• MCA: Histoire et Légende

    MCA: Une légende vivante

    Evoquer le Mouloudia, c'est à coup sur s'offrir une forte dose d'émotion.Et comment peut-il en être autrement sachant que l'histoire de ce club si cher à nos parents et grand-parents, constitue un jalon essentiel dans la longue existence du mouvement sportif Algérien.Une histoire qui ne peut rimer qu'avec gloire. Ainsi donc, par un jour choisi, le jour du Mouloud du mois d'âout de l'an 1921, le pari impossible venait d'être tenu.Les Algériens, jeunes et moins jeunes possédaient enfin l'objet inespéré d'une passionn 1921, le pari impossible venait d'être tenu.Les Algériens, jeunes et moins jeunes, possédaient enfin l'objet inespéré d'une passion considéré jusque-là comme la chasse gardée des colons.

    "Si tu veux faire du sport, participe avec le Mouloudia, notre club est le plus fort dans toute l'Afrique du nord".Un refrain immortalisé qui porta la nouvell aux quatre coins du pays.Et le Mouloudia pénétra dans le coeur de l'Algérie "la mére patrie" et celui de ses enfants.Partis avec des moyens de fortune, les Mouloudéens accomplirent des exploits face aux équipes d'européens,comme le Galize,l'ASSE, le FCB etc.Ce qui était perçu comme un outrage par ce messieurs de l'administration coloniale fortement irrités de cette intrusion.Mais le plus enrageant pour eux, c'était de voir les joueurs du Mouloudia porter les couleurs banies du drapeau Algérien.Le vert et le rouge.Et c'est ainsi que des difficultés et des obstacles de tous genres furent employés pour empêcher le Mouloudia de continuer.Des injustices qui aménèrent le Mouloudia à lutter pour les mêmes valeurs qui furent celles de la grande révolution du peuple algérien.Ainsi commençait la légende des héros;qu'hommage leur soit rendu. Al'indépendance, nous retrouvons, le MCA dans le carré des équipes demi finalistes du critérium organisé pour décerner le titre du premier championnat nationale de football de l'Algérie libre.C'était l'époque des Hahad,Mazari,Senane,Boubekeur,Oualiken..ect.Dans ce tournoi le jeune voisin de soustara lUSMA, allait faire subir au Doyen un double revers qui restera longtemps en travers de la gorge des trés,trés nombreux supporters du vieux club algérois.Et ces débats ô combien passionnants et passinés créèrent un certain esprit revanche au goût particulier qui allait, désormais, hanter tour à tour les deux camps se pérpetuant même jusqu'à nos jours.La légende des "fréres ennemis" était née.Avec elle, c'est aussi le football algérienqui s'illuminait avec des compétitins de plus en plus animées.A cet épisode de la viedu Mouloudia , il nous faut bien faire mentiondes malheureux événements à la suite desquels une "mystérieuse" sentence frappa le Mouloudia alors qu'il se trouvait en route pour gouter à un premier sacre qui lui semblait tout déstiné.Sans rendre de jugement ni chercher à dire qui fut responsable dans l'envahissemnt du terrainlors du mémorable MCA-MCO joué au stade du 20 Août (ex Municipal), on doit bien reconnaître que "suspension du MCA de toute compétitions jusqu'à audition" est une bien curieuse sanction comme l'a relaté avec fort propos Hadj Kadri un ancien dirigeant.Ce qui fit que le Mouloudia perdait ses matches sans les jouer et de ce fait ne put éviter la dégringolade. Donc, après l'échec au critérium, les dirigeants du Mouloudia n'étaient pas restés les bras croisés.Ils avaient tout de suite cherché à étoffer leur équipe et auraient bien pu réussirdans leur tâche n'était-ce ce coup du sort inattendu.C'était le temps des Aouadj,Zerga,Bouras ...ect.Il était évident que les dirigeants carssaient le rêve secret d'une certaine grandeur pour leur club.Une race de dirigeants qui ne fait pas légion, particulièrement de nos jours.Mais, tant qu'il y aura des hommes... pour concrétiser leurs aspirations, ils ne lésinèrent sur aucun moyen allant jusqu'à faire appel à des joueurs professionnels comme Djebaili et Amara parmi d'autres.De même qu'un entraineur de renommé mondiale fut sollicité.Qui a oublié Lucien Leduc.Mais, rien n'y fit,le Mouloudiaplaisait mais n'arrivait pas à s'imposer parvenant maintes fois jusqu'à la source sans jamais boire.C'est alors, qu'un changement sensible s'opéra dans la démache suivie jusque-là.On asisstait, en effet, petit à petit à l'éclosion de jeunes talents issus du réservoir.Un à un, ses éléments appelés familiérement "enfant du club" prenaient leurs places le plus naturellement du monde au sein de l'équipe première.C'était l'émergence de la nouvelle vague mouloudéenne.Les Berkani,Betrouni, Bachi,Maloufi (ALLAH yerrahmou)...ect.Une jeunesse que les vieuxsupporters du MCA couvaient d'un amour plein de paternalisme voyant en elle un gage pour une future réalisation d'une vieille promesse,aussi vieille que le Mouloudia.Et le travail des dirigeants se poursuivaient inlassablement.Un travail d'orfévre qu'on pourrait sentir à travers les recrutements qui se faisaient plus rarement mais avec un raffinement certain.Tous les joueurs qui furent engagés, s'intégrèrent au groupe devant des supporters ravis.Il y eut les Mesbah,Azzouz,Bachta,Draoui ...ect.Et nous citerons aussi avec beaucoup de peine et de douleur Amrous Tayeb et Ait-Hamouda Abdelkader qui nous laissérent sur notre faim. La nouvelle politique du club allait enfin porter ses fruits.Et nous pensons aujourdh'ui à la joie qui fut celle des Mouloudéens joueurs,dirigeants et supporters lors de leur premier titre officiel remporté en 1971 de la coupe d'Algérie de fottball face à l'USMA. Le mauvais sort venait d'être brisé avec un art et une manière qui en disaient long sur les lendemains radieux qui attendaient le MCA. La suite fut un rêve où les succés succédaient aux succés,un rêve ou un délire exquis s'empare du Mouloudia et de tout son entourage.C'était la naissance de la légende ds "lutins".L'histoire d'un groupe de "compéres" qui allaient écrire une page d'or de la vie du Mouloudia en l'emmenant au sommet du Football Africain.Premier titre continental 1976 pour l'Algérie,premier club à le réaliser.
    « Carte blanche pour FABBRODRAOUI AISSA »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :