• REBBAH Lakhdar

     

    REBBAH Lakhdar

    Le Mouloudéen de Belouizdad

    ce nationaliste qui a été derrière
    la création de plusieurs clubs de l'Algérois 

     

    "Cet homme avait toujours refusé d'assumer des responsabilités publiques. Sauf une fois: contraint et forcé par ses dirigeants, il se porta candidat aux élections à l'Assemblée algérienne d'avril 1948, à Sour El-Ghozlane, sa circonscription d'origine. Son tort fut d'être l'enfant du pays idolâtré, puisque c'est là que le coup de force électoral, sous le règne de Naegelen, prit une tournure dramatique avec des «électeurs assassinés à Aumale» et Deschmya. Et ainsi un béni-oui-oui d'une crasse politique fut proclamé représentant du peuple".

    Ait Ahmed

     

     

    https://www.facebook.com/alger.mouloudia.3/videos/vb.100002234058205/698294793588316/?type=3&theater

     

    Compagnon des Mouloudéens Boualem Khaddache dit “Tapioca” et Hattab Mohamed dit Habib Réda. Né le 26 février 1917 à Aumale  (Sour El Ghozlane) dans l'Algérois , Lakhdar Rebbah (El-Ghazal pour ses intimes) est le fils d'un fellah qui est décédé en 1929.Il obtient son certificat  d'études, devient receveur de tramway à Alger. Ailier gauche de l'AS Saint Eugène ensuite de l'ASTA, dirigeant au Mouloudia d'Alger, il adhère au P.P.A en Mars 1937 et se retrouve rapidement cadre de l'organisation à Belouizdad.Il accomplit son service militaire  dans le Génie/Sapeur pompiers entre 1943 et 1945. Lakhdar Rebbah ouvre dans les années 40 un café  puis un magasin  de postes de Radio.

     

    Elu conseiller municipal M.T.L.D d'Alger en 1947 et délégué au congrès du P.P.A, il anime alors la section d'Athletisme du Mouloudia.Candidat à l'Assemblée Algérienne, il est arrêté en Avril 1948 et emprisonné à Barberousse.Libéré, il continua son activité Militante.Dans son domicile, rue El Ghazi à Belouizdad , se tiennenet de nombreuses réunions politique comme par exemple celle célébrant l'anniversaire de la mort de  Kehal Arezki ou Mohamed Douar.Il hébérge les clandestins de l'O.S recherchés par la police, et se tient à l'écart au moment où s'ouvre la crise entre messalistes et centralistes.

    Militant du F.L.N dès Novembre 1954, les armes du déclenchement de l'insurrection dans l' Algérois sont déposées chez lui.En Février 1955 Rebbah Lakhdar a son premier contact avec Abane Ramdane, récement libéré, qui lui demande de rencontrer les formations et peronnalités politiques.Au cours d'une réunion tenue chez lui avec Abane Ramdane, Benkhedda, R. Amara et Hanafi la décision est prise pour composer l'hymne nationale.Le Lendemain ; rue d'isly actuel rue Larbi Ben M'hidi, à la hauteur du café "l'Express" Lakhdar Rebbah rencontre Mufdi Zakaia.Ce dernier accepte la proposition, se met au travail au 2 rue Blandon, près de la place Chartres à coté du siège du Mouloudia de Saint Louis et remet le lendemain l'hymne national composé en une nuit, l'évenemet se déroule en juin 1955.Lakhdar Rebbah fabrique le premier poste émetteur du F.L.N à la fin de l'année 1955 au 9 rue Médée.

    Fondateur et animateur de l'Union Générale des commerçants Algériens en 1956 sous l'égide du F.L.N, Lakhdar Rebbah est arrêté 11 Avril 1956 à Kouba dns une villa apartenant à Mufdi Zakaria, Transféré d'un commissariat à l'autre, il est torturé du 11 au 27 Avril.Il et interné successivement dans les prisons de Barberrousse, Maison Carrée, Lambèze puis transféré à Loos-Lez-Lille en France. Après l'indépendance Lakhdar Rebbah est élu député le 20 Septembre 1964 puis se retire de la scéne politique.   

     Le 6 février 1989, était accompagné à sa dernière demeure Lakhdar Rebbah, décédé à Alger à l’âge de 72 ans, à la suite d’une grave maladie contractée à la suite des sévices subis lors de son arrestation au mois d’avril 1956.

    Selon le Témoignange du dirigeant Mouloudéen, en l'occurrence Mustapha Ketrandji (rabi yerahmou),  Rebbah Lakhdar est l'un des iniateurs de la fondation de plusieurs clubs Algérois notamment l'USMA, le NAHD avant l'indépendance et le CRB en 1962.

    Allah yerahmou 

     

     

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique