous permettra de nous qualifier. Nous devons aborder le match avec sang-froid et éviter le scénario du match face à Al-Tillal», a conclu Tahraoui.

    Al-Harithi : «Nous allons surprendre le MCA»
    L'auteur du but victorieux Saâd El-Harithi est manifestement optimiste, en déclarant que son équipe gagnera à Alger même. «Nous sommes venus à Alger pour gagner, pour aller le plus loin possible dans cette compétition. Nous savons que nous avons en face une redoutable équipe du MCA qui a montré de bonnes choses à Riyad, mais cette fois, elle ne jouit plus du facteur surprise. Nous savons à quoi nous attendre. Nous avons les moyens de surprendre le Mouloudia», a indiqué l’attaquant d’Al-Nasr.

    Le public, Denilson et le nocturne
     La rencontre MCA-Al-Nasr comptant pour la manche retour du second tour, se déroulera en nocturne. Habitués à cet horaire, les joueurs mouloudéens auront de meilleurs repères sur le terrain et afficheront certainement une bien meilleure fraîcheur physique. L’autre atout non négligeable pour le doyen des clubs algériens, c’est la présence de son large public qui a prouvé à chaque fois son attachement à son équipe favorite. Quelques formations saoudiennes, à l’image de l’Ittihad Djedda qui a affronté l’Entente de Sétif, connaissent un bout de l’ambiance du stade du 5-Juillet qui devient un véritable chaudron dans ce genre de confrontation. Le Brésilien Denilson, lui, ne sera sûrement pas impressionné pour avoir vadrouillé dans les plus grands stades du monde et gagné un Mondial avec la Seleçao, néanmoins, l’ambiance multicolore de ce soir lui rappellera de bons souvenirs et il verra de ses propres yeux que l’Algérie est réellement une terre de football.

    « Tous derrière le MouloudiaLe Mouloudia dit adieu à l'ACL »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :