• KOUAR Sid Ahmed

    KOUAR Sid Ahmed

    KOUAR Sid Ahmed

     

     

    KOUAR Sid Ahmed

    Le militantisme d'un Pharmacien

     

    Né le 17.5.1924 , père de 6 enfants (4 garçons et 2 filles) , a commencé le football au sein du Red Star d'Alger (RSA) depuis les jeunes catégories jusqu'en senior.

     

    En 1945 , après les massacres du 8 mai, il décide de rejoindre le Mouloudia en devenant une pièce maîtresse des "vert et Rouge" en lui restant fidel jusqu'à l'arrêt définitif des activités du Club en mars 1956 soit 11 années de sacrifices, d'amour et de fidélité.......Le défenseur Kouar a travaillé à la pharmacie Benahbyles (président du MCA), place de Chartres à côté du café-cercle du Mouloudia Chaâbia

     

    il a gagné la coupe d'Algérie 1971 avec le Mouloudia en tant que Dirigeant après avoir occupé le poste de soigneur / masseur pendant 6 années.

     

    KOUAR Sid Ahmed

     

    Le  défenseur Kouar qui a travaillé à la pharmacie Benahbyles (président du MCA), place de Chartres à côté du café-cercle du Mouloudia Chaâbia.étant jeune,j'ai travaillé à la pharmacie au 2 rue de la Lyre en face la mosquée Khetcheoua tenue par les pharmaciens Aziz Hammoutene Allah Yerahmou et Haffaf que j'ai perdu de vue.J.étais employé comme coursier et aide - vendeur.Pendant notre Révolution Nationale,un jour les paras du sinistre Bigeard ont fait irruption à la pharmacie et nous ont ordonnés de lever nos mains,ils nous ont fouillés brutalement accompagné d'injures de toutes sortes. IL nous ont demandé qui s'appelle Kouar,nous avons exhibé nos papiers,après vérification, ils nous ont demandé où travaille Kouar,nous avons répondu que nous ne connaissons pas ce nom.ILS recherchaient Kouar, mais ils ne savaient pas dans quelle pharmacie il travaillait, puisque à la rue de la Lyre,place de Chartres, Bab Azzoun et les environs il y avait plus de 10 pharmacies.

    Bien entendu ,nous connaissons bien Kouar, les pharmaciens Kouar et Hammoutene, m'ont demandé très vite informer Kouar qu'il est recherché par les paras.Moi tout jeune et comme une flèche, j'arrivais à la pharmacie Benabyles essoufflé, accueilli par Kouar me demandant la raison de cet essoufflement, je lui ai transmis la mésaventure, il m'a remercié, a enlevé sa blouse blanche mis sa veste,m'a demandé de l'aider à fermer le rideau métallique tout en nous remerciant de cette information Nous avions su par la suite qu'il était monté au maquis, je serai très heureux de connaitre la suite de ce Moudjahid. 

    Damedrji Zoubir 

    « HAMADI Omar dit "Lekhel" ALI-CHERIF Tahar »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :