• Halimi a été trois fois champion de france de 1953 à 1955 sous les couleurs du Mouloudia

     

    HALIMI

    img362/6184/halimi2qo0.jpg

    Halimi, boxeur Algérien, né le 18 février 1932 à Constantine (Algérie), décédé le 12 novembre 2006 à Paris, surnommé en son temps "la petite terreur".50 Combats professionnels, 41 victoires (21 par K.O), 8 matches nuls et une seule défaite.

    Dernier né d'une famille Algérienne de Constantine (Algérie) de 10 enfants, Alphonse Halimi est "adopté" par M. Dianoux, tailleur de son état à Alger et féru de boxe. Il commence lui-même à travailler comme tailleur à 12 ans. Une bagarre dans les rues d'Alger lui ayant révélé son indéniable talent pour le combat, Dianoux le dirige alors vers le gymnase du Mouloudia sous la direction d'Abdenour Mohamed.

    Excellent nageur de 100 m brasses, Halimi choisit pourtant la boxe et coud lui-même son short "rouge et vert" aux couleurs du M.C.A. Il remporte plus de 100 combats avant d'être remarqué par un entraîneur et de venir sur le continent. Champion de France poids coqs amateurs en 1953, 1954 et 1955, il gagne cette même année les Jeux méditerranéens et passe professionnel, managé par le célèbre "M. Filippi".

    Le 1er avril 1957, au Vel' d'Hiv de Paris, Halimi devient champion du monde de boxe (poids coq) en battant le boxeur sourd-muet italien Mario d'Agata. Le combat a failli être interrompu, le plafonnier qui éclaire le ring ayant déclenché un incendie, dispersant des escarbilles sur les deux boxeurs... Sept mois plus tard, le 6 novembre 1957, au Wrigley Field de Los Angeles, il remporte le titre unifié de la catégorie et 50 000 $, en battant aux points l'américain d'origine mexicaine Raul "Raton" Macias, devant 20 000 spectateurs, en majorité hispaniques et franchement hostiles.

     Halimi perdra sa couronne en 1959 face au mexicain José Bercerra, au Memorial Sport Arena de Los Angeles. Cela ne l'empêchera pas de devenir champion d'Europe des coqs en juillet 1959, titre qu'il reconquiert le 26  juin 1962 face à Piero Rollo.Le 4 Février 1960, Halimi tente vainement de reconquérir le titre mondial face au même adversaire qui l'a déchu du titre à savoir Joe Becerra, qui le bat à nouveau par K.O. 

    . De retour à ses premières amours, il enseigna la natation à Vichy, puis à Meudon « En Algérie, j’étais un très bon nageur. J’aurais pu faire carrière dans la natation. J’étais très fort au 100 mètres brasse. » Son exclusion des rings restait cependant un profond regret. Une immense déchirure pour ce champion qui n’était plus reconnu par sa discipline. « J’aurais préféré être entraîneur de boxe que maître nageur. » Les quelques heures d’entraînement qu’il prodigua à Sèvres, à la veille de sa retraite, ne seront qu’un pis-aller pour l’ancien ténor des rings.

    Il décéde le 12 novembre 2006 à Paris

    http://www.youtube.com/watch?v=6RqmM6c19T4

    http://www.kiftv.com/videos/alphonse-halimi-champion-du-monde-de-boxe

     


    28 commentaires
  • HALIMI

    "Un Mouloudéen Champion du Monde"

    Halimi avec le Mouloudia d'Alger (4ème à partir de la droite au 1er plan).L'équipe de Boxe du Mouloudia en 1952 sous la direction des fréres Abdenour.

    Halimi était devenu champion du monde des coqs le 1.4.1957, à l'âge de 25 ans, au soir de son dix-septième combat professionnel, grâce à une victoire aux points en quinze reprises sur le boxeur sourd-muet italien Mario d'Agata.

     


    votre commentaire
  • mohamedsaid abdenour
    Said et Mohamed Abdenour
     
     
     
     
     
     
    Messieurs Boxe du MCA
     
     
     
     
     
    abdenour
     
     
     
     
     

    La section Boxe du MCA est célèbre par son sérieux, dynamisme et résultats.Mis sur pied par l'ancien footballeur du MCA Abdenour Mohamed et son frére Said, la section est devenu un model pour les autres discipline du club.


    12 commentaires
  • Abdenour ( 3ème debout à partir de la droite avec chéchia)

    avec les footballeurs du MCA en 1945

     

     

    ABDENOUR Mohamed

    "Le Monsieur Boxe du Mouloudia"

     

    Un certain BUZUTI est l’un des initiateurs de la Boxe en Algérie. Au tout début du XX°siècle, il forme des sections de boxe dans les salles de Gymnastique, d’escrime et de culture physique. Il crée le Club Algérien de Boxe (B.C.A). L’année 1912 donne naissance à la Fédération Algérienne de Société de Boxe qui dépendait de la de la F.F.S.B. Pendant la première moitié du XX° siècle bien des boxeurs algériens s’étaient distingués sur la scène internationale. Nous citerons parmi eux Omar KOUIDRI, BOB Youcef, Chérif HAMIA,des grands champions qui vont faire des émules, ce qui renda le noble art très prisé par les jeunes Algériens qui verront naitre d'authentiques champions à l'instar de Loucif Hamani ou Abdelkader Ould Mekhloufi, pour ne citer que ces deux là.

    Le Mouloudia Club d'Alger, n'est pas resté en marge de l'essor de cette pratique en Algérie, en donnant naissance à une section Boxe du club avec à sa tête l'infatigable Abdenour Mohamed, un pionnier en la matière.

    abdenour mohamed

    Abdenour Mohamed, qui s'essaya au football, mais qui fut radié à vie après quelques matchs pour avoir boxé un arbitre : il se réorienta vers la boxe, il fonda la section du Mouloudia (Boxe) et devint "Maître Abdenour" avec son écurie prodigieuse qui forma quelques champions (d'Algérie et même de France) parmi eux on peut citer le champion du monde poid coq Alphonse Halimi.

    Vu le contexte politique, mettre en oeuvre un tel projet durant la période coloniale était un pari osé mais gagné à la fin grâce au dévouement d'Abdenour et son entêtement à doter le Mouloudia, et l' Algérie avec, d'un espace libre où les musulmans pouvaient s'adonner à la pratique de leur sport favori en marge des manoeuvres coloniales.Après l'indépendance du pays, le noble art a pris une dimension national ce qui lui a permis d'avoir une instance officielle pour gérer au mieux le sport en question.  

    La Fédération Algérienne de Boxe "la F.A.B" a vu le jour le 10 Octobre 1962. A l’origine de sa création une poignée de sportifs amoureux du noble art: KEDDAD Abderahmane, SAIDI, KEBBAB et BELGUEDJ Abderahmane qui sera élu président. L’activité de la FAB sera vite entravée par le manque de moyens et plus particulièrement l’insuffisance d’infrastructures appropriées. Ces difficultés ont entraîné la diminution du nombre de pratiquants. Toutefois, l’engagement et le militantisme sportif de certains boxeurs ont permis de rétablir la situation.

    abdenour 

     

    Le premier Bureau de la section Boxe du MCA en 1921 était composé comme suit:

    Président: ABDENNOUR Mohamed

    Vice-Président: BELHADJ Hamidou

    Secrétaire: DERADJI Abderahmane

    Assesseur: DJAOUT Ahmed

    Merci à Tahir1 pour son éclairage

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique