• KHALLOUF Amar

    Khallouf MCAKhallouf Amar MCA

    KHALLOUF Amar

    On assassine même les champions

     

    Né le 26.5.1932 / Décédé le 27.2.1962

    Nous sommes le 27 février 1962.Il est presque 19h quand une violente fusillade éclate près de la faculté de Droit de Ben Aknoun.Amar Khallouf qui s'apprêtait à regagner chez lui pour rompre le jeun en compagnie de sa famille, tombe lâchement assassiné sous les balles des facistes de l'OAS.La nouvelle tragique de sa mort gagne immédiatement tout le pays.Partout on s'interroge quant au mobile de ce crime gratuit, perpétré contre celui que l'on considérait à l'époque comme l'athlète le plus doué de sa génération.Amar était un très grand champion, en effet, et sa renommée dérangeait énormément.International, grande vedette de la course à pied, champion de france, recordman d'algérie du 5000m et du 3000m steeple, tel est le brillant palmarès de Khallouf alors qu'il était au MCA, club où il a débuté en 1951 pour finir à l'ASSMA une dizaine d'années plus tard.Bien qu'il s'intéressa très tôt au sport, notre jeune champion attendra une décennie toutefois pour goûter aux joies du succès et de la gloire.Curieusement, il entamera sa carrière en tant que footballeur, gardien de but de l'équipe minime de l'ER Ben Aknoun.Mais son apprentissage sera de très courte durée puisque la mort accidentelle d'un footballeur, survenue au cours d'une rencontre normale de championnat, entraîna la suspension de la compétition.Tous est à recommencer pour le petit Amar qui opte pour la course à pied, une discipline qui lui ouvrira les portes de la célèbrité.Le demi-fond est sa distance favorite.Une année, juste le temps qu'il faut à Amar Kahllouf pour devenir compétitif et dominer sa catégorie.Son aisance et sa vélocité lui permettent de réaliser d'assez bons chronos, si bien que lorsqu'il bat le record d'afrique du nord du 1500m cadet, personne n'en est réellement étonné.

    Qu'importe, Khallouf n'est pas grisé par le succés .Bien au contraire, ce premier record lincite à redoubler d'efforts, à s'entrainer davantage pour faire bonne figure parmi les seniors qui ont un niveau autrement plus élevé.Il passera encore de longues années avec le NRB avant d'être sollicité par le MCA avec lequel il signe un premier titre de champion d'Algérie en 1953.

    Khallouf et le MCA champion d'Alger

    Khallouf Amar et le MCA cross

    Khallouf Amar et le MCA cross

    Khallouf avec le MCA

    Surnommé "La Gazelle" en raison de sa vélocité, il accumule les victoires et les records sous les couleurs de son club.Le titre de champion de France de cross par équipe remporté avec le MCA en 1954, le consacre définitivement à l'échelle internationale.Ce qui lui vaut d'être retenu en équipe de France aux cotés des Labadi et Mimoun.Ayant souvent eu l'occasion de courir contre lui, ce dernier dira "Khallouf est un coureur d'une très grande valeur et un excellent coureur de 1500m".

    Les révélations du champion olympique français ne laissent planer aucun doute, Amar est maintenant un grand champion.Il continuera à courire encore durant de longues années avec toujours la même détemination , la même aisance, la même réussite, jusquen cette mi-59 où il opta pour l'ASSMA, un autre club de la capitale.Malgré le manque de moyen sur le plan de l'équipement notamment, notre champion parvient à décrocher deux autres titres de champion d'Alger, prouvant par là même qu'il restait toujours le meilleur.En 1961, il décide de mettre fin à sa brillante carrière d'athléte pour se consacrer à la mission de dirigeant.Mais le destin en décida autrement.

    Bravo Amar

    Ait Sâada (Football)-Khallouf (Cross) MCA

    Allah yerahmek

    Kaci Aggad

    « CHEIKH ZERROUKREBAINE Mahmoud »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :