• MCA-PAC:Ils ont battu le Paradou et l’arbitre

    MCA-PAC 1-0 

    (vendredi 27.04.2007)

    Stade  Benhaddad-Kouba
    Affluence :  nombreuse
    Arbitres : MM. Benamara, Meknous, Deffar
    Avertissements :  Galloul (23’) (MCA), Tedjar (55’), Chettih (67’) (PAC)
    But : Coulibaly (88’) (MCA)

    MCA
    Azzedine, Hosni, Babouche, Galloul, Coulibaly, Belkaïd, Younès, Hadjad, Sidibé (Tahraoui 75’), Badji (Largot 58’), Bouguèche (Illoul 88’).
    Entraîneur : Fabbro

    PAC
    Kermiche, Khenifsi, Chettih, Menabi, Liadé, Hammouda, Chaâbna, Tedjar (Ouali 63’), Djediat, Maïdi, Benmoussa (Benachour 75’).
    Entraîneur :  Bacha

    Le Doyen respire. Il a battu le PAC à Kouba (1-0). Et il renoue enfin avec la victoire. Cela ne lui était plus arrivé depuis son dernier succès contre le CRB. Les Vert et Rouge s’éloignent un peu de la zone rouge. Le point de la situation au sein de l'équipe

     

    C’est dans un stade Omar Benhaddad rempli aux trois quarts que le Mouloudia a reçu le Paradou, dans une rencontre qui devait en partie décider de l’avenir des deux formations en première division. Le Doyen s’est employé dès la première période pour essayer de se tirer d’affaire et, en même temps, enfoncer sin vis-à-vis du jour.
    Ainsi, durant les quarante-cinq premières minutes du jeu, les Vert et Rouge ont eu une emprise totale sur la rencontre, dominant outrageusement le PAC qui s’est recroquevillé derrière pour défendre sa cage.
    Pendant vingt minutes, le Doyen s’est distingué par des frappes de loin qui ont quelque peu inquiété les Pacistes. Mais c’est surtout lors du dernier quart d’heure de cette mi-temps que les protégés de Fabbro ont manqué plusieurs opportunités d’ouvrir la marque. D’abord par l’entremise de Sidibé qui rata son essai alors qu’il s’est présenté seul face au portier adverse. Ensuite, ce dernier eut un réflexe inouï pour détourner un heading de Badji en pleine lucarne. Kermiche, le gardien du PAC, vit aussi deux autres essais de Younès filer pas loin du cadre avant que le referee ne siffle la pause sur un score vierge qui ne reflétait nullement la physionomie du jeu tant le Mouloudia s’était montré dominateur.
    En seconde période, au bout de quelques minutes, Sidibé loupa une autre occasion de but. Puis ce fut Galoul qui sollicita Kermiche de la tête.

    Un referee hostile au Mouloudia
    Ensuite, vint l’action sur laquelle le Mouloudia inscrit un but limpide que l’arbitre refusa de valider. C’est survenu à la suite d’un tir de Coulibaly repoussé par Kermiche. Le même Coulibaly reprit le cuir de la tête, Kermiche réussit à capter le ballon mais en se retrouvant nettement derrière sa ligne de but. Le referee ferma les yeux sous la colère des Chnaoua qui ont tous vu la réalisation, incontestable même de loin.
    Les fidèles du Mouloudia s’en prirent ensuite au coach italien lorsque, contre toute attente, il remplaça Badji par Largot. Fabbro eut droit alors des jets de projectiles qui en disaient long sur la rage des supporters qui ne comprenaient pas pourquoi l’Italien substituait le meilleur Mouloudéen sur le terrain. Les fans des Vert et Rouge enragèrent davantage lorsque l’arbitre lésa, encore une fois, le Doyen en refusant d’accorder un penalty flagrant en faveur de Bougache.
    La situation devenait intenable pour les Chnaoua mais, vers l’approche de la fin, le Malien Coulibaly apporta la délivrance et laissa les Mouloudéens exploser de joie. Le stade de Kouba reprit des couleurs au même titre que le visage des Chnaoua.
    Le MCA enregistre finalement un précieux succès qui lui permet d’entrevoir son maintien dans une relative sérénité. Il méritait amplement de remporter ces trois points que le referee lui a longuement contestés.
    De son côté, le PAC doit vite se ressaisir s’il ne veut pas retourner en D2. Ce vendredi, ses joueurs n’ont eu pratiquement qu’une seule opportunité d’inquiéter le gardien mouloudéen, à la suite d’une frappe de loin. Ce n’est pas en reproduisant ce type de prestation que le Paradou pourrait se tirer d’affaire…
    T. A. S.

    Coulibaly : «Mon but, je le dédie à Bouacida et Abdouni»
    «On est très heureux de renouer avec la victoire. On avait tant besoin de ce succès qui nous permet de respirer un peu. C’est une occasion aussi pour nous de faire taire nos détracteurs, je veux dire ceux qui ont accusé Abdouni et Bouacida de magouille. D’ailleurs, permettez-moi de dédier mon but à ces deux coéquipiers.»

    Bacha : «C’est notre gardien qui nous a battus»
    «Je pense qu’on ne mérite pas cette défaite eu égard à la physionomie de la partie. Celle-ci a été très équilibrée puisque, nous aussi, on a eu quelques occasions franches de scorer. Aussi, je dirais que n’était la faute monumentale du gardien, le MCA n’aurait jamais marqué. Cela dit, en dépit de cette défaite, nos chances de rester en D1 sont toujours intactes.»

    « Le peuple du MouloudiaNos Cadets notre fierté »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :