• La finale MCA-USMA bat son plein

                A une semaine de la finale, Mouloudéens et Usmistes se sont isolés pour se préparer. Chacun dans son coin, à l’abri des regards, avant les grandes retrouvailles qui promettent énormément.
    Les Rouge et Noir ont repris l’entraînement dimanche, au stade Omar Hamadi. Les Vert et Rouge, eux, l’ont fait deux jours après, mardi, au stade de Zeralda.
    Depuis mercredi, les équipes ont pris la décision d’évoluer à huis clos. Les  journalistes, les photographes, encore moins les supporters ne sont pas autorisés à jeter le moindre regard. Tout se fait dans le plus grand secret. Rien ne doit filtrer qui puisse profiter à l’adversaire.
    Hier, l’USMA a scindé son effectif en deux groupes.
    L’un, composé des titulaires, est resté s’entraîner à Bologhine. L’autre, formé des remplaçants, est allé donner la réplique à la sélection militaire, à Blida. Dans un cas comme dans l’autre, il n’était pas possible de les voir à l’œuvre.
    De son côté, le Mouloudia a rallié la caserne militaire de Beni Messous. Aujourd’hui, le groupe de Fabbro sera au complexe militaire de Ben Aknoun.
    Tout était et sera fermé aux yeux des curieux.
    Vous l’avez sans doute relevé, le terme militaire revient souvent. C’est le maître mot retenu par les deux vis-à-vis pour s’assurer la paix et la discrétion, tant le corps militaire est habilité à en apporter la garantie.
    Les deux équipes n’ont pas l’intention de changer de cadre. Jusqu’à deux ou trois jours de la finale, elles seront toutes les deux au complexe militaire de Ben Aknoun, où elles pourront s’entraîner sur une pelouse en gazon naturel afin de préparer au mieux le rendez-vous du 28 juin.
    Mouloudéens et Usmistes devront néanmoins se relayer pour disposer de créneaux à l’heure du match, prévu à 17h. A partir de samedi, l’alternance se fera garantir l’équité entre les deux protagonistes.
    Ce scénario contraste beaucoup avec celui de la saison écoulée, lorsque les deux voisins s’apprêtaient à animer la finale de la coupe d’Algérie. Tout se faisait pratiquement au vu et au su de tout le monde, dans une ambiance cool et détendue. Que mijotent, donc, le MCA et l’USMA et que nous réservent-ils cette année?
    On ne va pas tarder à le savoir. Le 28 juin arrive à grands pas, il ne reste déjà plus qu’une semaine. Samedi, la tension montera d’un cran. Entre-temps, les deux équipes seront au repos pour déstresser quelque peu. C’est ce qu’on peut qualifier de repos des guerriers, qui vont croiser le fer. Pour la énième bataille des «frères ennemis».

    S. G.
    « Kheloufi signe et mise au vert à partir d’aujourd’huiLa finale MCA-USMA 2007 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :