• Les fréres Abdenour Mohamed et Said: Messieurs Boxe du MCA

     
    Said et Mohamed Abdenour
     
     
     
     
    Messieurs Boxe du MCA
     
     
     
     
     
     

    La section Boxe du MCA est célèbre par son sérieux, dynamisme et résultats.Mis sur pied par l'ancien footballeur du MCA Abdenour Mohamed et son frére Said, la section est devenu un model pour les autres discipline du club.

     

    Mohamed Abdenour a toujours été admiré par les anciens sportifs qui le connaissent, formateur de jeunes talents alors qu'il est méconnu par nos jeunes d'aujourd'hui pourtant il était le premier entraîneur de l'équipe Nationale d'Algérie de Boxe de 1963 à 1965.

    Abdenour est né à Alger le 21 Août 1910.Il habitait rue Lancry, à 14 ans il débute comme joueur de football au "White Star" comme arrière ou inter de 1924 à 1926, il avait , selon ses dirigeants, un bon sens de jeu et un bon démarrage.

    De 1927 à 1930 Abdenour a pratiqué du Cyclisme tout en intégrant une section de Scoutisme ce qui devait lui permettre de bien se développer et de se mêler dans de différentes disciplines ce qui l'amena à fréquenter les salles de Boxe où il a eu de 1933 à 1940 l'occasion de servir de "Sparring-Partner" chez les Marcellin, Buzitil, Petronelli, Tondero aux côtés de des Régis, Kaddour...etc. Officiellement Abdenour n'a jamais boxé ni pris part à une quelconque compétition du Noble Art.

    Amoureux du Mouloudia Club Algérois, il devient membre dans ce prestigieux Club en 1930 mais en parallèle il signe une licence au RSA comme sprinteur spécialisé dans les 100 et 200 m; il avait à l'époque comme entraîneur Marcel Rizo et comme coéquipiers Bourachedi, Moussa, Ghanem...il a été, en sept années de pratique, Champion d'Afrique du Nord 4x100 par équipe et  cinq fois finaliste du Championnat d'Afrique du Nord à Tunis et à Casablanca notamment jusqu'en 1937.

    C'est au cours de la saison 1937/1938 que Abdenour a pris en main la section d’Athlétisme du Mouloudia. En même temps il s'activait comme soigneur au BCMA chez Tahar jusqu'en 1940 à l'époque de Omar le Noir, Mustphaoui, Guellil, qui devait être animé par la suite par l'arrivée des autres pugilistes de valeur tels que Mohamed Belatrèche et Mustapha Hemour.

    C'est en 1940 que Abdenour fut appelé par le MCA pour lancer la Section de Boxe jusqu'ici inexistante.Il débuta donc à zéro pour faire valoir ses qualités d'éducateur /formateur avec comme ambition sortir de jeunes talents à la lumière et dépasser tous ses rivaux Européens.

    La Salle du Mouloudia, situé dans les voûtes de la pêcherie d'Alger, commençait à attirer l'attention des jeunes Algériens et le premier Mouloudéen qui se fait remarquer a été le Chahid Nekkoud,  au milieu des ses camarades Kecir Said, Missoum et autre Abdellah Serrir, il devient Champion d'Afrique du Nord des poids légers.

    La Salle du MCA est devenu très populaire à la Cabah et dans tout les quartiers Musulmans et ne désemplissait pas en recevant quotidiennement une cinquantaine de pratiquants. Mohamed doit, en partie, cette vertigineuse ascension et rapidité dans la formation des Champions Mouloudéens,  à l'aide de son frère Hadj Said Abdenour qui fut un "bûcheur" de grande valeur et qui travaillait sans répit dans l'ombre sans faire e bruit.

    La saison 1945/1946 a vu la victoire de deux Mouloudéens en Championnat d'Alger, Ammi en Coq et Hadjadj chez les welters, continuant sa progression, le Mouloudia enleva avec brio trois autres titres de Champions d'Alger par le biais de Belkacem , Tergou  et  toujours Ammi  alors que Bouchatal a été finaliste malheureux. 

    Le travail des frères Abdenour commença à donner ses fruits, pour preuve en 1946/1947 quatre boxeurs Mouloudéens ont enlevé le titre de Champion d'Algérie qualifiés pour le Championnat de France où  Belkacem, Tagli, Ammi et Bensemane arrivent en finale avec comme seul vainqueur le talentueux Ammi.

    La saison 1949/1950 a été encore plus florissante avec six titres de Champion d'Alger avec Bouamara, Dib, Omari, Arrous, Boubekeur, et Grandi.

    N'oublions pas de signaler que le Champion du Monde en Coq Alphonse Halimi a été formé lui aussi dans la Salle des frères Abdenour où il a brillamment enlevé plusieurs titres sous le maillot "Vert et Rouge" notamment le Championnat de France Amateur par trois fois de 1952 à 1954 alors qu'au même moment Dib et Fodil remportèrent le Championnat d'Algérie et que Saâdallah Kader était finaliste.

    Parmi les talentueux Boxeur que les frères Abdenour ont formé, Bouafia Brahim l'enfant de Belouizdad (ex Belcourt) est un bon exemple, il fait une excellente carrière au Mouloudia Club Algérois en devenant Champion d'Algérie en battant Toudjine en douze Round en 1951/1952 et en ajoutant une autre victime dans son riche palmarès après une retentissante victoire contre l'international Mokhfi devenant ainsi un modèle pour ses coéquipiers Bag, Rouni, Sellam, Kerraz, et Ayoun.

    Pendant ses onze années d'exercices, Abdenour Mohamed a été plusieurs fois radié à vie puis requalifié par les dirigeants Européens de la Ligue et de la Fédération Française de Boxe pour avoir défendu l'intérêt de ses poulains et l'honneur du Mouloudia. De caractère nerveux, il n'aimait pas qu'on lui marche sur les pieds; impulsive il explosait pour faire  face à toute provocation ou injustice, c'est ainsi qu'en 1946 il injuria le Colonel Barbe alors directeur de Sport en Algérie, suspendu, il remet ça trois ans plus tard avec Spieretto et le Capitaine Cécélo avec comme tarif,  à chaque fois, une longue suspension. En insultant une autre personnalité de la Boxe d'antan le président du Comité d'Alger le Dr Garras, il prend 1 an de suspension et en 1952 emporté par ses nerfs il a failli étranglé le Dr Daimu à Blida lors de l'opposition Bouaffia (MCA) et Rachedi suite à une décision contre son boxeur.

    Mohamed une sacré personnalité, avec son frère Said ils ont tout donné à la Boxe Algérienne et à leur Club de toujours le Mouloudia. Rabi yerhamhoum

    Rabah Saâdallah

     

     

     

     

    « MEZIANI Abderrahmane a débuté au MCA !!!MCA champion de cross en 1954 »

  • Commentaires

    12
    krimo
    Vendredi 3 Août 2012 à 02:11
    Effectivement les freres Abdenour,que ce soit Ami Mohamed ou Ami Said,furent un exemple de modestie,de travail,de serieux,de bonté,et d'amour,j'ai eu l'immense privilège de les côtoyer de prés,et je peux témoigner de la grandeur de ces hommes,que l'Algerie d'aujourd'hui n'arrive plus a produire.Allah yarhamhoum,et je precise qu'aprés avoir connu ces gloires,on ne les oublis jamais...paix a leurs ames pures!Krimo de climat de France
      • sebbar1 Profil de sebbar1
        Vendredi 3 Août 2012 à 15:34
        Grand merci Krimo pour ton témoignage pour nos deux glorieux entraineurs et éducateurs qui ont fait le Mouloudia.C'est pas étonnant de voir tout les bons résultats réalisés par la section Boxe du MCA quant on sait que derrière il y'avait les fréres abdenour qui savaient transmettre les vraies valeurs de la vie et inculquer aux sportifs l'amour de leur combat.Rabi yarhamhoum.saha ramdanek
    11
    sebbar1 Profil de sebbar1
    Mercredi 13 Mai 2009 à 14:30
    Sois le bienvenu wess et merci pour ta contribution.Un honneur de t'avoir parmi nous et un r? plaisir de rem?rer la grandeur de "3ami" Said Abdenour qui a tout donn?u Mouloudia et ?a jeunese Alg?enne.On est vraiment fier des fr?s Abdenour.
    10
    wess
    Jeudi 7 Mai 2009 à 17:02
    Moi, mes cousins et cousines on est trop fiers de notre grand p? Hadj Abdenour Said,Allah yerahmou; il restera pour toujours un Grand Monsieur.
    Je tiens, tr?sinc?ment, ?ous remercier pour ce blog.
    9
    visiteur_Sebbar
    Samedi 22 Mars 2008 à 21:23
    Merci khouya pour ta visite et ta contribution.C'est un honneur de t'avoir parmi nous.Ton p? a beaucoup donn?u Mouloudia et ?'Alg?e.Lui consacrer un petit espace est vraiment insignifiant vis ?is sa grandeur.
    8
    visiteur_mimine
    Samedi 22 Mars 2008 à 18:18
    je suis tr?heureux de d?uvrir cette page et c'est avec une grande emotion que je parcours son contenu. Cela est, je vous l'avoue, concerne mon histoire personnelle car mohamed Abdennour n'est autre que mon p?. Mer?pour ce cadeau
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :