• RAISSI SID AHMED

    RAISSI Sid Ahmed

     

     

    RAISSI Sid Ahmed

    L'Amour du vert et rouge

     

     

    Il laisse derrière lui quatre enfants.
    Il a était 13h en ce jour du 08 mars 2003 quand la dépouille de Sid Ahmed Raïssi, encadrée par une foule d'amis, a entamé la pente de la mosquée En-Nour pour la prière du mort. Un recueillement tout en émotion.
    Les amis, la famille, les collègues et même des sportifs étaient présents pour rendre un dernier hommage à l'homme qui a offert plus de 25 ans de sa vie à Air Algérie et qui a «claqué» la porte en service. Tout Alger était là hier pour brasser du regard une désolation. Le ciel gris, qui s'est mis aux couleurs du deuil, entend être complice d'une capitale qui allait enterrer un de ses enfants symboles car Sid Ahmed était ce garçon d'un autre âge, d'une autre éducation et d'un autre charisme...En un mot, d'une autre époque. Parler des larmes dans les circonstances de l'enterrement de Sid Ahmed Raïssi paraît, à l'égard de cette foule inopportun.
    Des jeunes, des moins jeunes et des personnes de tout âge s'accordaient à ne pas pleurer hier, laissant refléter l'envahissement d'une douleur qui inspirait un mutisme paralysant, angoissant où justement les larmes n'ont guère droit de cité. Sid Ahmed Raïssi fut pleuré dans les coeurs et les pulsations d'une présence qui l'a vu regagner sa dernière demeure drapé de l'emblème national et escorté par tous ceux qui croyaient à la réussite d'un Algérois. Ses collègues sont unanimes: «Sid Ahmed est une vraie perte pour l'entreprise.»
    Parmi la foule, on notait la présence de quelques personnes qui ont eu l'occasion de voyager avec Sid Ahmed. Ils en parlent: «Raïssi était une personne très généreuse. Il tenait absolument durant les voyages à mettre tous les passagers à l'aise et s'assurait personnellement à ce qu'ils ne manquaient de rien.» Responsable de cabine, Sid Ahmed n'avait selon ses collègues exercé cette responsabilité qu'au service des passagers et de l'intérêt suprême de l'image de marque de l'entreprise. Il était père de quatre enfants dont deux filles. En imitant l'exemple de son père, Nazim, son fils aîné (le dernier contact avec le défunt) est un cadet de l'école de football du MCA. «Nous ne réclamons rien à l'entreprise Air Algérie, sauf peut-être de prendre en charge les enfants de Sid Ahmed. Il a laissé quatre enfants en bas âge», nous déclare un autre membre de la famille. Cet aspect de soutien de la part de l'entreprise devrait, selon les témoignages recueillis, toucher toutes les victimes du drame de l'appareil d'Air Algérie. Sid Ahmed Raïssi, le responsable des passagers, des stewards et des hôtesses, n'est plus désormais. Il laissera derrière lui le souvenir d'un garçon très populaire, aimant le foot et son quartier, La Casbah là où il a grandi et à laquelle le destin l'a arraché à plus de 2000 km de ses ruelles.
    Que Dieu l'accueille en Son Vaste Paradis.
     

    « Saint Louis l'actuel Mahmoud Bendali à Bab AzzounALLEK Mohamed »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :