• Le Tunnel d'ATTIA

    "Le Tunnel d'ATTIA"


    Le FESTIVAL DE CANNES ouvrira ses portes très prochainement.Le cinéma Algérien sera comme à l'accoutumé absent.Pourtant c'est pas les scénaristes de talent qui manquent au pays, parmi ceux-là se trouve un génie du 7éme Art qui pour sortir de l'ordinaire et satisfaire le grand public, a choisi un sujet peu abordable à savoir la corruption dans le domaine footballistique.

    Le titre du film est un peu mysterieux "le tunnel d'Attia", le décor tout trouvé: le stade du "20 août", et les acteurs prêts au tournage:deux équipes de football de la même ville menacés par la relégation , qui pour éviter la foudre de leur supporters, tenaient à ne pas perdre à défaut de gagner.A la mi-temps du match, le scénariste, un spécialiste de la fiction, trouva la bonne astuce pour rendre le film plus attractif, fait introduire l'acteur principale dans le tunnel menant au vestiaire des arbitres avec un sac à la main, et comme l'ingénieux scénariste n'aime pas trop les films à suspense, le sac se déchire et les liasses d'argent tombent par terre à la grande stupéfaction des présents.L'acteur principale voulait soudoyé l'arbitre pour aider son équipe à gagner le match.

    Une idée de corruption originale à l'ère de la téléphonie mobile on préfère le contact direct et payer cash.L'audace du scénariste, étant reconnu, a valu à son film d'être retenu par le grand jury afin de le présenter au festival du "20 août" à défaut de celui de CANNES, mais à une seule condition, c'est d'identifier l'acteur principale afin que le grand public, amateur des noms célèbres, soit intéressé par le film et sera en grand nombre le jour de sa première projection.
    Seulement entre la fiction et la réalité, il y aura toujours un certain ATTIA Malek qui risque de voir sa fiction devenir un vrai polar noir...

    Un grand club comme le Mouloudia, riche de son palmarès et qui a longtemps dominé le football national, a t-il besoin de telle pratique pour obtenir le gain d'un match?.
    L'OMR, un grand club formateur, qui a donné de grands noms au football en général et au MCA en particulier (Bachta, Ferhi, Maza, Sellou, Haouche, Manniche) demeure orphelin de son grand président ATTIA Sadek (ALLAH yerrahmou).Quand Attia en cache un autre..., l'OMR sera dans le ventre mou du Championnat national.

    http://maracanafoot.com/maracana/07.pdf

    « Domiciliation des rencontres de la coupe d'AlgérieFinale:MCA-USMA en cadets à Tipaza »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :