• FODHILI MOURAD 2003

     

    FODHILI Mourad

     

    Une énergie à donner du Souffle

     

    2 Sélections

     

     

    Né le 4.09.1975 à Ain Beida (Oum El Bouaghi)

    Milieu du terrain

    1994-1999 Ain Beida 

    1999-2002 US Chaouia

    2002-2005 MCA (Champion de D2 en 2003)

    2005-2007 CSC

    2007-2008 JSM Béjaia

    2008 US Chaouia

     

    L'enfant de Ain Beida peut se targuer d'être international en équipe d'Algérie "A" en étantjoueur de seconde division.En effet Fodhili a été sélectionné pour ses performances avec son équipe le Mouloudia d'Alger alors en D2 et qui bataillait ferme pour retrouver l'élite, ce qui a été fait après une dure saison où Mourad joua un rôle important dans l'échiquier du coach Sâadi par son sang froid, sa régularité et sa justesse dans l'orientation du jeu Mouloudéen.

    En 2003, 20 jours après avoir fêté ses 28 ans,  il aura le bonheur d'endosser le maillot national en répondant à la convocation du sélectionneur Rabah Sâadane qui ratissait large afin de composer une sélection homogène.Fodhili sera titulaire pour sa première sélection contre le Gabon en match amical qui s'est déroulait au stade du 5 juillet avant d'être remplacé par Karim Ghazi à la mi-temps.

     

     

     

     

     

    Ses sélections

     

    24.09.2003 Amical au stade du "5 juillet" EN-Gabon 2-2  Titulaire ramplacé par Ghazi à la 46'

    26.09.2003 Amical au stade du "5 juillet" EN-Burkina Fasso 0-0 Remplaçant

     

    FODHILI MOURAD 2003

    Mourad fodhili Une icône oubliée 

    Un sportif ,Une histoire

    Mehdi F

    Publié dans Horizons le 23 - 12 - 2016

     

    L'ancien milieu de terrain des années 1990 et 2000, Mourad Fodhili a vécu ce privilège en 2003 alors qu'il portait le maillot du MCA. Même si son aventure chez les Fennecs fut très courte, l'enfant d'Aïn Beïda peut néanmoins se targuer d'avoir représenté les couleurs nationales. Né le 4 septembre 1975 à Aïn Beïda, Mourad Fodhili a fait ses classes au sein du club de sa ville natale, participant même en 1995, à l'épopée africaine des Haraktas en coupe de la CAF où ils avaient atteint les quarts de finale, avant de rejoindre par la suite la formation voisine de l'US Chaouia. C'est là qu'il sera repéré par le coach Noureddine Saâdi, lequel était derrière sa venue au Mouloudia d'Alger en 2002. « Lors d'un tournoi à Mascara, Noureddine Saâdi m'a rapidement détecté. Il a tout fait pour me faire venir de Chaouia. C'est grâce à lui que j'ai percé au Mouloudia et que ma carrière a pris une toute autre dimension. De ce fait, je lui serai éternellement redevable pour tout ce qu'il a fait pour moi sans oublier les dirigeants, Messaoud Torki, Kamel Longar et Mourad Benslimane qui m'ont beaucoup aidé », se souvient-il. Joueur infatigable mais aussi bon technicien, Mourad ne tardera pas à s'imposer au sein de la formation mouloudéenne et à devenir en un laps de temps une pièce maîtresse du club. Grâce à son sang-froid, sa régularité et sa justesse dans l'orientation du jeu, il joua un rôle prépondérant dans le retour du club parmi l'élite en 2003. Ses progrès constants, son sérieux et sa volonté de fer lui ouvrent les portes de l'EN, la même année, alors qu'il venait tout juste de fêter ses 28 ans. Les 24 et 26 septembre 2003, Mourad Fodhili participe aux deux matches de préparation face au Gabon puis au Burkina Faso dont le premier en tant que titulaire où il n'a joué qu'une mi-temps, mais n'a pas la chance d'être retenu dans le groupe qui allait disputer la CAN-2004 en Tunisie sous la houlette du duo Saâdane-Charef. De 2005 à 2007, Fodhili évolue au CS Constantine avant de rejoindre par la suite la JSM Béjaïa, club avec lequel il remporta la coupe d'Algérie en 2008, le seul et unique trophée de sa riche carrière bouclée après une ultime saison avec l'USC en 3e division. Aujourd'hui, Fodhili s'est reconverti en entraîneur. Titulaire d'un diplôme FAF 2 depuis 2011, l'enfant d'Aïn Beïda attend patiemment un geste de la FAF pour passer le fameux CAF B, auquel ont eu droit les autres ex-internationaux, pour satisfaire les exigences du métier. 

    « BOUACIDA KAMEL EDDINE 2000-2003"Châabi" et le Mouloudia: Ferhat Said »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :