• Le Mouloudia sur un fond poétique

    Mouloudia Chaâbia Jazairiya

    Mouloudia club de mes amours
    Toi Mouloudia mon favori de toujours
    T'as enfanté des hommes de bravoure
    Avec le glaive tes "chnaouas" se dressent autour
    Te protègent de tes ennemis de toujours
    Car tu es la joie du cœur & le plaisir que l'on savoure

    Mouloudia, toi ma joie mais aussi la hantise de mon choix
    Dans un beau jour ton peuple te porte haut comme un roi
    Dans un mauvais jour, y'a place aux larmes du désarroi
    Malgré tout ton amour unique dépasse le seuil de la foi
    Et au dépit du mal du quotidien, toi seul me procure de la joie
    Ton charme est une poésie, une peinture sur tissu en soie.


    Tu suscites l'engouement de toutes les générations
    La bravoure de l'avant-garde, la main sur le cœur unissant
    Ton combat acharné contre la hogra d'un envahisseur méprisant
    Terrassant le Gallia and cie dans l'arène tel un matador florissant
    Par toi que « l'indigène » ainsi appelé refusait toute soumission
    Dansait, chantait à tue tête avec l'emblème national brandissant

    Mouloudia principe de mes amours ancestrales
    Ton vert & rouge reflétant la beauté de nos couleurs nationales
    L'année 1976, avec ton triplé historique ; restera gravée dans les annales
    Ta production au Santiago Bernabeu attira l'admiration du grand Real
    Félicitations approfondies "del Senõr Santiago" était pour ta marche orchestrale
    Ta splendeur sans limites, aux chants des tes fans d'une intensité phénoménale

    Signé un fou du Mouloudia (Forza-MCA)

    « Amical: MCA-JSM Chéraga 2-0Le MCA dans le paysage Africain »

  • Commentaires

    1
    visiteur_fourza_moul
    Mercredi 24 Octobre 2007 à 11:02
    je ss fole du mouloudia lol sino rak kaien bl blog bravo
    2
    visiteur_sebbar
    Mercredi 24 Octobre 2007 à 20:09
    Merci ?oi Fille Mouloud?ne et bravo aussi pour ton superbe po?.J'ai beaucoup appr?er.Moi aussi je suis fou du Mouloudia et je veux le voir toujours en HAUT.
    3
    visiteur_www.fourza-
    Samedi 27 Octobre 2007 à 18:31
    le doyen ne meurt jamais ala vie ala mort
    4
    visiteur_teteche
    Dimanche 3 Février 2008 à 13:21
    re salut sebbar,je te donne le nom du journaliste qui etait qui interwievait Leduc c'est le fameux journaliste sportif des ann? 60-70 feu Rachid Graba un grand animateur sportif dommage qu'on n'en fait plus de ces gens comme on n'en fait plus des Betrouni bachi bachta etc .tchao
    5
    visiteur_sebbar
    Mardi 5 Février 2008 à 22:55
    salut mon ami teteche.j'ai entendu parler de lui graba allah yerahmou.chadli boufaroua ou fay? haffaf avaient l'habitude de l'?quer.Ne dit on pas que la m?ire oublie parfois ce que l'histoire retient
    6
    visiteur_teteche
    Mercredi 6 Février 2008 à 20:05
    bravo pour le dicton j'en apprends des belles avec toi.J'ai voulu evoquer feu Rachid parceque je l'ai cotoy?t ?ette ?que ses interwievs etaient de qualit?t quelle maitrise de la langue de moliere.Bon disons qu'?ette ?que que l'on regrette Alger etait la creme de la culture, les sportifs les etudiants les intectes avaient des lieux bein precis ou ils se rencontres helas plus maintenant.Enfin c'est un peu nostalgique mais c'est notre pass?t on veut bien l'evoquer de temps en temps juste pour dire que l'on a exist?allez tchao mon ami
    7
    visiteur_takichi_96.
    Jeudi 24 Avril 2008 à 21:27
    ana nhbk bzaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaf
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :