• Faites vos jeux Rien ne va plus au MCA

    Le chiffre
    Les trois «sauveurs» sont de retour
    Par Djamel Ouaglal


    Mécènes n Après la défaite face au Khroub jeudi dernier, une situation de crise a été décrétée au sein de la maison du MCA. Une réunion d’urgence a eu lieu hier en fin d’après-midi pour trouver une solution à cette situation.

    Rien ne va plus au Mouloudia d’Alger, ni sur le plan sportif où le club n’a plus gagné le moindre match depuis le 19 novembre dernier (face à l’USMA 2 à 0), ni dans les sphères dirigeantes où des querelles interminables empoisonnent la vie du club, ni dans les coulisses où les coups bas, les règlements de comptes font rage. Tenez-vous bien : un dirigeant du Mouloudia, nous dit-on, a été jusqu’à promettre une prime aux joueurs du CR Belouizdad pour gagner afin de faire chuter les membres de la section football qui ont fini par démissionner à l’issue de la défaite jeudi contre l’AS Khroub (1 à 0). Pour réaliser l’ampleur des dégâts de ce qu’est devenu le Doyen de nos jours, même au cimetière, lors de l’enterrement de la mère d’un dirigeant ( Kara-Terki Chakir), on fait l’annonce – sans aucun respect à la mémoire de la défunte et des morts – du départ de X et de l’arrivée de Y ! Pour dire le degré de «takhlat» au sein du vieux club algérois. C’est simple, au MCA on est capable de tout, même tout casser, pour reprendre le pouvoir. Et en parlant de reprise, cette fois, et à l’issue d’une (énième) réunion tenue hier par le comité ad hoc, l’on apprend le retour du trio de dirigeants Khaled Adnane, Nabil Mostefaoui et Sid-Ali Touileb à la tête de la section football. L’équipe première, elle, sera renforcée par la venue d’Ameur Benali qui épaulera désormais l’entraîneur italien Enrico Fabbro que le club a décidé de garder pour le moment en dépit des mauvais résultats (aucun match gagné depuis son retour). Ce changement a pour but de fouetter l’orgueil des joueurs qui, aujourd’hui, si le CA Bordj Bou-Arréridj gagne son match retard contre l’ES Sétif, prévu le 25 février prochain, le Mouloudia se trouvera bel et bien à la place de premier relégable avec un capital de 22 points. Et quand on sait que la suite ne sera pas de tout repos avec des rencontres couperets, il faut craindre le pire. A vous d’en juger : l’USM Alger, dans un derby qui sent la revanche du match aller pour les gars de Soustara. La JS Kabylie à Tizi Ouzou, où le leader ne lâche que rarement des points, lui qui veut s’assurer son quatorzième titre national. A domicile, les Mouloudéens ne gagnent plus et l’USM Annaba, qui ambitionne de terminer dans les cinq premières places, le CABBA et le MC Oran qui luttent pour leur survie et la JSM Béjaïa qui ne leur réussit pas souvent, seront des morceaux très durs à cuire. Le voyage de Saïda s’annonce pour sa part incertain, tout comme le derby contre une formation de l’OMR El-Annasser qui marche bien en ce moment est périlleux, alors que le déplacement de Tlemcen risque d’être fatidique. A moins que les sauveurs …

    Dj.O.

    « LAZIZI TAREKHADDAD SAID »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :