• IDRISS Mokrane

     

     

    IDRISS Mokrane 

     

    Champion d'Afrique

     

     

     

     

    Né le 22 Octobre 1968 à Alger, Mokrane est un ancien Volleyeur international qui a fait ses débuts au RAMA El Mouradia en 1982 à l'âge de 14 ans avant de rejoindre les rangs du Mouloudia Club Algérois en Juniors en 1987.

    Central de qualité avec sa grande taille (1,90m) Mokrane était très performant en attaque et dans le Block défensif donnant plus d'assurance à ses coéquipiers par ses détentes, son déplacement et lecture du jeu.

    Champion d'Afrique avec le Mouloudia en 1988 et trois fois vice-Champion d'Afrique en 1989,1990 et 1991, Idriss est devenu au fil du temps une pièce maîtresse pour son Coach Bendi Farid qui le suivait depuis son jeune âge jusqu'à le convaincre de signer au MCA afin d'améliorer ses qualités et de progresser. Son palmarès avec le Mouloudia est impressionnant, il a pu collectionner les titres et les sacres en se donnant toujours à fond en tant que compétiteur et un bon exemple pour les jeunes.

     

     

    IDRISS Mokrane

    Palmarès Partiel

     

    1987 Champion d'Algérie Juniors avec le MCA 

     

    1988 Champion d'Algérie Senior avec le MCA

    1988 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

    1988 Champion d'Afrique des Clubs Champions avec le MCA 

     

    1989 Champion d'Algérie avec le MCA

    1989 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

    1989 Vice-Champion d'Afrique des Clubs Champions avec le MCA 

     

    1990 Champion d'Algérie avec le MCA

    1990 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

    1990 Vice-Champion d'Afrique des Clubs Champions avec le MCA

     

    1991 Champion d'Algérie avec le MCA

    1991 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

    1991 Vice-Champion d'Afrique des Clubs Champions avec le MCA

     

     

    1992 Finaliste de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

    1994 Vice-Champion Arabe des Clubs Champions avec le MCA

     

    1995 Champion d'Algérie avec le MCA

    1995 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

    1996 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

     

    IDRISS Mokrane 2014 coupe dalgerie Filles - debout à droite  

    IDRISS Mokrane 2014 coupe dalgerie Filles

    2014 Co-Entraîneur Vainqueur de la Coupe d'Algérie Féminine avec le GSP ex MCA

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    MALAOUI Mourad Champion d'Afrique avec le MCA

    MCA Champion d'Afrique

    2ème debout à gauche

     

     

    MALAOUI Mourad

     

    Champion d'Afrique

     

     

     

    Mourad Malaoui, né le 14 mars 1968, est un joueur de volley-ball algérien qui a passé la plus grande partie de sa carrière au Mouloudia Club Algérois enrichissant son palmarès de nombreux trophées et titres notamment le Championnat d'Afrique des Clubs en 2007.

     

    MALAOUI Mourad ECSMMALAOUI Mourad MCAMALAOUI Mourad avec le MCA

    Pour rappel Mourad a fait un bref passage à l'ECSM ex DNCA avant de rejoindre le MCA au début des années 90.

    Un libero de charme qui a fait partie de la "Dream-team" des années 90, double Champion d'Afrique avec l'équipe d'Algérie en 1991 et 1993, Médaillé d'Or aux Jeux Africains au Caire (Égypte) en 1991 (jumelé avec la CAN 1991), il a participé au tournoi masculin aux Jeux olympiques d'été de 1992.

    Sa passion pour le Volley-ball l'a conduit à rester attaché à cette discipline en devenant Entraîneur et Manager mettant sa riche expérience au service des jeunes.

     

     

    MALAOUI Mourad

    MALAOUI Mourad avec le MCA

     

     

    Palmarès Partiel

     

    Plusieurs Championnats et Coupes d'Algérie avec le MCA

     

    MALAOUI Mourad Champion d'Afrique Juniors 1986

     1986 Champion d'Afrique Juniors avec l'EN

     

    1990 Vice-Champion d'Afrique des Clubs Champions à Nairobi (Kenya) avec le MCA

    1990 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

    1991 Champion d'Algérie avec le MCA

    1991 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

    1991 Vice-Champion d'Afrique des Clubs Champions à Casablanca (Maroc) avec le MCA

    MALAOUI Mourad 1991 Champion d'Afrique et Médaille d'Or des J.A

    1991 Champion d'Afrique des Nations et Médaillé d'Or aux Jeux Africains au Caire (Égypte) avec l'EN

     

    1992 participe avec l'EN aux Jeux Olympiques à Barcelone (Espagne)

     

     

    1993 Champion d'Afrique à Alger avec l'EN

     

    1994 Vice-Champion Arabe des Clubs à Beyrouth (Liban) avec le MCA

     

    1995 Champion d'Algérie avec le MCA

    1995 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

    1995 termine 4ème en Coupe d'Afrique  des Vainqueurs de Coupe au Caire  (Égypte) avec le MCA

     

    1996 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

    1997 Vice-Champion d'Afrique des Clubs Champions à Dakar (Sénégal) avec le MCA

     

     

    2002  Finaliste de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

    2003 Champion d'Algérie avec le MCA

    2003 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

    2004 Champion d'Algérie avec le MCA

     

     

    2005 Champion d'Algérie avec le MCA

    2005 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

     

    2006 Champion d'Algérie avec le MCA

    2006 termine 3ème au Championnat d'Afrique des Clubs à Durban (Afrique du Sud) avec le MCA

     

    2007 Champion d'Algérie avec le MCA comme joueur et Manager

    2007 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA comme joueur et Manager

     2007 Champion d'Afrique des Clubs Champions à Niamey (Niger) avec le MCA comme joueur et Manager

     

    Fin 2007 arrête sa carrière de joueur et devient Manager puis Entraîneur 

     

     

    MALAOUI Mourad au GSP ex MCA

     

    2010  Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le GSP ex MCA comme Manager

     

     

     

    MALAOUI Mourad au GSP ex MCA MALAOUI Mourad au GSP ex MCA MALAOUI Mourad au GSP ex MCA

    2018 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le GSP ex MCA comme Entraîneur

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • TAÂLBA Fodil

     

    TAÂLBA Fodil

     

    Triple Champion d'Afrique

    des Nations

     

     

     

     Fodil Taâlba fait partie de la dream-team du volley-ball algérien qui a dominé l'Afrique et a ouvert à la discipline les portes des jeux Olympiques de 1992 à Barcelone. Né le 18 janvier 1967 à El Mouradia (Alger), il a commencé la pratique du volley-ball à l'âge de 11 ans au MC Alger. Un club qui a été pour lui une deuxième famille, puisqu'il ne l'a pas quitté jusqu'à la fin de sa longue carrière terminée à l'âge de 35 ans.

    Taâlba qui a été remarqué très jeune par de nombreux techniciens et convoqué rapidement en équipe nationale cadette a vite développé sa technique pour devenir avec le temps un des piliers de l'équipe algérienne et un central infatigable qui savait comment faire les passes rapides. Depuis, il a été un élément essentiel dans les différentes sélections jusqu'à la catégorie Senior dans laquelle il a brillé aux côtés d'une pléiade de volleyeurs hors du commun tels les Bernaoui, Malaoui, Tizi Oualou ses coéquipiers au Mouloudia.

    Il doit sa découverte à Djermane Mohamed et Omar Bouakouk qui l'ont orienté vers le volley-ball sans oublier Bourema Mouloud qui a aussi sa part dans sa réussite au plus haut niveau.

    Avec l'EN Fodil a été une fois Champion africain en juniors en 1986 et double Champion d'Afrique Senior en 1991 et 1993, Médaillé d'Or aux Jeux Africains de 1991, des consécrations inoubliables qui ont mis le volley-ball algérien sur la voie de la compétitivité internationale qui mena le Six nationale à la participation aux jeux Olympiques de 1992 et au Championnat du monde en 1991 au Japon. 

    En club, Taâlba a gagné huit titres entre Coupes et Championnats avec le MCA et une seule coupe d'Afrique des Clubs en 1988. Un très beau parcours et un palmarès éloquent du à un travail de fond et au sérieux et l'application du joueur tout au long des 23 ans passés sur les parquets. 

    Taâlba a pris sa retraite en 2001 en se consacrant à sa nouvelle mission d'entraîneur au sein  de son club de toujours le MCA en 2001-2002  comme Adjoint du légendaire Allouache Hassen puis en jeunes en continuant son apprentissage jusqu'à son envol en prenant en main les destinés du Groupement Sportif des Pétroliers (GSP ex MC Alger) avec comme joueur au sein de son effectif son popre fils qui suit merveilleusement ses traces.

    Conscient de la situation dans laquelle se trouve le volley-ball algérien qui est à la recherche du titre continental depuis 1993, Fodil Taâlba veut contribuer à la relance de cette discipline en mettant sa longue expérience au profit des jeunes avec l'espoir de redevenir cet ogre Africain qui rivalisait avec les meilleurs en dominant les ténors du continent notamment les égyptiens et les tunisiens comme ce fût le cas dans les années 90.

     

    TAÂLBA Fodil 

     

    Palmares Partiel 

     

    TAÂLBA Fodil 1986 champion d'Afrique Junior   TAÂLBA Fodil 1986 champion d'Afrique Junior

    1986 Champion d'Afrique Juniors

     

     

    1987 termine 4ème avec le MCA aux Championnats d'Afrique des Clubs au Caire (Égypte)

     

    1988 Champion d'Afrique des Clubs avec le MCA à Alger (Algérie)

    1988 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

    1989 Vice-Champion d'Afrique des Clubs avec le MCA à Sfax (Tunisie)

    1989 Champion d'Algérie avec le MCA

    1989 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

    1990 Vice-Champion d'Afrique des Clubs avec le MCA à Nairobi (Kenya)

    1990 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

     

    TAÂLBA Fodil 1991 finale africaine avec le MCA 

    1991 Vice-Champion d'Afrique des Clubs avec le MCA à Casablanca (Maroc)

    1991 Champion d'Algérie avec le MCA

    1991 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

    TAÂLBA Fodil 1991 Champion d'Afrique  TAÂLBA Fodil 1991 Champion d'Afrique

    1991Champion d'Afrique des Nations et Médaillé d'Or aux Jeux Africains avec l'EN au Caire (Égypte)

     

    1991 participe à la Coupe du Monde au Japon 

     

    1992 Finaliste de la Coupe d'Algérie avec le MCA

    1992 participe aux jeux Olympiques de Barcelone

     

     Deux participations aux Jeux Méditerranéens 1991 et 1993

     

     

    TAÂLBA Fodil 1993 Champion d'Afrique

    1993 Champion d'Afrique des Nations avec l'EN à Alger (Algérie)

     

    1994 Vice-Champion Arabe avec le MCA à Beyrouth (Liban)

     

    1995 termine 4ème avec le MCA en Coupe d'Afrique des Vainqueurs de Coupe au Caire (Égypte)

    1995  Champion d'Algérie avec le MCA

    1995 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

    1996 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le MCA

     

    TAÂLBA Fodil

    2001 arrête sa carrière de joueur

     

     

    TAÂLBA Fodil  entraineur Adjoint 2001 finale coupe d'Algérie  TAÂLBA Fodil  entraineur Adjoint 2001 finale coupe d'Algérie

    2002 Entraineur Adjoint au MCA, Finaliste de la Coupe d'Algérie

     

     

    2007-2008 Vainqueur de la Coupe d'Algérie Juniors comme Entraîneur du MCA

     

    TAÂLBA Fodil l'entraîneur avec le Fils joueur

    Entraineur du GSP ex MCA avec son Fils qui entame la moisson des titres

    comme son père

     

    2010 Vainqueur de la Coupe d'Algérie avec le GSP ex MCA comme co-entraîneur de Benomari Toufik

     

     


    votre commentaire
  • BERNAOUI Abdelkrim dit "Krimo"

    Le N°9 avec Tizioualou 3, Taâlba 11 et derrière eux Haddar

     

     

    BERNAOUI Abdelkrim dit "Krimo"

     

    Un AS du Volley-ball Mondial

     

     

     

    Même en étant Fils de Hamid Bernaoui le défunt footballeur des années 60 Krimo a préféré devenir Volleyeur. Lui c'était un crack et l'homme qui symbolisa le mieux la progression du Volleyball Algérien fin des années 80 jusqu'à la fin des années 90.Le Baroudeur du Mouloudia et du "Six" National est un véritable exemple de sérieux, de discipline et d'abnégation dans le travail.

     

    BERNAOUI Abdelkrim dit "Krimo" BERNAOUI Abdelkrim dit "Krimo"

     

     

    Depuis ses débuts en 1978 sous la houlette de Abdelkader Issad à la DNCA, Bernaoui a fait des progrès extraordinaires, son passages au NAHD puis son arrivée au MCA lui ont permis d'atteindre un niveau  de pratique très élevé. Révélé au Public lors des 6èmes Championnats d'Afrique à Tunis grâce à l'entraîneur National de lepoque Mohaed Bekakchi dont le choix s'est avéré payant puisque  Krimo a été désigné troisième attaquant Africain alors qu'il n'avait que 20 ans. Depuis ce jour il est devenu la Star du Volleyball Africain avec son compère Lyès Tizioualou lesquels vont contribuer au sacre du Mouloudia d'Alger en devenant Champions d'Afrique en 1988. Auparavant, Bernaoui avait décroché le titre continental avec les juniors algériens.A Abidjan lors des 7èmes Championnats d'Afrique des Nations, il étala toute sa classe malgré l'échec d'être sur la plus haute marche du podium chose qu'il réalisa au Caire en 1991 en venant à bout de l'ogre égyptien chez lui en remportant le match par 3 sets à 2 ou la classe et la fougue de Krimo avait fait la différence....en 1993 à Alger bis repetita l'EN avec Bernaoui dans une ambiance de folie va garder son titre a la Salle Harcha en damant le pion aux Tunisiens dans une finale de légende.

     

    BERNAOUI Abdelkrim dit "Krimo"

    Né le 24.1.1967 à Alger

     

    avec le NAHD

    Champion d'Algérie 1986-1987

    Finaliste de la Coupe d'Algérie perd contre le MCA en 1988

     

    avec le MCA (1988-1994) (2002-2006 comme Entraineur/Joueur) (2006-2007 Entraineur)

    Champion d'Afrique 1988, 2007

    Meilleur Joueur d'Algérie en 1988

    Champion d'Algérie 1989,1991, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007

    Coupe d'Algérie 1989, 1990, 1991, 2003, 2005, 2007

    (3 Doublés Coupe-Championnat 1989,1991 et 2005)

    Finaliste de la Coupe d'Algérie perd contre EC Sidi Moussa en 1992 , USM Blida en 2002 et MB Béjaia en 2006

    Vice-Champion d'Afrique des Clubs à Nairobi en 1990 et à Casablanca en 1991

     

     

    a joué au Club Vigo Voleibol (Espagne, 1994) et El-Wasl de Dubaï (Émirats Arabe Unis)

     

    avec l'EN

    Champion d'Afrique Juniors 1986

    13ème au Championnat du Monde Juniors au Bahreïn 1987

    3ème aux Championnats d'Afrique Seniors à Tunis en 1987

    Vice-Champion d'Afrique à Abidjan en 1989

    Champion d'Afrique au Caire en 1991

    Champion d'Afrique à Alger en 1993

    Champion Arabe 1994 à Manama (Bahreïn)

     

    Vice-champion Arabe à Amman (Jordanie) 2002

    Vice-champion Arabe à Amman (Jordanie) 2002

    Partcipation aux Jeux Africains (Médaille d'or 1991), Jeux Méditerranéens, Universiades, Coupe du Monde au Japon 1991 (9ème), Championnat du Monde en Grèce 1994 (13ème) et Jeux Olympiques de Barcelone 1992

     

     

    Entraîneur National

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • BERKANI Omar

     

    BERKANI Omar   

     

    (ex-international de volley et entraîneur de l'ECSM et du MCA) 

     

     Une carrière de haute volée !  

     

    Publié par Abdenour Belkheïr dans Horizons le 26 - 03 - 2010 

     

     

     

    A 10/12 ans, il a déjà l'embarras du choix. Il réussit aussi bien en football qu'en volley-ball. Il ne pourra hélas pas assouvir sa folle passion pour la balle ronde, car son regretté père lui préfère la balle haute car moins contraignante pour le suivi scolaire. Lorsqu'il signe sa première licence au club de Hydra, son quartier d'enfance, le jeune Omar Berkani est déjà un élève modèle, avide d'apprendre et très vite. Il a ce besoin de montrer davantage que les autres. Au fil des années, il a faim de réussite, d'élever son niveau déjà promoteur. A 19 ans, il est un élément incontournable au sein du «six» de la JSSEB (El Biar). A l'ECSM (ex-DNC), au NAHD et enfin au MCA, Omar (né le 12.01.1956 à Alger) qui pourtant n'a pas une toise idéale (seulement 1,80 m), se construit une carrière brillante. Très précieux par sa présence, sa personnalité, son tempérament de feu et son aisance à la passe, il devient à seulement 19 ans, international A.  
    Là aussi et sur le terain, il va jusqu'au bout de ses forces pour réaliser les meilleures prestations, le meilleur résultat. Devenu entraîneur de l'ECSM et du MCA avec lesquels il a glané beaucoup de titres, Omar Berkani n'a pas pour autant pris totalement ses distances avec le volley-ball puisque à 54 ans, il est le manager de section au GSP. Il occupe ce poste en conservant le même amour, le même dévouement pour la discipline. Ses bagages universitaires (ingénieur en informatique), lui permettent là aussi d'être très bien outillé. 


     
     
      

    BERKANI Omar

     
    "Tout comme le football, les autres disciplines doivent être elles aussi sérieusement prises en charge" 
          

    Que devient Omar Berkani ? 
    J'occupe depuis 2001 le poste de manager de la section volley-ball du Groupement sportif des pétroliers (GSP ex MCA). 
    Pouvez-vous nous rappeler votre itinéraire sportif ?
    Mes premiers débuts de volleyeur, je les ai faits durant la saison 69/70, à l'âge de 13 ans avec les minimes du club de Hydra-Repal (Sonatrach). C'est grâce à mon frère aîné Mouhoub qui a débuté lui aussi sa carrière sportive en volleyball et le regretté Noureddine Madiou alors responsable de l'école de volley-ball, que j'ai pris goût à la discipline sportive en question. Sous la férule des entraîneurs Koubi, Khemissa et le regretté Boufedji, je ferais toutes mes classes à Hydra jusqu'à la disparition du club en 1975.
    Une disparition vite comblée par le passage de l'équipe à la JSS El Biar où là aussi je joue avec l'équipe fanion grâce au surclassement autorisé. Durant deux années (75-77), alors que je ne suis que junior, j'évolue en équipe fanion aux côtés des Boumendjel, Amrane, Brouri, le regretté Riad Bousedji…. Après ces deux saisons, c'est de nouveau toute l'équipe de la JSSEB qui intègre le NAHD dont je porterai les couleurs jusqu'en 1986.
    Quand avez-vous rejoint le MCA ?
    Juste après avoir quitté le NAHD. Au Mouloudia, je passe deux saisons, de 86 à 88.
    Avant de raccrocher en tant que joueur ?
    Pas tout à fait puisque je prolonge ma carrière d'une autre saison au sein de l'ESCM (ex-DNC).
    A quelle occasion avez-vous officiellement pris votre retraite ?
    Mon dernier match, je l'ai joué durant la saison 89/90. Un match gagné par 3-1 devant le NAHD qui nous a permis de remporter le titre national.
    Quand avez-vous entamé votre reconversion en tant qu'entraîneur ?
    Juste après avoir mis un terme à ma carrière de joueur. Aux côtés du jeune Julio, ancien international cubain, venu à Alger dans le cadre d'un protocole d'accord avec la DNC, j'ai eu à diriger l'équipe de l'ECSM.
    Etiez-vous titulaire du diplôme d'entraîneur ?
    Pas du tout. Mon travail était seulement basé sur mon expérience de joueur ayant été encadré par des entraîneur algériens et étrangers de renom. Aussi, la présence du Cubain Julio m'a permis de maîtriser davantage mon sujet. Conscient de la nécessité d'une formation poussée, j'ai décroché le diplôme d'entraîneur de 1er degré international, sous la direction du formateur suisse Dagez. J'ai par la suite décroché le diplôme de 2e degré international.
    Quand avez-vous pris en main l'équipe du MCA ?
    Après trois années (91-94) passées à la tête de l'ECSM, je suis contacté par les responsables du Mouloudia. Belkacem Bouchouika et Mohamed Djouad, connaissant la dimension des deux hommes et les moyens qui s'offraient, je n'ai pas réfléchi un instant pour donner mon accord. Ainsi, je deviens l'entraîneur du MCA de 1994 jusqu'en 2000.
    Peut-on avoir un aperçu sur votre carrière de joueur international ?
    En 74 et à seulement 18 ans, je décroche mon galon d'international espoir, sous la houlette de l'entraîneur chinois Kia. La saison d'après, je deviens international A. Je prends part aux JM d'Alger de 75 aux côtés de prestigieux coéquipiers tels le regretté Abbes Benazouz, Chebahi Kamel, Benyelles, Kassama, Allouache, Hassaine, Belhadj…
    Vous n'étiez pourtant pas un idéal de morphotype ?
    Effectivement puisque eu égard à ma taille (1,80 m), j'ai été reconverti en passeur. Un poste qui m'a permis de compenser le handicap en question.
    Combien de capes avez-vous comptabilisé avec l'EN ?
    Je n'ai pas compté le nombre de sélections. Je vous rappellerai seulement que j'ai régulièrement porté les couleurs nationales de 74 à 86. J'ai pris part à toutes les campagnes : JM, JA, championnats d'Afrique, universiades, Spartakiades 79, véritable répétition des JO de Moscou 80…
    Par quoi est enjolivé votre palmarès ?
    En tant que joueur, je compte 4 ou 5 coupes d'Algérie et 5 ou 6 titres de champion avec le NAHD. Comme international, j'ai été vice-champion d'Afrique et vice-champion arabe. En tant qu'entraîneur, j'ai gagné avec l'ECSM la coupe d'Algérie 92/93. Avec le MCA, j'ai remporté le doublé durant la saison 94/95 et la coupe d'Algérie une saison après. Comme manager du MCA et du GSP, je totalise pas moins de 6 titres nationaux. Titres décrochés sous la férule des entraineurs Krimo Bernaoui mais aussi par Bencherif et Nehaï que j'ai eu comme joueurs à l'ECSM.
      Le meilleur souvenir de votre carrière ?
    Incontestablement, ma première sélection en EN «A» à l'âge de 19 ans. Je venais de réaliser un rêve en côtoyant les sommités de l'époque qui avaient pour noms Benazouz, Belhadj, Benyelles, Chebahi, Allouache, Hassaïne…
    Votre plus mauvais souvenir ?
    Le jour où à seulement 30 ans, j'ai décidé de mettre fin à ma carrière.
    Quel est l'entraîneur qui vous a laissé la meilleure impression ?
    Je citerai entre autres Koubi, Khemissa, Messous, Touhami et le regretté Madioui qui m'ont encadré chez les jeunes. En seniors, j'ai fortement apprécié le savoir-faire du Russe Victor Filiptcheko et du Cubain Angel Iglesias.
    Votre dirigeant préféré ?
    Mustapha Feminia a été à mes yeux un dirigeant exemplaire. Il était un véritable militant du sport et ne touchait pas le moindre centime.
    L'arbitre ?
    Mohamed Saidoune qui était mon premier président à Hydra, actuellement malade et à qui je souhaite un prompt rétablissement, restera la référence numéro une. Larbi, Sellami, Mekhnache, Hamdoud, Boumriche et Belkahla ont eux aussi forcé mon respect grâce à leurs compétences et leur sens aigu de la communciation.
    Votre modèle de joueur ?
    Khaled Khemissa et Kamel Chebahi, qui ont marqué de leur empreinte le volley-ball national des années 60 et 70, ont été mes deux joueurs préférés. A l'étranger, j'ai été en admiration devant l'énorme talent des Russes Savinet Zaitsen.
    Que vous a apporté le volley ball ?
    Sur le plan matériel, pas grand'chose. Ma richesse je l'ai gagnée en voyageant énormément, en connaissant des hommes de tous bords. Le volley-ball m'a permis de m'épanouir et d'avoir des sensations que je ne pouvais avoir ailleurs. 
    Et si c'était à refaire?
    Je vais vous étonner en vous disant que je choisirais le football qui reste toujours une grande passion chez moi. Je dois préciser tout de même que je ne suis pas emballé par le football national même si j'ai suivi avec une grande attention les dernières prestations de l'équipe nationale.
    Vous auriez pu faire une grande carrière de football ...
    Effectivement, car j'avais des prédispositions fort nometteuses. Hélas, je ne pouvais résister à l'intransigeance de mon regretté père qui s'opposa fermement à mon souhait d'embrasser une carrière de footballeur.
    Il ne voyait par contre pas le volley-ball du mauvais œil, car il jugeait qu'il me permettra de suivre mes études qu'il voulait que je réussisse à tout prix.
    Vos principale qualité sur le terrain et en dehors ?
    J'étais un joueur à tempérament de feu. Un vrai battant quoi. Dans mon quotidien, je reste quelqu'un de sociable et calme.
    Vos défauts majeurs ?
    Sur le terrain, j'étais sans cesse en ébullition, je gesticulais et parlais sans cesse. La naïveté restera mon grand défaut dans ma vie de tous les jours, je crois trop à la sincérité des autres.
    Un quelconque passe-temps favori ?
    Je suis un fan de la musique, du rock et du chaâbi d'El Hadj El Anka et de Amar Ezzahi.
    Pour conclure ?
    Je lance un appel aux pouvoirs publics de ne pas faire dans la ségrégation. Le football certes doit bénéficier de moyens colossaux, mais les autres discipline sportives méritent elles aussi une meilleure prise en charge qui soit.  

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique