• Le MOULOUDIA source de joie

    Avec le second plus riche palmarès des clubs algériens

    Mouloudia : un club, une histoire et un triplé historique

    Avec ses six titres de champion (1972-1975-1976-1978-1979-1999) ses cinq Coupes d’Algérie (1971-1973-1976-1983-2006) et son titre continental de champion des clubs champions d’Afrique (1976), le Mouloudia possède le second plus riche palmarès des clubs algériens, derrière la JS Kabylie (13 championnats, 4 Coupes d’Algérie et 6 Coupes d’Afrique)

    Dimanche 18 Juin 2006

    Par Younes Hamidouche

     

    Le MCA n'en finit pas de savourer son tout récent sacre dans l’épreuve populaire.
    Au lendemain de leur victoire contre le rival usmiste, les joueurs mouloudéens, entourés de leurs fervents supporters encore aux anges, ont défilé dans les rues d’Alger. Vendredi, et à l’européenne, le bus en «vert et rouge» a sillonné quelques quartiers de la capitale à la grande joie des fêtards ivres d’une joie sans pareille. En dépit de tout. Cette coupe gagnée par le Mouloudia est la cinquième du genre et la troisième arrachée à l’USMA en finale (1971, 1973 et 2006).
    D’où, en plus du caractère derby du match face à l’équipe rivale et voisine, toute l’ardeur et la ferveur ayant accompagné le rendez-vous de jeudi dernier. Doublement apprécié et savouré, du fait qu’il soit enregistré face à l’USMA et qu’il vienne mettre fin à près d’un quart de siècle d’attente, ce sacre mouloudéen en Coupe d’Algérie, sept ans après le dernier titre de champion, a mis du baume au cœur de centaines de milliers de personnes.
    Des fans pas comme les autres. Comblés. Ce titre, ils l’attendaient depuis assez longtemps. Et, à partir des quarts de finale réussis face à l’ES Sétif (un autre spécialiste de l’épreuve) à Bouira, le rêve
    mouloudéen prenait véritablement forme. Le WA Tlemcen, à Mostaganem, n’a pas pesé lourd. L’USMA, en finale, a broyé du noir, incapable de se hisser au rythme imprégné par les jeunes loups du MCA à une rencontre haute en couleur. Beau derby. Occasion aussi pour les Unionistes algérois de faire une halte sérieuse et de tourner la page d’une (belle) époque finissante. Avec ses six titres de champion (1972-1975-1976-1978-1979-1999) ses cinq Coupes d’Algérie (1971-1973-1976-1983-2006) et son titre continental de champion des clubs champions d’Afrique (1976), le Mouloudia possède le second plus riche palmarès des clubs algériens, derrière la JS Kabylie (13 championnats, 4 Coupes d’Algérie et 6 Coupes d’Afrique).
    Avec ce bonus que le MCA est le seul club à avoir réussi un triplé au cours d’une même saison (1976). Historique. Mouloudia Club d’Alger. Ce club sportif dont l’appellation est liée à une célébration religieuse (le Mouloud), prend racine dans les premières gestations du nationalisme algérien. Né quelques années avant le premier bastion nationaliste (Etoile nord-africaine), le Mouloudia Club d’Alger (MCA) a, depuis cette date, franchi bien des étapes pour devenir ce qu’il est aujourd’hui : un véritable phénomène de société. Un club dont la popularité est si importante que chacune de ses participations à des rendez-vous majeurs se voit accompagnée de véritables «armées humaines».
    Si Bab El Oued est réellement un fief du doyen (ce qu’affirme lui contester le CS Constantine) des clubs algériens, d’autres quartiers dans d’autres villes du pays lui sont en partie acquis.
    Il n’est donc guère étonnant de voir des manifestations de joie un peu partout à travers le pays lorsque triomphe le Mouloudia. Moments de communion intense entre un club et son large public.    

    Y. H. La tribune du 17.06.2006

     


    « Le mouloudia lié a notre histoireLe MCA Roi d'Alger »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :