• MALOUFI ABDERRAHMANE

     

     
    MALOUFI ABDERRAHMANE

    L'homme au cartable,

    trésorier et prévisionniste

     

     

     Le plus beau métier d'homme est le métier d'unir les hommes, l'histoire de la conquête africaine du MCA en 1976 était le fait d'un esprit sans égale qui a unis les efforts de plusieurs hommes pour un même objectif, être sur le trône du continent noir.Le 18 décembre 1976, le Mouloudia d'Alger bat le Hafia de Conakry (3-0 score à la fin du temps règlementaire puis tirs au but) en finale retour de la Coupe d'Afrique des clubs champions et remporte le trophée continental, le premier conquis par un club algérien. Ce soir-là, le stade du 5-Juillet, archicomble, avait vécu une soirée de folie. Des hommes ont donné de leur temps, sueurs et amour pour que cet exploit voit le jour, il y avait Ferhat Ballamane, le président du club, Abdelkader Drif, le président de la section football, Mustapha Katrandji, Youcef Hassena, Boualem Keddache dit Boualem Tapioca, Abderrahmane Maloufi et bien d'autres encore.

    Grâce à ces gens-là le Mouloudia avait acquis une notoriété hors de nos frontières au point d'être invité par le grand Real Madrid en 1977 pour participer au tournoi qu'il avait organisé à l'occasion de la célébration de son 75e anniversaire.Pour remercier le club algérois de sa participation, le président du Real, Santiago Bernabeu, avait adressé aux dirigeants mouloudéens une lettre, , dans laquelle il faisait l'éloge du MCA.

    Maloufi était le Trésorier général du club, en étant chef d'agence BNA, il savait gérer les finances et les utiliser a bon escient.Les comptes d'un  Club sont aussi importants que les comptes d'une entreprise commerciale, le Mouloudia ne pouvait trouver meilleur connaisseur des rouages des finances et les bons comptes que Abderrahmane, sa mission était ingrate et délicate, proposer au Conseil d'Administration le budget prévisionnel du club pour l'année suivante, déterminer la base de la cotisation annuelle, gérer le ou les comptes bancaires du club, recouvrer les cotisations, régler les dépenses du club, régler les cotisations à temps,tenir la comptabilité du Club et en fin d'année, établir le bilan général.Tout était réglé comme du papier à musique avec Abderahmane Maloufi au point que le Mouloudia était parmi les premiers clubs à s'engager dans les compétitions en ficellant ses finances et cotisations à temps.

     

     

    Maloufi a occupé aussi durant la saison 1989/1990 le poste de président de section football de son club de toujours et a été aussi proposé pour le poste de président pour l'aura qu'il avait auprès de ses pairs.Pour rappel il a enfanté aussi des fils ou petit fils footballeurs qui ont fait le bonheur des milliers des supporters du mouloudia dont le plus connu Abdelaziz Allah yerahmou était le plus doué de la famille Maloufi, alors que le plus jeune, Lyès a vu sa carrière arrêté pour des raisons inconnues (les études peut être)

    Nous saluons tout le travail accompli par ce grand Monsieur pour le bonheur et le prestige du Mouloudia.

    « HASSAINE MOHAMED1988 - 1989 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :