• Dates de naissance des clubs Algériens

    lettre du comité directeur du Mouloudia adressé au préfet d'Alger, confirmant l'appellation du club :Mouloudia Club Algérois le 17.10.1921

     

     

    Clubs  Sportifs d'Algerie 

      Dates de création des Clubs

     

    1894        Club de Joyeusetés d'Oran           
    1897        Sporting Club Oranais
    1901        Club Athlétique (Oran)
    1902        Sporting Club Algérois
                Racing Club Algérien
    1903        FC Oranais
    1904        Football Club Blidéen (Blida)
    1905        Gallia Club Algérois
    1906        Gallia Club Oranais
    1910        Etoile Sportive de Dupéré (Ain Defla)
    1921        Mouloudia Club Algérois (MCA)

    1925        Ghali Chabab RAI Mascara
    1923        Iberica FC (Alger)
    1926        Club Sportif Constantine
    1927        Association Sportive de Khroub
                Hijos d'Espaٌa (Oran)
    1928        Union Sportive Italienne Pietro Ceresa (Alger)
    1930        Sari Amel Mohammadia
    1931        Chabab Ahly Bordj Bou Arreridj
                Union Sportive des Mineurs d'El Harrach
    1932        Chabab Aurès de Batna
                Union Sportive Madinet de Blida
                Association Sportive Musulmane d'Oran
    1933        Union Sportive Musulman de Sidi-bel-Abbès
                Association Sportive de Chemistes d'Oran
    1934        Mouloudia Club de Saïda
                Union Sportive de Biskra
    1936        Union Sportive de Chaouia (Oum el Bouaghi)
                Jeunesse Sportive Madinet de Béjaja
                Association Sportive de Aïn M'lila
                Hydra Athlectic Club (Alger)
    1937        Union Sportive de la Médina d'Alger
    1939        Mouloudia Olympique de Constantine
                Espérance Sportive de Guelma
    1940        Olympique Bou Saada
    1942        Raed Chabab de Kouba (Alger)
    1943        Union Sportive de la Médina d'Aïn Beïda
    1944        Jeunesse Sportive Musulmane de Tiaret
    1945        NARB Reghaia [full name not known]
                Entente Sportif de Sétif
                Wydad Alfa (Boufarik)
    1946        Mouloudia Club d'Oran   
                Jeunesse Sportive de Kabylie (Tizi-Ouzou)
                Milaha Athletic (Hussein-Dey)
                Raed Solb de Kouba
    1947        Association Sportive Olympique de Chlef
    1954        Mouloudia Olympique de Béjaja
    1962        Wydad Athlétique de Tlemcen
                MSP Batna [full name not known]
                Olympique Mustqbal Ruisseaux El Annasser (Alger)
                Chabab Riadi Belouizdad Belcourt (Alger)        
    1994        Paradou Athletic Club (Alger)

     

    N.B: Le CSA (club sportif Algérois) a été dissout quelques années après sa création (1910-1919)(voir article ci-dessous)

    http://www.rsssf.com/tablesa/algfound.html  

     

    AVANT LE MCA LE CSA

    Interview de Hadj AOUF Rahimahou Allah 

     Extraits de la Revue "Le Doyen". 1976



    C'était en 1918.

    De jeunes écoliers dont le plus âgé n'avait pas 18 ans, décidèrent de donner forme et vie au rêve qu'ils caressaient depuis que leurs yeux s'étaient ouverts sur un monde où une loi de jungle régnait, où le fort s'octroyait la part du lion et où le petit n'avait aucun droit de parole ou de contestation.

    Le sang bouillant de l'Algérien circulait dans leurs veines. Le tonnerre de la révolte grondait en eux. Ils voulaient prendre l'arme fumante de leurs pères, qui ne s'est d'ailleurs jamais tue, et continuer la lutte contre l'oppression et l'injustice sur un autre front : le front sportif. Leur but, d'une noblesse exemplaire, était de montrer à un monde incrédule, que les hommes sont égaux et que ceux qu'ils croyaient faibles ou petits, étaient capables de se battre et de gagner.

    Faisant preuve d'une témérité inouïe, ignorant jusqu'au moindre repos, délaissant leurs propres affaires, jetant à terre leur préoccupations personnelles et leurs problèmes familiaux, ils travaillaient d'arrache-pied dans le silence et l'anonymat, désirant de toutes leurs âmes réaliser ce qu'on pouvait alors qualifier d'impossible ou d'utopique.

    Penser à donner aux colonisés que nous étions, une place dans le monde sportif, était, il faut le dire, une entreprise aussi ardue que périlleuse, qu'aucun avant eux n'avait pu ou osé entreprendre.
    Les démarches auprès des instances militaires et administratives se succédaient, ne semblant nullement accepter une fin.

    Les demandes, les notes tombaient à un rythme fou d'une vieille machine à écrire sur un bureau poussiéreux et branlant qu'on avait placé dans un coin d'une cave, qui était là, le nid de ce groupe d'oiseaux qui demandaient à voler de ses propres ailes, l'antre de ces indomptables lionceaux et tout le bien dont ils disposaient.

    Chacun apportait ce qu'il pouvait; chacun versait ses litres quotidiens de sueur et de sang; chacun venait avec ses vagues d'espoir et de projets et repartait avec le lourd fardeau d'une mission à accomplir; aucun ne ménageait sa force ou ses moyens. Tous s'usaient contre les murs de la haine et de la violence. Tous se déchiraient contre les obstacles qui se dressaient inopinément sur leur chemin. Les yeux restaient aveugles et les oreilles sourdes à leurs supplices, mais des coeurs gonflés d'un idéal digne d'éloges et de louanges battaient à se rompre dans leurs poitrines jeunes et frêles.

    Ni l'hostilité de l'occupant qui tremblait de peur devant le brusque éveil patriotique et la maturité de ces esprits d'adolescents, ni l'incompréhension des "vieux" auprès desquels ils cherchaient aide et appui et qui n'acceptaient pas l'idée de voir des "musulmans" jouer avec la tête du "Cid Ali", ne les arrêta.
    On lisait sur leurs visages imberbes la décision farouche de réussir, là où personne dans ce temps n'avait osé même pas se hasarder. Ils voulaient élever l'Algérien sur un piédestal et lui donner une équipe, et une place sur le podium.

    Après un travail de "titans", le CSA - Club Sportif Algérois naquit (nous sommes en 1910). Mais la machine destructrice allait se mettre en branle. Les colonisateurs devinaient en la naissance de ce club, une affirmation de l'Algérien, une remise en cause du système colonial établi, une revendication à l'autodétermination.
    "Pourquoi voulez-vous avoir un club?", leur disait-on. "Vous pouvez jouer dans les équipes françaises".

    Oui, ils pouvaient jouer; pas plus d'un par équipe et encore son rôle, aussi absurde et aussi drôle que cela puisse paraître, n'était pas sur les stades, mais dans la rue en tant que guide ou interprète.

    Des hommes sans scrupules, se livraient dans l'ombre à une obscure besogne. Une idée fixe, infâme et vile les hantait : ronger, détruire, saccager ce que les enfants de l'Algérie avaient su dresser tel un mur devant eux. Les décisions pleuvaient, les lois s'inventaient. On attendait fébrilement une occasion. Et lorsque cette dernière vint une année plus tard, avec le désordre qui eut lieu au stade de Marengo (Hadjout actuellement) conspiré par des instigateurs, la dissolution du Club Sportif Algérois, fut à la satisfaction des nantis, promulguée

    Mais il fallait plus pour briser la volonté inébranlable, la persévérance et la foi qui animaient les coeurs de bronze.
    Ils se remirent au travail avec plus d'ardeur et d'acharnement, déterminés plus que jamais à donner à une Algérie meurtrie, humiliée, bléssée dans son amour et sa fierté, la palme qui lui revenait de droit.

    Deux ans plus tard le MCA - Mouloudia Club d'Alger naissait (août 1921), avec la ferme résolution de se tailler à coups de serpe et de dents sa part de gâteau du domaine du monstre.
    Alignant une équipe de joueurs, qui faute de maillots, endossèrent ce jour là, l'un sa chemise, l'autre son tricot, d'autres étaient même torse nu, le Mouloudia joua le premier match de son existence sur un terrain vague du côté de la Pointe Pescade (Raïs Hamidou), face à l'Elan de Babel Oued, et perdit sur le très lourd score de 8 à 0.

    Sujet proposé par TAHIR 1 du Forum MOULOUDIA.ORG

    « Les Noms qui ont fait le MCAMCA 1998/1999 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :