• Le MCA notre fierté

    on a trop attendu pour retrouver la joie de la consécration!!!!

    La dimension humaine du sport roi
    Cette fois, le football sport roi

    par excellence, n'a pas tourné le dos à ses vraies valeurs. La finale de la coupe d'Algérie tant attendue jouée entre le MCA et l'USMA, les deux clubs prestigieux de la capitale, a constitué un événement sans pareil, une fête grandiose qui, outre les milliers d’inconditionnels des deux camps, a touché toutes les couches sociales du pays. Durant une semaine, le rendez-vous en question qui a rassemblé un nombre record de spectateurs, voire de téléspectateurs, a totalement fait éclipser la Coupe du monde, mobilisé les énergies, remué les passions les plus folles et plongé dans la joie, l'allégresse ou la déception et la tristesse. Pour les inconditionnels des deux formations (ils étaient 70.000, peut-être 80.000 à s'entasser sur les gradins dès 10 h 00), la finale de jeudi a constitué bien plus qu'une simple partie de football. C'était une question de fierté, d'honneur, de raison d'être. Vibrant d'une excitation très particulière, laissant pour une fois la déloyauté, la violence gratuite et l'indiscipline, les supporters se sont livrés à fond, faisant sortir le football grandi la communion que la fête a impliqué sur le plan humain, a fait apprendre à tout un chacun, ce qui pouvait être utile et beau lorsque le football se joue à ce stade, sur fond de loyauté et de total fair-play. Les supporters mouloudéens, nettement plus nombreux du reste, bombent leurs torses de fierté et chantent la victoire à pleins poumons et à tue-tête. Les 23 ans d'attente et de désespoir ont été enfin récompensés. Même tristes et franchement déçus, les supporters usmistes ont pris cette fois avec une certaine philosophie leur coup du sort. En somme, la finale MCA-USMA a constitué aux yeux de tous un beau morceau de l'histoire. Souhaitons que tout un chacun a pu tirer des notes positives dont le football national, malade ces dernières années, en pourra pleinement bénéficier.

    Abdenour Belkheir

    « Autre temps autre moeursFièr d'être mouloudéen »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :