• L'afrique ne changera pas

    Compétitions africaines
    Les aléas de l’arbitrage

     


    Les équipes algériennes engagées dans les compétitons africaines ont appris la dure réalité du football africain. Il ne suffit pas de bien jouer pour sortir victorieux.
    Le travail de coulisses, les conditions d’hébergement, de séjour et aussi climatiques font que rien ne sera facile. Si on ajoute à ce cocktail, la partialité de l’arbitrage, on peut dire que la boucle est bouclée. Le trio congolais n’a pas épargné les "Canaris" en leur enlevant un premier but d’entrée qui aurait pu conférer à la rencontre une issue tout autre.
    Certes, de la bouche même de coach de la JSK Aït-Djoudi son équipe a commis des erreurs sur le plan défensif aussitôt exploitées par les attaquants adverses. A 3 à 1, il refuse un deuxième but qui aurait changé la donne avant la manche retour. De plus, il leur avait accordé un penalty assez sévère, mais Chaouci a réussi à l’annihiler. Ceci dit, les "Canaris" et à la faveur du but inscrit par Dabo à la 55e minute peuvent trouver la clé de la solution pour accéder au prochain tour.
    Si au Gabon, la rencontre s’était déroulée dans des conditions plus ou moins acceptables, cela n’a pas été le cas pour l’empoignade qui rentrait dans le cadre des seizièmes de finale de la coupe de la CAF entre le représentant nigérian, Kwara-United et le MCA à Ilorin, une ville distante de 250 km de Lagos, l’ex-capitale du Nigeria.
    Dès le départ, les Mouloudéens n’étaient pas rassurés des conditions de leur séjour et le chauffeur qui les conduisait à Ilorin avait failli les égarer intentionnellement pour qu’ils atteignent leur lieu de résidence dans des conditions physiques déplorables. De plus, l’hôtel n’était pas celui attendu par la délégation mouloudéenne.
    Les Nigérians face à la pression des dirigeants mouloudéens étaient obligés de trouver un nouvel hôtel. Déjà leurs nerfs étaient entamés avant même de commencer la rencontre. Le jour du match, il y’avait une chaleur torride qui sévissait. De telles circonstances naturelles étaient acceptables, même si les joueurs du MCA, qui ont fait connaissance avec l’Afrique pour la première fois, sauf pour certains d’entre eux, manquaient d’expérience. Outre l’équipe adverse qui n’était pas un foudre de guerre, il fallait compter sans un arbitrage presque à sens unique du trio Ivoirien. Il avait tout fait pour compliquer la tâche des Algériens en faisant expulser, dès la 20e minute de Coulibaly, considéré comme le pilier de la défense mouloudéenne.
    Avant la fin du premier half, il donne un autre coup de pouce à l’équipe adverse en lui accordant un deuxième but entaché d’une flagrante position dehors-jeu. Le fait d’entamer la deuxième mi-temps avec un retard de deux buts n’était pas facile.Le troisième but sur coup-franc était, par contre, très beau.
    A 3 à 0, l’arbitre fera expulser Abdouni et avant lui, le président de la cellule chargée de la section football du MCA, Khaled Adnane. 7 joueurs du MCA ont été avertis. Il est clair que c’est trop pour une équipe qui n’a pas joué en compétition africaine depuis l’année 2000 en Ligue des champions d’Afrique face à l’équipe de Jeanne d’Arc de Dakar (le MCA a été éliminé 5 à 1 et 1-1). Il est évident que le football africain n’est pas aussi facile qu’on le pense. Car beaucoup de facteurs extra-sportifs rentrent en jeu.
    Les Mouloudéens l’ont vérifié à leurs dépens. Dans quinze jours, à Kouba (peut-être), le MCA n’aura pas la partie belle surtout qu’il n’a pas marqué. Toutefois, il ne faudra pas abdiquer, même si l’entreprise ne sera pas une simple sinécure. La manche retour sera officiée par un trio tunisien.

    APRÈS LA DÉFAITE SANS APPEL DU MCA
    Fabbro : “Nous avons vécu l’enfer au Nigeria”
    Le Mouloudia d’Alger ne va pas oublier, sans nul doute, son périlleux voyage au Nigeria pour le compte du match aller des 16es de finales de la Coupe de la CAF, soldé par une défaite de 3 à 0.
    Face à l’équipe de Kwara FC United. Les Vert et Rouge en ont vu de toutes les couleurs ; ils ne s’attendaient pas à un tel accueil des Nigérians ni à un tel arbitrage du trio ivoirien. En effet, les informations qui nous sont parvenues du Nigeria ont fait état de  difficultés vécues par l’entraîneur italien Fabbro et sa bande. D’ailleurs l’Italien n’a pas manqué de fustiger, sur le site du club www.mouloudia.org, les responsables nigérians et l’arbitre de la rencontre qui ont tout fait pour déstabiliser le Mouloudia. “Nous avons vécu une situation de guerre au Nigeria. Rien ne prédisait qu’on allait jouer un match de football, de surcroît un rendez-vous de Coupe d’Afrique. Nous avons rencontré des conditions atroces depuis notre arrivée dans la capitale Lagos. Rien n’était à sa place. Que ce soit l’accueil ou l’organisation de ce match par les Nigérians, ou encore l’arbitrage de la rencontre, tout a été catastrophique. Ils ont tout fait pour nous déstabiliser. Je dirai aussi que même les responsables de l’ambassade n’ont pas été à la hauteur”, martèle-t-il. Et d’ajouter : “Malgré les grands sacrifices dont le groupe a fait preuve dans ce voyage, il a été impossible pour nous de faire mieux”.
    Fabbro a indiqué qu’il va organiser une conférence de presse dès son retour à Alger pour dénoncer avec plus de détails le cauchemar vécu avec son groupe en terre nigériane. Le coach italien précise en outre qu’“il est impossible de parler ou de jouer au football dans ces conditions. On ne peut pas parler de technique ou de tactique dans ce match. Pour moi, ce qui s’est passé est une honte pour le football africain qui a tout perdu dans ce match”. Fabbro estime qu’en dépit de la lourde défaite, son équipe n’a pas pour autant abdiqué.
    Elle croit toujours en ses chances de qualifications pour le prochain tour. “Le match retour sera un grand rendez-vous pour notre équipe. Les joueurs vont tout faire pour renverser la vapeur et arracher, du coup, leur qualification pour le prochain tour. C’est un grand défi que les joueurs veulent relever avec cœur et détermination”, indique-t-il.
    Pour sa part, le président de la section football, Khaled Adnane en l’occurrence, a assuré que la direction du club ne va pas rester les bras croisés devant les mauvaises conditions rencontrées au Nigeria et, surtout, la malhonnêteté du trio d’arbitrage ivoirien.
    Adnane indique que le Mouloudia a adressé un rapport de protestation à la CAF à l’encontre de l’arbitrage. “Le moins qu’on puisse dire sur cet arbitrage, c’est qu’il a été catastrophique. On s’attendait quelque part à la partialité de l’arbitrage lorsqu’on a su que les trois arbitres ont passé la nuit dans le même hôtel que l’équipe adverse. C’est de la transgression des lois de la FIFA. Et nous avons établi un rapport de protestation pour la CAF au sujet de l’arbitrage”.

    Résultats
    Kwara Utd (NGR) - Mouloudia Alger (ALG) 3-0
    Defence (ETH) - Atraco
    (RWA) 1-0
    Port Authority (SLE) - Gaouafel Gafsa (TUN) 3-2
    ASO Chlef (ALG) - ENPPI (EGY) 0-0
    Cotontchad (CHA) - Al-Merreikh (SUD) 2-0
    Bukavu Dawa (COD) - Issia Wazi
    (CIV) 0-2
    Satellite (GUI) - CS Sfaxien
    (TUN) reporté
    Ajesaia (MAD) - Ismailia
    (EGY) 2-2
    Saint Pauloise (REU) - Green Buffaloes (ZAM) 0-0
    Benfica Luanda (ANG) - DC Motema Pembe (COD) 4-1
    Astres Douala (CMR) - Tema Youth (GHA) reporté
    Mwana Africa (ZIM) - InterClube (ANG) 2-0
    Hawks (GAM) - Dolphin
    (NGR) 0-0
    US Goree (SEN) - Hassania Agadir (MAR) 0-0


    « C'est ça l'AfriqueLe MCA champion en 1976, novice en 2007 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :