• M.C.A le pionnier

    M.C.A
     
    Le "pionnier" du football Algérien
    sur le chemin de la victoire
     
    Le Mouloudia Club Algérois a été fondé en 1921 par un groupe de sportif de l'école Sarrouy.
    Les écoliers en créant cette société sportive n'ont pas eu la tâche facile.Les obstacles ne cessaient de s'accroître de la part du gouvernement qui exigeait la présence de cinq européens au sein de cette équipe.Le club pour continuer à vivre dû accepter et trois années plus tard le Mouloudia était uniquement composé de musulmans.En groupant ces joueurs, tous ouvriers et des écoliers, sous le maillot rouge et vert, il a ouvert la voie au nationalisme.A l'entraînement ou au stade, ils s'entraidaient, un coéquipier n'avait pas les moyens de se payer une paire de souliers, un frère bénévole la lui offrait.Cet esprit d'équipe qui régnait est l'oeuvre de ces admirables dirigeants.Ils prenaient soin de leur joueurs après leur travail comme leur propre progéniture.Une lutte sportive se déroulait tous les dimanches entre le Mouloudia et les clubs européens, comme le Gallia, l'ASSE ou le Red star.
    Au stade le public musulman commença à s'intéresser au sport et à fréquenter les enceintes sportives.Ils venaient nombreux assister aux matches du Mouloudia et à encourager leur frères car à l'époque quand on parlait du M.C.A on faisait allusion à cette prétentieuse équipe musulmane.Cette équipe commença a semer la terreur dans les championnats et les coupes, son nom était connu dans toute l'Afrique du Nord.Les chanteurs populaires vantaient les victoires des "vert et rouge" "Ya lihab taâmal sport charek fel Mouloudia".
    Le Mouloudia est le pionnier de football Algérien, car bientôt 45 clubs suivirent le chemin que leur a tracé ce club.
    En 1945, l'équipe Mouloudéenne était en tête du championnat, elle pratiquement imbattable et l'ASSE, le Gallia n'ont pu la détrôner.Le MCA était composé d'Ibrir, Abdellaoui, Khabatou, Said Said et de Haddad.Il participa au tournoi de Tunis ou il battait l'Espérance de Tunis par 2-1.Les années passèrent apportant des victoires et des défaites.
    En 1953, le Mouloudia s'inclina de justesse devant le Gallia en championnat d'Alger.Ce qui ne découragea en rien les Belahcène, Zbairi, Zaidi "les gardiens de but volants", Abdellaoui, Deguigui, Kouar, Hamid, Aftouche, Dahmoune, Hamadi, Ait Saâda, Bouhired, Hahahd, Bourkika qui renouèrent avec la victoire.La guerre de la libération survint et les joueurs échangèrent leur équipement sportif contre celui de la guerre et du militantisme.Le Mouloudia paya un grand tribut à cette guerre et ses meilleurs joueurs disparèrent, tombés au champ d'honneur (Hamadi, Said Said, Ait saâda...).
    Après l'indépendance, le Mouloudia reprit ses activités et a élu son comité dont Mr Benhabylès en était le président qui avait déclaré dès son intronisation:"Le Mouloudia a perdu tous ses jeunes et nous allons tous oeuvrer pour lui redonner sa place et sa valeur". Fouila et Haddad anciens joueurs, travaillant dur aves les nouveaux jeunes et l'équipe fanion.Si le MCA essuya quelques défaites c'est qu'il n'était pas bien préparé.
    Avec la rentrée de nouveaux joueurs comme Boubekeur, Oualiken, le Mouloudia a su redonner espoir à ses innombrables supporters.Comme autrefois, Le Mouloudia partira en tournoi en Afrique du Nord, ou recevra de clubs étrangers, comme il l'a fait avec le Rapid de vienne, Reims, Nice et le Y421 de Finlande.
    Le Mouloudia donna par la suite du fil à retorde à tous les clubs pour terminer en vice champion d'Algérie pour le premier championnat post-indépendance.
     
    Hadj Smail dans "Alger républicain" - du jeudi 8/11/1962- N°94
    « 1971: Le MCA vainqueur de la coupe MaghrébineMCA 1955/1956 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :