•  

    BOUSATOURA Nacereddine

     

    BOUSSETOUA Nacereddine

    (Frère d'Idriss)

     

    L'élégant Champion Arabe 

     

     

    Nacereddine Boussetoua est le frère cadet de l'autre judoka Mouloudéen Idriss.

     

     

     

    Nacereddine est né le 30 Décembre 1972 à Alger, il tirait dans la catégorie des 65Kgs, Il a toujours été fidèle aux couleurs de son club le Mouloudia Club Algérois depuis son jeune âge quand il rejoint la Salle du Club "Doyen" à l'âge de 8 ans en 1980.

    Plusieurs fois Champion d'Algérie avec le MCA, Médaillé d'or aux Championnats du Maghreb Espoirs à Rabat au Maroc, Médaillé d'Or aux Championats Arabes à Damas (Syrie)

     

    BOUSATOURA Nacereddine

     

    Palmarès Partiel

     

    1980 Médaille d'Argent aux Jeux Scolaires à Oran (Algérie)

     

     1989 Champion d'Algérie avec le MCA

     

    1990  Champion d'Algérie avec le MCA

     

    1991 Champion d'Algérie avec le MCA

     

    1992 Champion d'Algérie avec le MCA

    1992 Médaille d'Or aux Championnats du Maghreb Espoirs à Rabat (Maroc)

    1992 Médaille d'Or aux Championnats Arabes à Damas (Syrie)

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • HARKAT Abdelhakim

     

    HARKAT Abdelhakim

     

     

    Le plus doué des Judokas

     

     

     

    Le légendaire Moussa Ahmed dit de lui qu'il est le judoka le plus doué techniquement qu'il a pu rencontrer et entraîner. Lui c'est Abdelhakim Harkat, un judoka de talent et de niveau mondial né le 4 juillet 1968 à Alger.Il a grimpé les échelons en travaillant durement pour arriver à un niveau tel qu'il pouvait atteindre un podium Olympique ou Mondial sans que personne ne serait étonné mais pour cela il falait beaucoup plus de moyens et de tournois de haut niveau....Dommage diront les connaiseurs.

    Le judo pour Abdelhakim c'est une affaire de famille, une contagion qui se transmet de génération à génération.La famille Harkat est composée de Abdellah, le défunt père qui était professeur d’EPS, mais aussi Mohamed qui fut un grand champion dans les années soixante, Nordine, Fayçal et Aziz, tous techniciens du sport et ceinture noire de judo.

     

     

    HARKAT Abdelhakim

     

    A peine a-t-il éteint ses cinq bougies que son oncle paternel l'entraîne à la salle du CR Belcourt pour le mettre dans le bain, il était tellement petit que l'on a dû faire des retouches à son kimono.Au fil des années le judo est devenu sa passion, il travaillait dur pour atteindre un objectif : être le meilleur...Formé au NADIT Alger avec qui il apprend comment être compétiteur, les années des sacres arrivèrent très tôt avec une Coupe du Challenge Fédéral en 1982 en étant Minimes avec le NADIT

     

    HARKAT Abdelhakim 1982 minimes au Nadit Alger

     

     

    Depuis un Champion était né et de quel manière. Il est notre plus jeune champion d’Afrique, titre remporté en 1986 à Casablanca, au Maroc à l'âge de 17 ans et quelques mois.

     

    HARKAT Abdelhakim MCA

    Sociétaire du Mouloudia Club Algérois des années 80 et 90 en provenance de l'USKA, Abdelhakim a tout gagné avec son Club en dominant les compétitions Nationales et Continentales jusqu'à sa retraite tout en poursuivant ses études à l'ISTS de Ben Aknoun.

     Lancé très tôt dans le bain du métier d’entraîneur national des seniors, aussitôt après avoir mis fin à sa carrière de judoka international, avec son compagnon de toujours, Djamel Fares, un autre champion avéré du judo, il avait accomplit  de manière parfaite sa fonction de formateur et d'éducateur au Groupement Sportif des Pétroliers (GSP ex MCA) «C’était une erreur d’avoir accepté cette tâche qui exige beaucoup d’expérience et de savoir-faire», dira-t-il.

     

    Abdelhakim Harkat, pour ceux qui ne le savent pas, a été septième mondial lors des championnats du Monde 1991 en Espagne. Dans son riche palmarès, le fils chéri «d’El Aqiba» (quartier populaire de la commune de Sidi M’hamed) dans la wilaya d’Alger compte plusieurs titres de champion d’Algérie et d’Afrique. Le plus marquant des titres africains, c’est sans conteste celui glané à l’âge de 17 ans et quelque mois. A peine sorti de l’adolescence, Hakim est parti au Maroc damer le pion aux judokas adultes africains plus expérimentés. C’était le début  d’une carrière riche en satisfactions. Harkat est aussi double médaillé d’or aux Jeux méditerranéens d’Athènes en Grèce en 1991 et de France en 1993. Aux Jeux africains de Nairobi (Kenya) en 1987 et aux Jeux similaires d’Egypte en 1991, Abdelhakim obtient aussi une médaille d’or. Termine 7éme aux Championnat du Monde à Barcelone (Espagne)

     

    HARKAT Abdelhakim

     

     

    Palmarès Partiel

     

    Vainqueur de plusieurs Coupes et Championnats avec le MCA.

     

     

    1986 participe au tournoi International de Reims (France) 7ème au Classement Final

    1986 Médaille d'Or aux Championnats Panarabes à Baghdad (Irak)

    1986 Médaille d'Or aux Championnats d'Afrique à Casablanca (Maroc) par Équipe et en Individuel battant un Égyptien en Finale  

    1986 Élu Meilleur Sportif Algérien Toutes Disciplines confondues

     

    1987 premier titre de Champion d'Algérie Senior (en étant encore Junior) bat en Finale Ait Chaâlal à la Salle Harcha

    1987  Médaille d'Or aux Jeux Africains à Nairobi (Kenya)

    1987 Médaille de Bronze aux Jeux Méditerranéens à Lattaquié (Syrie)

     

    1988 termine 3ème aux Championnat d'Algérie à Annaba derrière Idir Ali (JSK) et Hammiche Said son coéquipier au MC Alger

     

    1989 Médaille d'Argent aux Championnats Arabes au Caire (Egypte)

     

    1990 Médaille d'Argent aux Championnats d'Afrique à Abidjan (Côte-d'Ivoire)

     

    1991 Médaille d'Or aux Jeux Africains au Caire (Égypte) (fait office de Championnat d'Afrique aussi) bat en Finale Kelvin Idehe (Nigeria)

    1991 Médaille d'Or aux Jeux Méditerranéens à Athènes (Grèce) bat en Finale Jean-François Thenier (France)

    1991 termine 7éme aux Championnat du Monde à Barcelone (Espagne)

     

    1992 termine 7ème aux Championnats Méditerranéens à Tunis (Tunisie)

     

     

    HARKAT 1993 Médaille d’or aux Jeux Méditerranéens

    1993 Médaille d’or aux Jeux Méditerranéens à Languedoc-Roussillon (France)

     

     

    1996 Médaille d'Or aux Championnat d'Afrique en Afrique du Sud bat en Finale David Kouassi (Côte-d'Ivoire)

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • IBN EL BOUSHAKI Amine

     

    IBN EL BOUSHAKI Amine

    un CHAMPION courageux

     

     

     

    Né le 4.12.1982 à Thénia dans la Wilaya de Boumerdès (Algérie) est un Judoka Algérien qui concourrait dans les catégories 58-62 Kgs entre 1988 et 2000. Deux fois Champion d'Algérie.

     Amine Ibn El Boushaki, tout en s'adonnant à la pratique du sport, suivait son cursus scolaire à l'école  "Ahmed Ferhi" de Thénia puis  au « collège Omar Rod » de Boumerdès.

    BIOGRAPHIE

    Amine Ibn El Boushaki a commencé sa carrière en 1988, quand il avait seulement six ans, le choix de judo largement pratiqué dans sa ville natale de Thénia (Boumerdès) était le plus indiqué.

    Amine, qui avait une morphologie de forte corpulence à un âge précoce, il a été intégré dans le «Judo Club» de Chabab Moustakbal Baladiyate Thénia (CMBT) en suivant les orientations de sa famille.

    Sa formation intense en judo dans la salle de sport, à côté du stade de football de Thénia,  lui a permis d'aimer ce sport et de s'y investir totalement.

    Sa progressin individuelle a été associée à l'émergence de l'équipe de judo du CMBT qui lui a donné l'occasion de participer à des compétitions et remporter de nombreuses médailles et coupes lors de nombreux tournois sportifs nationaux et internationaux.

     

    IBN EL BOUSHAKI Amine

    IBN EL BOUSHAKI Amine à côté de Salima Souakri

     

    SES ÉQUIPES

     CMB Thénia

    La première école et de l'équipe judo où Ibn Amine El Boushaki a évolué et a été confirmé est celui de CMBT en Thénia.

    Il a patiemment grimpé les échelons des catégories d'âge sportif au CMBT, de poussin à Benjamin puis de minime au Junior.

    Plusieurs entraîneurs l'ont assisté et orienter au CMBT depuis ses débuts en particulier « Salah Abbad » de l'école de judo d'Alger qui  s'attela à développer la section Judo de Thénia en intégrant le Club du CMBT en provenance d'El Biar.

    « Salah Abbad » a réussi à completer le travail initié par ses prédécesseurs cadres et techniciens  « Malek Sahed », « Belkacem Mechkarini », « Brahim Afiri » et « Ali Boutiche "de la section CMBT Thénia qui ont tracé le chemin de la formation à travers un travail minutieux pouvant garantir le succès à des jeunes judokas.

    Le Mouloudia Club Algérois

    Après avoir révélé et confirmé ses compétences sportives avec l'équipe du CMBT Thénia, il rejoint la grande école du MC Alger qui tenait à enrôler le jeune Amine Ibn El Boushaki dans son effectif.l'Union va durer sept ans avant le grave accident au cours d'une compétition nationale au mois de Mars 2000 qui poussa le judoka à arrêter son parcours sportif et sa prometteuse ascension.C'était suite  à un déséquilibre dans le poids lors d'un combat rentrant dans le cadre du championnat national que Amine a perdu le contrôle de ses jambes.

     

    IBN EL BOUSHAKI Amine IBN EL BOUSHAKI Amine

     

     Le Mouloudia, à travers son défunt président Djouad Mohamed  et le médecin du Club Feriel Chouiter, a pris le dossier médical en Charge pour acompagner son athlète dans sa rééducation à Alger puis a l'étranger.Grâce à Dieu, à sa patience et son courage (il a vécu un vrai cauchemar) Amine a pu retrouver partiellement l'usage de ses membres inférieurs.

    IBN EL BOUSHAKI Amine 

    L'Équipe Nationale Algérienne

    La révélation au grand jour et cela dès son jene âge va lui permettre de connaitre logiquement les joies de la Sélection en jeunes en étant convoqué en Équipe Nationale en 1993 à l'âge de 11 ans.

    Pendant sept ans, Amine a honoré les couleurs nationales algériennes de judo en portant le maillot de l'EN avec laquelle il a remporté plusieurs médailles, coupes et récompenses.

    PRIX ​​ET MÉDAILLES

    Amine Ibn El Boushaki a reçu plusieurs Médailles et certificats d'honneurs récompensant son parcours et son talent.

    Amine a été honoré au cours de la décennie 1990 car il a été l'un des athlètes les plus remarquables de sa génération qui ont honoré l'emblème national.

    Amine Ibn El Boushaki a connu la joie des consécrations à l'instar de grands judokas internationaux de sa génération Salima Souakri, Soraya Haddad, Lila Latrous, Rachida Louaer, Omar Rebahi, Amar Meridja, Noureddine Yacoubi, Amar Benikhlef, Khaled Meddah, Sami Belkrouni... Mohamed Bouaïchaoui.

     

     


    votre commentaire
  •  

    DAHMANI Meziane  

    DAHMANI Meziane

     

    DAHMANI Meziane

     

      Athlète et Formateur perfectionniste

     

     

     

    Meziane Dahmani (né le 2 Février 1965) est un nom qui sonne agréablement avec le Judo.De la JS El Biar au Mouloudia Club Algérois en passant par les rangs de l'USMA, Dahmani a roulé sa bosse sur les tatamis locaux et continentales.Il était le chef de File de sa génération, doué techniquement il ne se laissait pas faire avec son tempérament de gagneur.

    En rejoignant le MCA au milieu des années 80, notre Champion savait qu'il va étoffer son palmarès aux côtés de grands champions comme Messous, Meridja ou Benbrahim qui ont fait de l'école Mouloudéenne l'une des plus prestigieuse en Afrique.

    DAHMANI Meziane

     

    Dix sept années en Equipe Nationale, 5 fois champion d'Afrique individuel, 5 Coupes d'Afrique par équipe, 3 Medailles d'Or aux Jeux Méditerranéens, Médaillé d'Or aux Jeux Africains dont 1987 à Nairobi, plusieurs fois Champion Arabe.

    il se retire vers la Fin 1996 pour laisser le chemin de la gloire à son successeur Noureddine Yagoubi.

    Entraineur de l'Équipe nationale Féminine Juniors de 1996 à 2007.

    Créateur et DTS de la Section féminine de la JS El Biar en 2010 avant de prende en main l'Equipe Nationale Féminine Juniors à nouveau puis l'EN Seniors Féminine et Masculine.

     

    DAHMANI Meziane

     

    Palmarès Partiel

     

    1985 Médaille de Bronze aux Championnats d'Afrique à Tunis dans la Catégorie des super-léger

     1986 au Tournoi International d'Alger 2ème derrière son compatriote Meridja Mohamed dans la Catégorie des 71Kgs 

    1986 au Tournoi International de Tunis 3ème (Meridja Mohamed 1er) dans la Catégorie des 71Kgs

    1987  Champion d'Afrique + Médaille d'Or aux Jeux Africains de Nairobi (Kenya) (Compétitions jumelées) dans la Catégorie des 65 Kgs 

    1987 Médaille d'Or aux Jeux Méditerranéens de Lattaquié (Syrie) dans la Catégorie des 65 Kgs

    1987 aux Championnats du Monde à Essen (Allemagne) exempt au 1er Tour, éliminé au Second Tour par le Cubain Borbona par Waz-Ari

    1988 aux Jeux Olympiques à Séoul éliminé au 1er Tour par le Yougoslave Becanovic par Décision et se classe à la 34ème position

     1989 au Tournoi de l'amitié à Casablanca 1er dans la Catégorie des 71Kgs

    1992 aux Jeux Olympiques à Barcelone 9ème dans la Catégorie des 71Kgs

    1995 Médaille de Bronze aux Jeux Africains de Harare (Zimbabwe) dans la Catégorie des moins de 71Kgs

    1996-2007 Entraîneur de l'EN Féminine Juniors

    2004 Entraîneur de l'EN Féminine juniors participe aux Championnat d'Afrique juniors à l'île Maurice.  (4 filles en Or : Nesrine Abdelkrim (-70 kg) et Ryma Imache (-63 kg), 1 Médaille d'Argent et 2 de Bronze). 

    DAHMANI Meziane

    2010 Fait son retour à la tête de l'EN  Féminine Juniors - participe au Tournoi de Tretorri (Italie)

    2010 Entraîneur de l'EN  Féminine Juniors, participe à Dakar (Sénégal) aux 10es championnats d'Afrique de judo juniors (filles et garçons). L'Algérie a terminé première au classement individuel et deuxième par équipe.

     

    2016-2021 Co-Entraîneur avec Rebahi Omar de l'EN Féminine Seniors en remplacement Moussa Ahmed démissionnaire - 2020 partcipation aux Chamionnats d'Afrique au Madagascar avec une Médaille d'Or de Belkadi Amina et une Médaille de Bronze avec Oallal Kaouthar

     

     

     

     

      


    votre commentaire
  • BOUSTOURA Idriss

     

    BOUSSETOUA Idriss

     

    le Fidèle

     

     

     

    Notre Champion est un Judoka besogneux et discret.Né le 31.1.1966 à Alger Idriss Boussetoua a évolué au Mouloudia Club Algérois pendant 14 années depuis 1974, remportant plusieurs titres nationaux, international de 1984 à 1988 il s'est distingué sur les tatamis Africains et Arabes.

    Pur produit du MCA, il est passé par toutes les catégorie en côtoyant les meilleurs judoka des années 80,  apprenant les ficelles de sa discipline auprès de champions de renommé continentale tels que Moussa ou Halliche.

    À la fin des à carrière devient entraîneur en jeunes notamment à l'USMA.

     

    Idriss est le Frère aîné de l'autre judoka Mouloudéen Nacereddine.

     

    Diplômé de l'ISTS (Institut des Sciences et Technologies du Sport) de Ben Aknoun.

    5ème dan, Conseiller en sport

     

    Palmarès

    4 fois Champion d'Algérie avec le MCA

    3 Coupes d'Algérie par équipe avec le MCA

    2 Médailles de Bronze avec l'EN

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique