• Hamoutène Arezki Décés

     

    HAMOUTENE Arezki

    Un des pionniers de l'Athlétisme Mouloudéenne

     

    « En Algérie, nous pouvons dire que ce sport a déjà connu des moments forts durant l'ère coloniale. Il était devenu l’une des disciplines officiellement pratiquée dans le pays à partir de la 1ère guerre mondiale. Bien que l’histoire de l'athlétisme algérien soit riche en évènements la plupart des champions sont morts dans le silence absolu. On peut citer parmi ceux-ci les frères ALLIM Mohamed et Amar champions de France de la course à pied de 1913 à 1916; Mohamed EL-OUAFI qui a battu tous les favoris au marathon d'Amsterdam, et qui fut le premier Africain à remporter une médaille d'or en 1928 sous les couleurs de la France. BADARI Seghir qui était aussi champion de France du cross-country de 1928 à 1929 sans oublier d'autres figures importantes dans l'ère coloniale comme les Mouloudéens MECHEKAL Hadj-Mohamed, M'GHEZZI Tayeb, les frères OUAGUENOUNI,  KHALOUF Ammar le martyr de la révolution ou IMAM Lyes et DIEMOUAI Yahia. Enfin, nous pouvons constater que beaucoup de figures illustres ont  marqué de leur talent l'athlétisme durant l'ère coloniale comme l'autre Mouloudéen Arezki Hamoutène.

    Au lendemain  de l’indépendance, en 1962, est fondée la Fédération Algérienne d'Athlétisme par d'anciens athlètes Mouloudéens tels que Mohamed ABDOUN, Mustapha AGOULMINE et M'GHEZI Chaa Tayeb. Chemin faisant, cette discipline se développa et prit un élan remarquable qui permettra de rivaliser avec les pays les plus avancés dans ce domaine notamment avec l'avénement de Morcelli Noureddine .

     

    En évoquant Arezki Hamoutene,il est important de signaler qu'il est l'un des pionniers de l’athlétisme algérien, il s’est éteint samedi 22 Aout 2009 à Alger à l’âge de 82 ans (il est né en 1927 à Tizi Ouzou) des suites d’une longue maladie, a-t-on appris dimanche auprès de la Fédération algérienne d’athlétisme.


    Ancien athlète, entraîneur puis dirigeant, Arezki Hammoutène, dit "Ammi Saïd", a marqué de son empreinte l’athlétisme algérien, puisqu’il fut un des premiers responsables de la discipline juste après l’indépendance.
    Ancien coureur (demi-fond et cross) du MC Alger des années 50, il a fondé par la suite, avec la collaboration de Dahmane Ibouchoukene, la section athlétisme de l’ex-DNC (OCA actuellement), qu’il a dirigée jusqu’à sa retraite.


    Il a contribué à l’éclosion de coureurs talentueux, à l’instar de Bounnour et Rahoui, médaillé d’or des JM 1975 d’Alger.


    Fervent de l’athlétisme, Arezki Hamoutene s’est voué corps et âme à la promotion de cette discipline en Algérie, au côté d’autres techniciens de sa génération, dont les regrettés Hadj Mechekal et Sellami.

     


    La famille de l’athlétisme lui a rendu un vibrant hommage lors de son inhumation, dimanche à Alger.


    Outre les athlètes qu’il avait formés tels que Rahoui Boualem et Hachemi Abdennouz, le président de la Féderation algérienne d’athlètisme, Réda Belhadjoudja avaient tenu à accompagner Da Arezki à sa derniere demeure.

     

    Allah yerahmek 


    votre commentaire
  • Khallouf MCAKhallouf Amar MCA

    KHALLOUF Amar

    On assassine même les champions

     

    Né le 26.5.1932 / Décédé le 27.2.1962

    Nous sommes le 27 février 1962.Il est presque 19h quand une violente fusillade éclate près de la faculté de Droit de Ben Aknoun.Amar Khallouf qui s'apprêtait à regagner chez lui pour rompre le jeun en compagnie de sa famille, tombe lâchement assassiné sous les balles des facistes de l'OAS.La nouvelle tragique de sa mort gagne immédiatement tout le pays.Partout on s'interroge quant au mobile de ce crime gratuit, perpétré contre celui que l'on considérait à l'époque comme l'athlète le plus doué de sa génération.Amar était un très grand champion, en effet, et sa renommée dérangeait énormément.International, grande vedette de la course à pied, champion de france, recordman d'algérie du 5000m et du 3000m steeple, tel est le brillant palmarès de Khallouf alors qu'il était au MCA, club où il a débuté en 1951 pour finir à l'ASSMA une dizaine d'années plus tard.Bien qu'il s'intéressa très tôt au sport, notre jeune champion attendra une décennie toutefois pour goûter aux joies du succès et de la gloire.Curieusement, il entamera sa carrière en tant que footballeur, gardien de but de l'équipe minime de l'ER Ben Aknoun.Mais son apprentissage sera de très courte durée puisque la mort accidentelle d'un footballeur, survenue au cours d'une rencontre normale de championnat, entraîna la suspension de la compétition.Tous est à recommencer pour le petit Amar qui opte pour la course à pied, une discipline qui lui ouvrira les portes de la célèbrité.Le demi-fond est sa distance favorite.Une année, juste le temps qu'il faut à Amar Kahllouf pour devenir compétitif et dominer sa catégorie.Son aisance et sa vélocité lui permettent de réaliser d'assez bons chronos, si bien que lorsqu'il bat le record d'afrique du nord du 1500m cadet, personne n'en est réellement étonné.

    Qu'importe, Khallouf n'est pas grisé par le succés .Bien au contraire, ce premier record lincite à redoubler d'efforts, à s'entrainer davantage pour faire bonne figure parmi les seniors qui ont un niveau autrement plus élevé.Il passera encore de longues années avec le NRB avant d'être sollicité par le MCA avec lequel il signe un premier titre de champion d'Algérie en 1953.

    Khallouf et le MCA champion d'Alger

    Khallouf Amar et le MCA cross

    Khallouf Amar et le MCA cross

    Khallouf avec le MCA

    Surnommé "La Gazelle" en raison de sa vélocité, il accumule les victoires et les records sous les couleurs de son club.Le titre de champion de France de cross par équipe remporté avec le MCA en 1954, le consacre définitivement à l'échelle internationale.Ce qui lui vaut d'être retenu en équipe de France aux cotés des Labadi et Mimoun.Ayant souvent eu l'occasion de courir contre lui, ce dernier dira "Khallouf est un coureur d'une très grande valeur et un excellent coureur de 1500m".

    Les révélations du champion olympique français ne laissent planer aucun doute, Amar est maintenant un grand champion.Il continuera à courire encore durant de longues années avec toujours la même détemination , la même aisance, la même réussite, jusquen cette mi-59 où il opta pour l'ASSMA, un autre club de la capitale.Malgré le manque de moyen sur le plan de l'équipement notamment, notre champion parvient à décrocher deux autres titres de champion d'Alger, prouvant par là même qu'il restait toujours le meilleur.En 1961, il décide de mettre fin à sa brillante carrière d'athléte pour se consacrer à la mission de dirigeant.Mais le destin en décida autrement.

    Bravo Amar

    Ait Sâada (Football)-Khallouf (Cross) MCA

    Allah yerahmek

    Kaci Aggad


    votre commentaire
  • FERRADI

     

    FERRADI Yahia

    Le pére de l'Athlétisme au Mouloudia

     

     

    Il y'a maintenant 47 ans qu'il nous a quitté, lui c'est Ferradi Yahia tué le 3 Janvier 1962.Ce Chahid participait à la lutte de libération Nationale comme son prédécesseur Khalouf ammar, lui aussi sociétaire du MCA, tombé sous les balles de l'OAS à Ben Aknoun. 

    Ferradi s'est fait un nom dans le paysage sportif de l'époque par ses qualités athlétiques et par sa volonté de bien faire.C'est, aussi, avec un courage exemplaire qu'il éleva ses six enfants.

    Mr Ferradi a eu un passé athlétique extraordinaire et fut un entraineur de très grande qualité au sein du Mouloudia Club Algérois.D'ailleurs ne lui doit-on pas la naissance de l'athlétisme algérienne ?

    sebbar.kazeo.com

    Une grande figure du sport algérien qui, malheureusement, reste inconnu du large public malgré tout ce qu'il a apporté à la discipline reine olympique.

    Le "Cross de souvenir" organisé par le Mouloudia dans les années 60 était une épreuve sportive en hommage aux athlétes er responsables de la section de cross et d'athlétisme du MCA qui ont tant de fois fait briller les couleurs vert et Rouge en Algérie, en France, et même au cours d'épreuves internationales, et qui au cours de la guerre de libération nationale n'ont pas hésité à donner leur vie pour lapatrie.Ces "Chouhadas" portent lesnoms de Yahia Ferradi l'entraineur, le cadet Meliani Youcef, les juniors Agoulmine Nacer, Hamel et Boukhroufa, les seniors Badaoui Menouar, Harizi Mohamed (dirigeant aussi du MCA), Rouibi Belhabchi, Fraoussene, Mechkal Ali et Khallouf Amar, pour ne citer que lesplus connus.

    Allah yerahmek

    http://sebbar.kazeo.com

    http://sebbar.kazeo.com

     

    khalouf et ait saada chouhada du MCA

    Les Mouloudéens Ait Sâada et Khallouf

     Athlétes et collaborateurs sportifs avec Algérie Républicaine


    votre commentaire
  • Amiri, Allami, Bentoumi, Khallouf maillots sombres

     

    L'équipe du Mouloudia Cross avait réussi à battre le record de l'Afrqiue du Nord du 4x1500 en 1955.Sur notre document on peut reconnaitre les titulaires Amiri, Allami, Bentoumi et Khallouf et un remplaçant.

    Il faut dire que les années 50 ont été faste pour le cross Algérois grâce à cette superbe équipe Mouloudéenne déja championne de france en 1954 en plus des distinctions individuels multiples pour chacun de ses membres notamment les plus connus et célèbres tels qu'Amiri ou Khallouf et autres M'Ghezzi Tayeb


    votre commentaire
  • Amiri, Allami, Bentoumi, Khallouf maillots rayés

     

    L'équipe du Mouloudia Cross avait réussi à battre le record de l'Afrqiue du Nord du 4x1500 en 1955.Sur notre document on peut reconnaitre les titulaires Amiri, Allami, Bentoumi et Khallouf encadrés par les remplaçants.

    Il faut dire que les années 50 ont été faste pour le cross Algérois grâce à cette superbe équipe Mouloudéenne déja championne de france en 1954 en plus des distinctions individuels multiples pour chacun de ses membres notamment les plus connus et célèbres tels qu'Amiri ou Khallouf et autres M'Ghezzi Tayeb


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique