•  
     
     

    ABDENOUR KAOUA

     

    Une belle coupe d'Algérie 

     

     

    Sobre, athlétique, remarquable par son sens du placement et sa technique du maniement de la balle, Kaoua est un des plus grands gardiens de but de notre histoire.

    Il était de la vraie graine des portiers. Très sûr dans la surface de réparation, il savait organiser sa défense et se montrer très vigilant sur les balles aériennes. Kaoua Abdenour avait d’énormes qualités naturelles, des réflexes remarquables et une très bonne présence sur les balles aériennes. Jamais une sortie à retardement, toujours bien placé.

    Il s’acquittera durant plusieurs années de beaucoup de sobriété de cette confiance qui lui sera renouvelée à chaque fois par les dirigeants du MCA. Kaoua Abdenour a remporté beaucoup de titres avec le MCA et aussi la plus belle Coupe d’Afrique des clubs champions en 1976 avec un match mémorable et héroïque au Caire contre le Ahly d’Égypte.


    Voilà un gardien de but que la mémoire sportive n’oubliera pas d’aussitôt car il a marqué son passage de footballeur au sein du MCA par son sérieux, sa gentillesse, son éducation et son élégance.

     

     

     

    En passant de l'autre coté de la barrière, Abdenour ne pensait jamais prendre en main son équipe fétiche , lui qui manquait d'expérience au plus haut niveau mais sa confiance en lui même et son amour pour le Mouloudia le poussa a accepter la délicate mission en 1981 après le limogeage de Salem Mohamed et qui le voit conquérir hautement la coupe d'Algérie Militaire en drivant l'équipe des Transmissions et de réussir un autre coup d'éclat la saison d'après en 1982/1983 en surclassant de grands ténors à l'image de la JSK, le CRB ou le RCK pour finir en beauté en finale contre les Asémistes oranais dans un match inoubliable.Un trophée ajouté à celui remporté auparavant avec l'équipe militaire de la transmission.

    Fiche technique

    Nom complet : Abdenour Kaoua

    Date de naissance : 14/06/1949 à Alger

     

    Palmarès:

    • 5 Championnats d'Algérie
      3 Coupes d'Algérie (joueur) et 1 coupe en tant qu’entraîneur 1983
      2 Coupes du Maghreb 1971 et 1974
      1 Coupe d'Afrique des Clubs Champions 1976
      Coupe Militaire avec l'ESAT (école des transmissions) 1986 en tant qu'entraîneur avec comme joueurs les Mouloudéens Ghrib, Maniche et Yacef

      Vice-Champion du Maghreb 1975 à Tunis (Finale Club Africain-MCA)
      1/2 finale coupe d’Algérie perdue contre la DNCA saison 1981-1982

      plusieurs titres avec Al-itihad de jeddah (Arabie Saoudite)  dont la Ligue des Champions Asiatique en 2004 contre les Coréens du Sud Sau Seongnam Ilhwa Chunma 1-3 à domicile et un exploit 5-0 à l'extérieur (il remplace l’entraîneur en chef Ivic limogé au match Aller)



      Parcours professionnel:

      1968-1979 : MC. Alger
      Entraîneur MCA 1981-1983 puis DTS
      1985/1986 Entraîneur des Gardiens du MCA et Entraîneur ESAT (militaire) (école des transmissions)
    • 1987/1988 participe avec Zenir, Bachi et Smail Khabatou à la sauvegarde du MCA de la relégation

      Entraîneur des gardiens de l'EN 1991 jusqu'à la CAN 1992 au Sénégal avec Kermali

      Entraîneur des Gardiens de but MCA 1995-1996 avec Ali Bencheikh et Biskri

      Entraîneur des gardiens de l'EN A 1998-1999 avec Ighil Meziane (3 matches Ouganda, Bulgarie et Tunisie)

      Entraîneur des Gardiens de but de l'EN A avec Madjer 2001-2002 (Dernier match à Bruxelles)

      Entraîneur des Gardiens de but d' Al-ittihad Jeddah

      Entraîneur en Arabie Saoudite (préparation coupe du monde 2006)

      Entraîneur des Gardiens de but de Echabab Esaoudi (Arabie Saoudite) 2009

      Responsable de la formation des Gardiens de l'EN auprès de la FAF 2009

      Entraîneur des Gardiens de but de l'EN A' et Olympique avec Abdelhak Bencheikha 2010

      Entraîneur des Gardiens de but de l'EN A avec Abdelhak Bencheikha 2011


      Entraîneur adjoint équipe d'Algérie A' 2011 (4ème au CHAN au Soudan)
      Entraîneur des gardiens de but de l'EN avec Vahid Halilhodzic 2011-2013
      Responsable de la formation des gardiens de but auprès de la DTN

      Manager Général du MCA en 2013 (démissionne après quelques jours de sa nomination)



    • 11 sélections avec l'EN du 27.2.1969 au 1.11.1976

    votre commentaire
  •  

     
     
    MAHMOUD BACHA
     
     
     
    Abdelhamid 
     
     
     
     
     
     
    Né le 22.4.1949 à Alger, titulaire de la licence CAF "A", son parcours végète entre le Mouloudia et le CRB comme son ami de toujours Mustapha Heddane d'où la complicité entre les deux qui ont longtemps travaillé ensemble.
     
    pour cette saison 1980/1981, Bacha sera associé au yougoslave Naumovic pour quelques matches avant de prendre les règnes du club seul après le départ du second nommé.
     
     
     
    BACHA connaissait dèja la maison puisqu'il avait déja dirigé les jeunes catégories du MCA en remportant la coupe d'algérie des cadets en 1979 contre l'ASMO, ce qui ne posait pas de problèmes d'intégrations et avait la pleine confiance de ses dirigeants.
     
    Héritant d'un effectif juste moyen mais plus aguerris avec des internationaux Bouiche, Bencheikh,Belloumi ou Mahiouz, il réalisa un saison acceptable en se classant à la cinquième place malgré l'absence de ses meilleurs internationaux sollicités à chaque fois sans être remplacé dans l'effectif mouloudéen.Le retour tardif de Bencheikh et Bellemou et la blessure de Bouiche n'a pas aidé le coach dans son travail bien qu'il termina la saison en force.
     
    Avec une attaque qui marqua 48 buts, il trouva des difficultés à solutionner le problème de la défense qui encaissa trop de but (43 au total) ce qui a empêché le MCA de finir parmi les premiers.

    votre commentaire
  •  

     

    BOUDISSA Amar

     

    Un formateur de renom

     

     

    Connu pour avoir entrainé les Madjer,Fergani, Ighil,Merzekane et autres pépites du NAHD au début des années 70, Boudissa s'est vu son nom lié à la formation dans la grande école Nahdiste.Au début de la saison 1979, il prend les commandes du Mouloudia après le départ de l’entraîneur en place , le Yougoslave Naumovic après quelques journées du début de championnat.

    Connu par son intransigeance sur le plan disciplinaire et sa rigueur tactique, Amar a pu mener le MCA à la 8ème place malgré un effectif moyen et l'absence répété des internationaux Mahiouz et Belloumi.

     

    Officiellement il fait sa première apparition sur le banc du Mouloudia le vendredi 23 Novembre 1979 au stade de bologhine contre l'équipe de l'ASTO (El Asnam, Chlef actuellement) pour le compte de la 6ème journée avec à la clé une victoire étriqué sur le score de 3-2.

    il a le mérite aussi d’accéder aux 1/4 de finale de la prestigieuse coupe d'Afrique des clubs en éliminant le Stella Abidjan dans une soirée mémorable avec un doublé de Belloumi et ce superbe but dans les dernières minutes qui donna la qualification aux Mouloudéens.

     

    Boudissa quitte le MCA en fin de saison en menant à terme sa mission à savoir donner chance aux jeunes joueurs du cru à l'image de Bouiche qui va devenir la star de demain.
     
     
     

    votre commentaire
  •  

    NAUMOVIC-IBRIR

     

    Un duo en 5ème vitesse

     

     

     

    Une première au Mouloudia, Naumovic un yougoslave sera nommé à la tête de l'équipe avec comme adjoint un enfant du club, le superbe gardien de but des années 40 Ibrir Abderrahmane. Une lourde tâche attendait le duo à savoir maintenir le Mouloudia au sommet de la hiérarchie en conservant le titre de champion acquis avec brio la saison précédente.

    Le MCA est devenu un épouvantail qui faisait peur à tous, une équipe à battre par toutes les équipes, ce qui rendra encore plus difficile la mission du duo en place.

    Mais quand le savoir et l'expérience s'allient, au bout le sacre ne sera que logique, ce que vont obtenir à la fin de cette saison Naumovie et Ibrir Abderrahmane en permettant au MCA de remporter son 5ème titre de champion d'Algérie

     

    Mais une absurde décision ministérielle va stopper leur élan et celui du Mouloudia qui dominait le football algérien. En effet le ministre des sports de l'époque va interdire aux joueurs Mouloudéens âgés de 28 ans de poursuivre leur carrière sous prétexte qu'ils soient non performant et de ce fait les champions d’Afrique, Betrouni, Bachi, Kaoua, Amrous,Zemmour, et le champion d'Algérie Ait Chegou Djilali vont quitter le club et freiner l'hégémonie mouloudéenne sur les compétitions nationales.Une cassure volontaire qui va obliger le club à reconstruire de nouveau sans toutefois y arriver car il n'est jamais facile, voir impossible de remplacer la dream team de 1976.



    votre commentaire
  •  

    LEMOUI Kamel

     

    champion d'Algérie

     

     

    Quel carrière a-t-il mieux réussi, celle de gardien de but ou celle de milieu de terrain, de baroudeur ou d'entraineur? Il a rempli a chaque fois avec brio dans chaque poste.

    Né le 10 juillet 1939 à Batna, commence officiellement sa carrière chez les cadets de l'AS Bône (Annaba) au poste de gardien de but.A 15 ans il rejoint en tant que stagiaire junior, les rangs du RC Paris, pour des raisns administratifs, il ne peut pas signer de licence.Sans se décourager, il prend la direction de Beauvais où il réussit aussi bien comme gardien de but qu'avant centre.A la fin des années 60, il signe à l'AS Béziers comme gardien de but et attaquant en même temps, tout en étant sous les drapeaux, il joua aux cotés de ses compatriotes Bourtal, Boukhalfa et Bouskina.De retour au pays, il s'installe au pays et signe à Biskra avant d'opter pour le Mouloudia d'Alger en 1963 où il débute à El harrach sous les couleurs vert et rouge contre l'USMH qui remporta le match par 2 buts à 0.Barré par le fantasque Zerga pour garder les buts du MCA, il fera sensation en tant que barroudeur avec ses fameux coup de tête d'où le pseudonyme "tête d'or".Il séduit son entraineur Said Haddad par son abattage, son jeu de tête et sa vision de jeu, il fera de lui son capitaine d'équipe.Les sélectionneurs Firoud-Khabatou, Ibrir Abderrahmane, à la recherche d'un pourvoyeur de balles dans l'entre jeu, le convoquent pour le match des "verts" contre la Bulgarie en 1963.Quelques mois plus tard, une fracture de la jambe au cours d'un match international le tient éloigné des terrains.Un fois rétabli, il disputa les éliminatoires de la CAN 1968 et prolonge sa carrière de joueur au CRB jusqu'à arriver au JSEB (Régional centre) comme entraineur-joueur.Il entraine par la suite le CRB avant de s'occuper des sélections nationales Senior et Espoir.

     

    Le Mouloudia d'Alger fait appel à lui après le départ de Zouba en 1977, le choix a été bon puisqu'il permet au MCA de reprendre son titre de champion après l'avoir perdu au profit de la JSK.C'était sa seule consécration au plus haut niveau.Lemoui quitte le club et va être remplacé par le yougouslave Naumovic en 1978.
     
     
    MCA Champion d'Algérie 1977-1978
     
     
     
     
    Il reprendra les régnes de l'équipe en 1985 en Division régionale centre et fait accèder le Mouloudia sans connaitre la moindre défaite

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique