• MCA 1 -Fiorentina 1 (10.01.2007)

    Stade 5-Juillet - Alger
    Affluence Moyenne
    Arbitres Daami, Fahmi et Saadallah (Tunisie)
    Averts Blasi (43’), Bazzini (64’), Donadel (67’), Montolino (78’) (Fiorentina)
    Buts: Sidibé (4’) (MCA) ; Ferreira (90’+3) (Fiorentina
    MCA Ouamane (Azzedine 46’), Hosni (Belaïd 55’), Babouche (Chaoui 75’), Bouacida (Galloul 48’), Coulibaly, Zmit (Koné 70’), Hadjadj (Illoul 70’), Badji (Largot 46’), Bouguèche (Tahraoui 75’), Younès, Sidibé (Badache 66’).
    Entraîneur : Fabbro
    Fiorentina
    Frey (Lupatelli 46’), Ujfalusi (Montolino 46’), Pasqual (Gamerini 46’), Toni (Bazziani 46’), Santana, Blasi (Dodrado 65’), Dainelli, Botenza (Mateo 81’), Mutu (Donadel 46’), Liverani (Bazienza 46’, Gobbi (Ferreira 46’).
    Entraîneur : Prandelli

    Alors qu’on s’attendait à une partie difficile pour le Mouloudia d’Algérie face à une équipe de l’envergure de la Fiorentina, c’est le scénario inverse qui s’est produit. Le MCA a tenu tête aux Italiens au sein desquels figurait un certain Luca Toni, champion du monde en titre, ne cédant la victoire que durant le temps additionnel.
    C’est une équipe du Mouloudia incroyablement motivée qui entame le match. Ne donnant nullement l’impression d’être impressionnés par la renommée de leurs vis-à-vis, les camarades de Coulibaly prennent leur adversaire à la gorge dès les premières minutes. Cette domination aussi surprenante qu’efficace donne ses fruits à la 4’ lorsque Bouguèche, à la réception d’une transversale de Hadjadj, déborde Ujfalusi et centre vers Sidibé qui trompe Sébastien Frey du plat du pied. Les supporters mouloudéens laissent exploser leur joie, comme s’il s’agissait d’une rencontre officielle. Pressentie, la réaction des Florentins ne se manifeste pas. Bien au contraire, ce sont les Mouloudéens qui continuent à dominer, motivés comme ils l’ont rarement été, étalant tout ce que leurs supporters attendent d’eux chaque semaine : rigueur défensive, bonne répartition sur le terrain, peu de déchets dans le jeu, combinaisons variées alternant passes courtes et longues transversales... Les présents n’en croient pas leurs yeux : le MCA a su élever son niveau de jeu, à tel point que l’observateur n’arrivait plus à savoir qui est européenne d’entre les deux équipes. La seule occasion pour la Fiorentina durant toute la première mi-temps est à l’actif de l’international Luca Toni qui bute sur un Ouamane impérial (15’).
    La deuxième mi-temps voit les deux entraîneurs procéder à de nombreux changements, certainement pour faire une large revue des effectifs. Cela s’est répercuté sur la qualité du jeu, mais le spectacle durant la deuxième mi-temps est plutôt dans les gradins avec des Chnaoua en délire. Sur le terrain, le jeu se stabilise au milieu de terrain, les Mouloudéens ne perdant pas la maîtrise du jeu en dépit des velléités offensives des Italiens. C’est lors des dernières minutes de la rencontre que la Fiorentina donne un coup d’accélérateur. Un premier avertissement est donné par Montolino qui pénètre dans la surface de réparation et ajuste un tir que Azzedine capte avec brio. Durant le temps additionnel, l’équipe italienne parvient à niveller la marque par Ferreira qui profite d’une erreur de marquage sur une longue touche pour tromper Azzedine d’un heading (90’+3). Le Mouloudia sort ainsi de ce match avec les honneurs, démontrant qu’on peut compter sur lui lors des grandes occasions. Fortissimo ! Bravissimo !
    T. Che

    Les Chnaoua narguent les Florentins
    Ceux qui suivent de près les péripéties du Calcio savent qu’entre les supporters de la Fiorentina et ceux de la Juve le courant n’est jamais passé. C’est le transfert de Baggio de l’équipe florentine à l’équipe turinoise qui a envénimé des relations déjà pas très bonnes. Une belle occasion pour les Chnaoua de narguer les joueurs de l’équipe viola aux cris de «Juve ! Juve !», mais aussi «Zizou !» et «Saddam !».

    Le prix des tickets a découragé plus d’un
    L’affiche alléchante entre le Mouloudia d’Alger et la Fiorentina n’a pas attiré grand monde hier au 5-Juillet. Ils étaient en effet quelques 30 000 supporters à avoir pris place sur les travées du stade olympique. Le prix des tickets (300 DA l’entrée) n’y est pas étranger. Toutefois et dès que les portes du stade ont été ouvertes en seconde mi-temps, le stade a été pris d’assaut par les supporters fauchés d’autant plus que le Mouloudia menait par 1 but à 0.

    Journée chargée pour la Fiorentina
    Décidément, la journée d’hier aura été très chargée pour la formation de la Fiorentina qui avait quitté la ville espagnole de Malaga où elle se trouvait en stage bloqué à 9h30 du matin pour rallier Alger. Dès leur arrivée, Luca Toni et les siens ont pris leurs quartiers à l’hôtel Sheraton, où ils ont eu droit à quelques heures de repos avant de prendre la direction du stade olympique pour disputer le match face au Mouloudia. A peine la partie terminée, les Florentins n’auront même pas eu le temps de dîner, puisqu’ils ont pris l’avion à destination de l’Italie. La raison de ce périple : la reprise du championnat italien prévue pour ce dimanche pour les camarades de Mutu qui affronteront en la circonstance l’équipe de la Sampdoria de Gênes.

    Martini en inspecteur
    A la fin de la conférence de presse qui s’est déroulée avant-hier en début d’après-midi dans les locaux du stade olympique, l’entraîneur Enrico Fabbro s’est longuement entretenu avec son compatriote et responsable de la Fiorentina, Graziano Martini, qui était présent sur les lieux afin d’inspecter la pelouse du stade. Au terme de cette inspection, on pourrait comprendre que les conditions semblent réunies pour que la fête soit une réussite.

    Le Mouloudia perpétue la tradition
    Le Mouloudia version 2006-2007 semble perpétuer la tradition de jouer face aux grands clubs européens, puisque la dernière équipe du Vieux Continent à avoir affronté une formation algérienne est le FC Cologne. Cette dernière avait disputé un match gala face au Mouloudia d’Alger de Ali Bencheikh, qui s’était soldé par le score de 2 à 0 en faveur de Littbarski, Hasseler, Kohler et les autres. Une rencontre qui a eu lieu en 1987.

    Un avion spécial affrété pour les Italiens
    Afin de permettre à l’équipe de la Fiorentina de rallier à temps la ville de Florence, un avion spécial a été affrété pour la circonstance par l’organisateur du match, Ring, répondant ainsi au vœu du club italien, qui ne peut séjourner plus de 24 heures dans la capitale algérienne.
    T. Che

    Première titularisation pour Ouamane et Sidibé
    Redha Ouamane n’oubliera pas de sitôt cette soirée du 10 janvier 2007. Alors qu’il n’avait joué aucune minute depuis le début de la saison, a été titularisé hier contre la Fiorentina, profitant  des problèmes disciplinaires de Merouane Abdouni. Motivé par le prestige de la rencontre et par sa volonté de prouver qu’il mérite sa place, il a tenu son rôle comme il le faut durant la première mi-temps. De même, Rafat Sidibé, qui revient d’une grave blessure contractée l’an passée dans le cadre de la Ligue des champions arabe, a été titularisé d’entrée. Fabbro ne s’y est pas trompé puisque l’attaquant malien a inscrit le but de son équipe.

    Abdouni ovationné
    Sanctionné par la direction du MCA, Merouane Abdouni était présent au stade en tenue de ville. A son apparition, les supporters l’ont chaudement ovationné, scandant son nom pour lui manifester leur soutien. Abdouni les a remerciés en les saluant de la main.

    Zelmati, trop cher, n’a pas été retenu
    Bien qu’ayant montré des qualités intéressantes, le jeune joueur Zelmati ne sera pas Mouloudéen, du moins durant la saison en cours. En effet, ses exigences financières ont été jugées élevées, ce qui a amené les deux parties à rompre les négociations. Toutefois, il garde toujours l’espoir de signer au MCA la saison prochaine, comme il nous l’a affirmé en marge du match entre le MCA et la Fiorentina.

    Du beau monde à la Fiorentina
    La Fiorentina compte dans ses rangs quelques joueurs connus sur la scène internationale. En sus de Luca Toni, attaquant italien champion du monde, elle renferme le gardien de but français Sébastien Frey, très demandé l’été dernier, notamment par l’Inter de Milan et le Barça, ainsi que le défenseur Ujfalusi, un des piliers de la République tchèque. Ceci sans oublier le fantasque attaquant roumain Adrian Mutu, qui a évolué à Chelsea il y a deux ans et à la Juventus de Turin la saison passée.

    Il sera aujourd’hui ou demain à Alger
    Le buteur de Djoliba, la surprise du mercato
    En quête d’un bon attaquant pour pallier le départ de Daham l’été dernier, les dirigeants mouloudéens ont ratissé large en Afrique subsaharienne pour trouver l’oiseau rare. Ce dernier serait un international malien, buteur attitré de Djoliba Bamako, la meilleure équipe du pays qui devrait être à Alger aujourd’hui ou demain. Selon les échos qui nous sont parvenus, ce joueur signera sans passer par les tests d’usage d’autant plus que la période des transferts d’hiver prendra fin ce lundi.

    La Fiorentina change 7 joueurs à la mi-temps
    En deuxième mi-temps, l’équipe italienne est entrée sur le terrain complètement remaniée puisque pas moins de six joueurs, sans doute pour être préservés des blessures, ont cédé leur place à des coéquipiers. Ainsi, les Montolivo, Gamorini, Pazzini, Donadel, Pazienza, Ferreira et Lupatelli ont remplacé Ujfalusi, Pasqual, Luca Toni, Mutu, Liverani, Gobbi et Frey.

    Prandelli : «J’ai été séduit par le numéro 29»
    «Après un stage plein à Malaga en Espagne et sur une pelouse aussi grasse, il nous était impossible de jouer à 100%. Mes joueurs étaient quelque peu fatigués, mais n’enlève rien au mérite de l’adversaire qui possède des joueurs techniquement forts et très dynamiques sur le terrain. J’ai été particulièrement séduit par le petit ailier qui porte le numéro 29 (Ndlr. Younès). Ce fut pour nous une grande expérience».

    Sidibé : «Je n’oublierai jamais ce but»
    «Je n’oublierai jamais ce but que j’ai inscrit après une longue période de convalescence qui plus est face à une grande équipe italienne. Je crois que par cette performance nous avons honoré le football algérien et africain. Pour ma part, j’ai gagné en confiance après ce match, ce qui me permettra de gagner une place de titulaire dans un avenir proche.»


    « MCA-Fiorentina sur le site florentinMCA - Fiorentina 1-1 (10.01.2007) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :