• MCA-Fiorentina 1-1 (10.01.2007)

    MC Alger 1 - Fiorentina 1
    Le MCA séduit et dompte Florence

    Devant environ 45 000 spectateurs, le Doyen et l’équipe italienne de la Fiorentina ont livré un match spectaculaire. Loin d’être ridicules, comme le prédisaient certains observateurs, les Vert et Rouge ont fait un match plein et ont raté de peu la victoire. C’est tout à l’honneur du football algérien.

    Dans un match de gala plaisant qui marque le retour du Doyen sur le premier plan, c’est vraiment avec culot et sans complexes que les joueurs du Mouloudia d’Alger, dans leur costume de superchampions d’Algérie, ont débuté leur match face à la Fiorentina. Cette dernière n’a pas eu le temps de prendre la température ni ses repères sur une pelouse bosselée du stade du 5-Juillet qu’elle s’est fait cueillir d’entrée. La preuve est venue dès la 4’ lorsque, sur une belle ouverture de Hadjadj, Bouguèche déborde le défenseur tchèque Ujfalusi et parvient à servir le Malien Sidibé, dont c’est le retour après une année d’absence, qui bat le gardien français Sébastien Frey. Les Italiens prennent tout de suite conscience que leur adversaire avait bien l’intention d’en découdre, ce qui les oblige à rentrer très vite dans le vif du sujet en essayant d’alerter leurs deux fers de lance Mutu et le champion du monde Luca Toni, bien muselé par Bouacida. Mais c’est Bouguèche qui remet cela en tentant, cette fois, un retourné (12’), malheureusement mal appuyé pour pouvoir inquiéter le gardien florentin. La partie s’anime et trois minutes après, un corner, au second poteau, permet à Toni de mettre en évidence le gardien Ouamane dont c’est la première apparition cette saison.
    Le Mouloudia, conscient de la volonté des Italiens de vouloir reprendre le match à leur compte, continue à se lancer en attaque et à la 20’ Sidibé pivote dans la surface et adresse un joli tir qui effleure la transversale de Frey, encore une fois battu sur ce second essai du Malien. Les hommes de Prandelli ont, tout comme les Mouloudéens, du mal à évoluer sur une pelouse bosselée, mais s’appliquent malgré tout à assurer le spectacle, comme cette tête de Mutu (27’) qui frôle la cage de Ouamane. Puis c’est au tour de Toni de s’élancer dans la surface (32’), mais gêné dans sa course, son tir à ras de terre trouve le gardien mouloudéen. Il faut dire que les Algérois défendent bien, disons-le à l’Italienne, et où la touche de Fabbro est très perceptible. La fin de la première mi-temps est mouloudéenne avec ce nouveau débordement de Bouguèche qui, sur l’aile droite, centre pour Sidibé dont le tir a été dévié par Potenza en corner (37’).
    Deux minutes plus tard, un mouvement collectif des coéquipiers de Badji met en difficulté la défense italienne qui dégage encore une fois en corner.
    Sur ce dernier, Younès contrôle de la poitrine, arme son tir et donne une fausse trajectoire au ballon qui prend le chemin des six mètres avant que les joueurs des deux camps ne prennent celui des vestiaires après une première mi-temps de bonne facture au grand plaisir des supporters des Vert et Rouge. En seconde période, les deux entraîneurs ont procédé à plusieurs changements, neuf côté MCA (seuls Younès et Coulibally ont survécu) et huit côté Fiorentina, ce qui a déteint sur la qualité du spectacle, sans que le match baisse en intensité puisque la bataille faisait rage au milieu de terrain.
    Le Mouloudia est moins incisif qu’en première mi-temps, à l’image de cette tête de Sidibé (67’) sur un centre de Largot, même si Younès a donné quelquefois le tournis à son vis-à-vis sur son côté gauche cette fois. Les Florentins, qui alignent pratiquement tous leurs titulaires habituels, se réveilleront en fin de partie en mettant la pression sur la défense algéroise.
    Ainsi, à la 88’, le remplaçant Mazzini bute in extremis sur le gardien Azzeddine qui sauve sa cage d’un but fait, ce qu’il ne pourra pas faire dans la dernière minute du temps additionnel lorsque le Brésilien Reginaldo reprend, au premier poteau, de la tête et égalise au grand désarroi des Mouloudéens qui tenaient là une victoire historique de prestige face à un adversaire bien malmené. Gardons toutefois l’essentiel : un MCA qui séduit et qui dompte la Fiorentina. Un match repère et une dynamique à conserver pour le reste de la saison si le club veut sauver les meubles en décrochant d’autres succès. Seule monnaie d’échange pour contenter la belle galerie des Vert et Rouge, fidèle au Doyen.

    A. S.-B.

    Fiche technique
    Alger, stade du 5-Juillet, temps agréable, pelouse en mauvais état, affluence assez nombreuse (environ 45 000 spectateurs). Arbitrage du trio tunisien : Daâmi, Saâdallah Chokri et Réda Fahmi.
    Avertissement : Ujfalusi (49’) et Montolivo (77’) (Fiorentina)
    Buts : Sidibé (4’), pour le MCA. Reginaldo (90’+3’), pour la Fiorentina.
    Temps additionnel : 5 minutes (2’+ 3’).
    Note du match : 14/20.
    MC Alger : Ouamane (Azzeddine, 45’), Hosni (Belaïd, 49’), Babouche (Chaoui, 75’), Bouacida (Galloul, 47’), Coullibaly, Zemit (Koné, 67’), Hadjadj (Illoul, 67’), Badji (Largot, 45’), Bouguèche (Tahraoui, 75’), Sidibé (Badache (67’), Younès.
    Entraîneur : Enrico Fabbro.

    Fiorentina : Frey (Lupatelli, 45’), Dainelli, Potenza, Liverani (Mazzini, 75’), Gobbi (Gamberini, 60’), Blasi, Ujfalisi (Pazzini, 60’), Pasqual (Matteo, 75’), Mutu (Donadel, 45’), Toni (Montolivo, 45’), Santana (Reginaldo, 60’).
    Entraîneur : Cesare Prandelli.

    Action des buts :
    (4’) : Sur un belle remise de Hadjadj, Bouguèche déborde le défenseur tchèque Ujfalusi, pénètre dans la surface de réparation et parvient à centrer pour le Malien Sidibé au premier poteau qui parvient à tromper le gardien Sébastien Frey.
    MCA 1 – Fiorentina 0.
    (90’+3’) : A la suite d’un corner de la droite, le Brésilien Reginaldo se retrouve curieusement seul au premier poteau et d’un coup de tête bien placé égalise en mettant le ballon hors de portée du gardien Azzeddine.
    MCA 1 – Fiorentina 1.

    Prandelli : «Le MCA est une très bonne équipe»
     Elu meilleur entraîneur du Calcio la saison dernière, Cesare Prandelli est revenu sur la rencontre qui a opposé son équipe au MCA. Il estime que la Fiorentina a eu droit à un bon sparring-partner. «Nous avons été surpris par une équipe très motivée, dynamique et très rapide. En revanche notre équipe était un peu émoussée après huit jours de travail dur, donc nous étions un petit peu fatigué. Le voyage que nous avons effectué nous a lassés, mais cela n’enlève rien au mérite de cette équipe algérienne qui a pratiqué un beau football.»
    Concernant l’avis du technicien italien sur le MCA, il reconnaît : «C’est une équipe technique et très rapide. Cela dit, je me permettrai d’ajouter que le terrain était un peu lourd, ce qui nous a empêchés de développer notre jeu habituel. Je pense que le MCA est une très bonne équipe pleine d’enthousiasme. C’est une bonne expérience pour les deux formations.»
    Sur le plan individuel, Prandelli n’a pas tari d’éloges sur plusieurs joueurs mouloudéens. «Individuellement, le MCA possède de bons joueurs. Je peux citer l’attaquant qui était sur la droite (Younès) et l’arrière central (Coulibaly) qui sont très bons. Il y a aussi beaucoup de choses positives à tirer au milieu du terrain. En général, je pense que cette équipe du Mouloudia possède de grandes qualités.»

    Fabbro : «Nous avons joué au même niveau que la Fiorentina»
    «C’est un match très important pour nous. Sur tous les plans, l’équipe a bien réagi. Le public a joué un rôle important dans ce match ce qui a fait que l’équipe tourne d’une manière juste. Ma satisfaction, c’est que le MCA a joué au même niveau que la Fiorentina. Mon équipe a rivalisé avec une bonne formation du calcio et ça, croyez-moi, ce n’est pas facile. Cela prouve que le Mouloudia a de la valeur comme je l’ai toujours dit depuis mon arrivée en Algérie pour prendre en main cette équipe. Nous avons assisté à un très bon match et techniquement, mon équipe était présente durant tout le match. Cela va nous permettre de préparer dans la sérénité notre prochaine rencontre de championnat face à Blida. Je ne suis pas intéressé par la manière avec laquelle l’adversaire a joué car l’important, pour moi, c’est l’évolution de mon équipe. Sur ce plan, je suis très satisfait de mes joueurs.»

    Sébastien Frey à InfoSoir
    «Ce soir, le MCA était supérieur à la Fiorentina»
    Propos recueillis par Djamel Ouaglal

    Surprise n Le gardien de but de la Fiorentina reconnaît que le MCA était supérieur hier soir. Cela dit, l’état de la pelouse et le voyage effectué par son équipe sont des paramètres qui ont perturbé l’évolution de ses coéquipiers.

    InfoSoir : Un mot d’abord sur cette visite en Algérie ?
    ll Sébastien Frey : C’est une visite très rapide et nous n’avons pas eu le temps d’apprécier cette belle ville. Cela dit, je dirai que c’est avec un grand plaisir que je me retrouve ici en Algérie pour cette rencontre qui entre dans le cadre de notre préparation pour la suite du parcours en championnat italien.

    Comment avez-vous trouvé le MCA ce soir ?
    ll Ce soir, nous avons rencontré une équipe très motivée qui nous a mis en difficulté. Nous avons eu un petit handicap, nous avons fait le voyage pour ensuite jouer. Nous avons accusé un peu de fatigue.

    Quelle est votre analyse sur cette rencontre ?
    ll L’adversaire a réalisé un excellent match où nous avons éprouvé des difficultés. Je ne connaissais pas cette équipe d’Algérie qui a vraiment été, pour moi, une surprise positive. Je pense qu’elle travaille bien et possède un bon jeu, bien que le terrain ait été difficile à jouer ce soir. Les joueurs adverses ont eu la possession du ballon durant la majeure partie du temps. Je dirais que, ce soir, le MCA était supérieur à la Fiorentina.

    Le fait que l’entraîneur du Mouloudia soit italien a rendu votre tâche plus difficile, non ?
    ll C’est possible. Mais je dirai que c’est plus un match de préparation pour le week-end prochain où nous attend une rencontre importante en championnat. Il fallait donc gérer nos efforts, permettre à tous les joueurs de jouer, au moins, une mi-temps et surtout de ne pas se blesser. Pour l’équipe algérienne, je pense que le match était important avec la présence de ce public qui l’a soutenue durant toute la rencontre. Les joueurs adverses ont démontré qu’ils voulaient faire quelque chose et ils ont réalisé un très bon match.

    Y a t-il des joueurs du MCA qui vous ont particulièrement impressionné ?
    ll Malheureusement je ne connais pas les noms, mais je dirai qu’il y en avait pas mal. Il y avait deux à trois joueurs au milieu de terrain qui étaient très bons et en attaque c’était vraiment très rapide. Croyez-moi, ce n’était pas mauvais.

    Qu’avez-vous à dire sur le public de ce soir qui n’était pas aussi nombreux que prévu ?
    ll Merveilleux. On savait qu’on allait affronter la Juve d’Algérie et je pense que c’est bien pour eux de soutenir une très grande équipe qui est la Juventus de Turin. Cela fait plaisir de voir une ambiance aussi chaude dans un match amical.

    Que pensez-vous de l’organisation de ce genre de rencontre et serez-vous prêt à revenir un jour en Algérie ?
    ll Ce sera avec plaisir. Ce genre de rencontre permettra à tout le monde de connaître d’autres joueurs et d’autres genres de football. Sincèrement, je reviendrai volontiers.

    Bouacida à InfoSoir
    «C’est un honneur de se mesurer à Luca Toni»

    Prouesse n Le défenseur mouloudéen s’en est très bien sorti dans sa tâche de surveiller Luca Toni. Le champion du monde a été muselé tout au long de la rencontre.

    InfoSoir : Apparemment, vous vous êtes repris ce soir face à la Fiorentina ?
    ll Bouacida : Je suis passé par un passage à vide en début de saison, mais cela ne m’a jamais fait douter. Je pense qu’avec le sérieux dans le travail j’ai pu reprendre du poil de la bête et retrouver mon véritable niveau.

    Vous étiez impérial en défense, comment expliquez-vous ce rendement ?
    ll Je suis flatté par ce que vous venez de dire. Cela m’encourage à redoubler d’efforts pour être plus performant. Je n’ai fait que mon travail et j’espère que le match d’aujourd’hui va me permettre d’être au top pour la suite de la saison.

    Comment expliquez-vous ce très bon rendement du MCA face à la Fiorentina alors qu’en championnat, vous n’arrivez pas à vous imposer ?
    ll En toute sincérité, le MCA possède l’un des meilleurs si ce n’est le meilleur effectif du championnat national. Les problèmes rencontrés par l’équipe ont fait qu’elle n’est pas arrivée à s’imposer. Je profite de cette occasion pour demander aux dirigeants de régler au plus vite cette situation pour permettre aux joueurs de se concentrer exclusivement sur le football.

    Peut-on dire que le match de ce soir constitue une sorte de déclic pour la suite de la saison ?
    ll Je pense que lorsque les joueurs sont bien dans leur tête, tout marche. Nous avons affronté une très bonne équipe et je pense qu’au-delà du résultat technique, le MCA a su tenir la dragée haute à l’une des meilleures équipes du Calcio. Cela prouve que notre équipe a de la valeur et ce sera très bon pour le moral de la troupe pour la suite du championnat.

    Vous avez gagné votre duel avec Luca Toni, quel est votre sentiment ?
    ll C’est un honneur pour moi de me mesurer à un champion du monde comme Luca Toni. Cela me permet de me situer sur le plan mondial et m’encourage pour la suite. C’est une très bonne expérience pour moi car on ne croise pas toujours un champion du monde sur son passage. Ce n’est pas à moi de dire si j’ai gagné ou non mon duel avec Toni. Je laisse le jugement aux supporters et au staff technique.

    Le fait d’avoir pu museler Toni prouve aussi la valeur du joueur algérien, n’est-ce pas ?
    ll Tout à fait. Au Mouloudia, nous avons tout pour être irrésistible, mais les fréquents problèmes viennent souvent entraver la bonne marche de l’équipe. Je pense que nous avons prouvé ce soir que le MCA et les joueurs algériens ont vraiment de la valeur.

    C’est de bon augure pour la suite de la saison.
    ll Je l’espère de tout cœur. Nous allons tout faire pour retrouver le moral et le véritable niveau de l’équipe. Personnellement, je reste très confiant.

    Il gagne son duel face à Toni
    Le défenseur mouloudéen, Kamel Bouacida, devait faire face au redoutable attaquant italien Luca Toni. Un duel entre deux joueurs au grand gabarit qui a tourné à l’avantage de l’Algérien durant les 45 minutes qu’ils ont disputées. En effet, le défenseur du MCA a pris le dessus sur l’attaquant de la Fiorentina qui semblait vraiment dépassé par les événements. Toutes ses tentatives ont été annihilées surtout que Bouacida était vraiment en jambes lors de ce match. En somme, tous les observateurs s’accordent à dire que le Mouloudéen a largement pris le meilleur sur le joueur de la Fiorentina.

    Ils étaient environ 45 000
    l Les gradins du stade du 5-Juillet n’ont pas affiché complet pour le match gala qui a opposé le MCA à la Fiorentina. En effet, ils étaient seulement environ 45 000 spectateurs, un chiffre qui reste en dessous des attentes, devant une affiche pareille. Cela dit, ce nombre a réussi tout de même à donner de la voix pour son équipe qui le lui a bien rendu puisque les coéquipiers de Hadj Bouguèche ont été à la hauteur de l’événement.

    Bouacida gagne son duel face à Toni
    l Le défenseur mouloudéen, Kamel Bouacida, devait faire face au redoutable attaquant italien Luca Toni. Un duel entre deux joueurs au grand gabarit qui a tourné à l’avantage de l’Algérien durant les 45 minutes qu’ils ont disputées. En effet, le défenseur du MCA a pris le dessus sur l’attaquant de la Fiorentina qui était apparu vraiment dépassé par les évènements. Toutes ses tentatives ont été annihilées surtout que Bouacida était vraiment en jambes lors de ce match. En somme, tous les observateurs s’accordent à dire que le Mouloudéen avait largement pris le meilleur sur le joueur de la Fiorentina.

    Belkaïd blessé
    l Le milieu de terrain du MCA, Farouk Belkaïd, n’a pas pris part à la rencontre d’hier soir. La cause, le joueur mouloudéen souffre d’une contracture au niveau de la cuisse qui l’a contraint à déclarer forfait pour ce match. Cela dit, Belkaïd pourrait reprendre sa place très prochainement et le staff technique espère qu’il sera prêt pour la reprise du championnat lorsque le MCA recevra l’USM Blida.

    La pelouse du 5-Juillet à refaire
    l En dépit de tous les efforts fournis par les travailleurs de l’Office du complexe olympique pour que la pelouse du stade du 5-Juillet soit dans un état qui lui permet d’abriter un match de football, il est à signaler que celle-ci est complètement dépassée et qu’il est temps de réfléchir à la refaire. Après seulement quelques minutes du début du match, elle commençait à se dégrader au point que vers la fin du match, elle est devenue presque impraticable.

    La réflexion
    Dommage pour l’image
    Par A. Salah Bey 
    Désuétude n Le Mouloudia d’Alger continue à dégager une image négative à travers le spectacle offert par ses «dirigeants» que ce soit à l’entraînement ou à travers la presse.

    Lorsque InfoSoir a été convié, il y a quelques jours à la cérémonie du trentième anniversaire de la victoire du Mouloudia d’Alger en Coupe d’Afrique des clubs champions organisée par la Fondation Braham-Derriche, il a constaté que la grande famille du Doyen était presque au complet, réunie, unie, renfermant des anciens et de nouveaux acteurs, des personnalités, de glorieux sportifs. Cela prouve que ce club peut se hisser à un autre niveau que celui que dégage, en ce moment, le conglomérat «association El-Mouloudia - directoire - section football» où l’on ne sait qui fait quoi, qui commande réellement, le tout dans une mise en scène digne des spectacles de bas étage, livrée par ses «dirigeants».
    La veille du match contre la Fiorentina, le vieil Ahmed Laâgoune et le jeune Khaled Adnène, censés représenter, chacun à son rang, le MCA de ce début 2007, en sont arrivés aux mains au stade du 5-Juillet, lieu d’entraînement de l’équipe. Il a fallu l’intervention d’autres «dirigeants» et de présents pour mettre fin à une énième mascarade dont n’ont pas conscience ceux qui usent et abusent de ce grand club qu’est le MCA.
    L’image de marque du Doyen est, chaque jour, écorchée, salie, traînée dans la boue à cause du comportement de toutes ces personnes qui, par un concours de circonstances, se retrouvent, malheureusement, à sa tête. Si, hier, certains revendiquaient un paternalisme peut-être mal placé ou que d’autres avançaient une légitimité historique ou sportive peut-être exagérée, les arrivistes d’aujourd’hui veulent faire admettre que la seule survie de ce prestigieux club n’est qu’une affaire d’argent. ?a ne parle d’ailleurs que de cela : le bilan de Messaoudi, toujours en suspens, une ardoise salée en matière de dettes, des primes impayées, une trésorerie en souffrance, des promesses de sponsoring, prêts, retour sur investissement et, bien évidemment, des joueurs jamais contents car en face d’eux l’autorité et la culture qu’impose un grand club ne sont plus de mise.
    Dommage pour l’image du Mouloudia d’Alger dont les «dirigeants» devront s’inspirer au lendemain de ce grand match de ce que peut être un véritable club professionnel qui n’a négligé aucun détail pour son arrivée et son départ d’Alger le soir-même.

    La performance
    Excellente première pour Ouamane
     Le jeune portier mouloudéen a été titularisé pour la première fois depuis son arrivée au sein de cette équipe. Il a été accrédité d’une excellente prestation ce qui lui a permis d’aspirer d’être beaucoup plus utilisé à l’avenir. Ayant joué une mi-temps, l’Oranais du MCA a eu deux interventions décisives durant ce premier half et contre qui s’il vous plaît ? Il a tout simplement annihilé deux tentatives du buteur de la Fiorentina et de la Squadra Azzura, Luca Toni. «J’étais en confiance durant la première phase. Je devais réussir mon match, car c’est la première fois que je suis titulaire depuis mon arrivée au MCA. L’entraîneur m’a fait confiance et je devais en être digne. Dieu merci j’ai tout de même réussi à réaliser une bonne prestation lors de cette rencontre. Je pense que ce soir, j’ai prouvé que Ouamane possède les qualités pour aspirer à être titulaire au sein de l’effectif du MCA. J’espère avoir plus de confiance en championnat.»

    La taquinerie
    Zizou et la Juve
    Pour chambrer les joueurs de la Fiorentina, les supporters du Mouloudia d’Alger ont utilisé tous les refrains, notamment en scandant le nom de Zizou en référence à cet enfant du pays et à son coup de boule sur l’Italien Materrazzi. Les fans des Vert et Rouge ne manqueront pas également de tonner le fameux «Juve ! Juve !» en référence à la Juventus, club transalpin auquel ils s’identifient toujours et qui n’est autre qu’un des clubs ennemis de la Fiorentina. Pour rappel, les deux clubs se sont livré une véritable guerre il y a quelques années lors du transfert de Roberto Baggio de la Violla vers les Bianconeri. C’est dire qu’en matière de taquinerie, les supporters du Doyen ont su toucher le point faible des Italiens.

    La résurrection
    Sidibé, ressuscité
     Le 21 février 2006, le jeune attaquant malien du MCA, Rafane Sidibé, a contracté une méchante blessure (double fracture tibia - péroné) lors du match qui a opposé le MCA à l’ENPPI au Caire pour le compte de la Ligue des champions arabe. En voyant la gravité de la blessure, rares sont ceux qui croyaient au retour de Sidibé dans le monde du football. Mais c’était compter sans la volonté de fer de cet attaquant qui a réussi à reprendre du poil de la bête et retrouver petit à petit ses forces.
    Hier soir, presque une année après sa blessure, Sidibé a fait sa réapparition sur un terrain de football à l’occasion du match gala entre le MCA et la Fiorentina. Il n’a pas tardé à se distinguer, puisque quatre minutes seulement après le début du match, il reprend victorieusement un centre de son coéquipier Bouguèche pour mettre le cuir au fond des filets de Sébastien Frey, le portier français de la Fiorentina. «Je suis très content d’avoir participé à ce match et surtout d’avoir inscrit un but. Cela va me mettre en confiance pour le reste de la saison. J’avoue que ce n’était pas facile de réaliser ce match après plusieurs mois d’absence. Le soutien du public m’a poussé à redoubler d’efforts pour être au top ce soir et j’espère le rester pour la suite de la saison et être digne de la confiance qu’ont placée en moi mes dirigeants, le staff technique et mes coéquipiers. Maintenant, j’ai totalement oublié la blessure et ce, grâce au soutien des supporters et de tout l’entourage du club. Je ne suis pas encore au top, mais j’espère revenir très vite et je promets beaucoup d’autres buts aux supporters du MCA», nous a t-il déclaré, tout heureux, à la fin de la rencontre.Dj. O.

    L’amour
    Quand Bracci téléphone à Bendali
    L’ex-entraîneur du Mouloudia d’Alger, François Bracci, reste apparemment attaché à son ancienne équipe puisqu’il n’a pas hésité à appeler au téléphone notre collègue de Canal Algérie, Redouane Bendali, pour savoir si le match contre la Fiorentina était retransmis sur le petit écran. Evidemment, le technicien corse était tout content de suivre cette rencontre et replonger dans une ambiance du stade du 5-Juillet qui lui manque tant, même si cette affiche de gala a été retransmise en différé. Bracci s’est, à l’occasion, dit prêt à revenir en Algérie pour exercer son métier d’entraîneur car il reste attaché à ce pays et à son football où il y a, selon lui, beaucoup de choses à faire.A. S.-B.

     

    La crise
    Quand la Fiorentina revient de loin
     En matière de crise, le MCA n’est pas le seul club à en connaître le goût, notamment sur le plan financier puisque son adversaire florentin en connaît un bout. En effet, le club de Toscane a connu de gros déboires financiers qui l’ont plongé en Série B, seconde division (sportivement) puis en série C quelques semaines après à l’issue de l’exercice 2001/2002. Depuis, l’ancienne équipe de Batistuta, Rui Costa et Toldo, s’est refait une santé depuis l’arrivée du puissant homme d’affaires Diego Della Valle et revient en Série A lors de la saison 2004/2005. Les Mouloudéens devront s’en inspirer pour retrouver leurs repères en cette période de crise.

    A. S.-B.

     

    « ABDOUNI sanctionné financièrementLE MERCATO MOULOUDEEN »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :