• Les présidents du MCA 1921-1956

     

    Les Présidents du Mouloudia

    1921-1956

     

    1- AOUF  ABDERRAHMANE (BABA HAMOUD) (1921-1922)

    Sentant l'humiliation des colons ,il décida d'aller voir son camarade d'école Allel Saadoune et son copain Mohamed El Ghars un certain 23 juillet 1921 pour leur parler de sa détermination de donner aux musulmans un club de football.Il rédigea les statuts des clubs de football selon la loi 1901 sur les associations, qu'il déposa à la préfecture en plusieurs exemplaires, il composa le premier conseil d'administration et  déposa le dossier complet et formulaire dûment rempli pour constitution d'un club  à  la préfecture pour enregistrement le 7 Aout 1921 (date de naissance officielle du MCA) avant l'officialisation dans le journal officielle 1 Octobre 1921.Le Moloudia Club Algérois vient de naître.

    sebbar.kazeo.com

    Aouf Abderrahmane Hamoud a dépensé son argent, son temps, son énergie pour leMouloudia.Il travaillait chez Job ou il deviendra contremaître par la suite et malgré la réticence de son pére, il alla au bout de son rêve pour donner aux muslmans un terrain propice pour exprimer leur ras le bol de l'injustice à travers le sport (MCA), la culture (El Djazairia), la Religion et le social (Association des oulémas).

     

    2- AOUF AHMED KADDOUR (Frére de Abderrahmane le fondateur 1922-1923)

    En 1922, Abderahmane Aouf est parti en Allemangne ,pour passer son service militaire obligatoire, avec l'armée d'occupation où il passa deux années jusqu'en 1924 qui coincida avec son retour au pays.Durant cette absence forcé, les destinés du Mouloudia était entre les mains de Aouf Ahmed Kaddour, le frére du fondateur et pére spirituelle du club.Le nouveau président sollicita alors les services d'une équipe de chevronnés composés de Deroui, Omar Kerrad, Djaafer Dahmoune, Ahmed Djaout...Son régne durera une année avant passation du témoin.

     

    3- AKKAOUI SAID (1923-1924)

    Le troisième président du Mouloudia était gérant du célèbre café Tlemçani toujours en activité et qui est situé en face de l'Amirauté.Il resta à la tête du Mouloudia une seule année pour laisser place au revenant Aouf Abderrahmane Hamoud

     

    4- AOUF ABDERRAHMANE HAMOUD (le retour  1924-1927)

    A son retour, Baba hamoud trouva le club toujours en marche malgré les multiples embûches dressés par l'administration coloniale notamment l'interdiction au Mouloudia d'exister s'il ne trouve pas un terrain ou accueillir ses adversaires.Il fallu qu'Aouf utilise ses connaissances et faire appel au sergent Lamri du 5ème tirailleurs Algériens qui fréquentait comme lui le café Tlemçani,lequel obtena l'autorisation du colonel Saint Martin (commandant du 5ème régiment de tirailleurs algériens de belfort El harrach) qui accorda au club le droit d'utiliser le terrain militaire pour s'entrainer et y jouer ses matches à domicile en plus d'une baraque-abri qui faisait office de vestiaire du club.

    sebbar.kazeo.com

     

    Pour rappel, Aouf Abderrahmane était tout pour le Mouloudia, président, garde matériel,entraineur des jeunes...il avait besoin de léguer la présidence du club à un homme de confiance et de haute compétence, son choix s'est porté sur un enfant d'Hussein Dey en 1927.

     

    5- BENSIAM MAHMOUD (1927-1933)

    Ancien de l'olympique Hussein-dey (L'OHD),président d'un club colonial pour un musulman ce n'est pas rien.Il apporta beaucoup au Mouloudia.Enfant d'Hussein Dey, il avait de la carrure, il a su s'imposer, se faire respecter et être aimer par tous.Un grand dirigeant et un grand homme.

    sebbar.kazeo.com

    sebbar.kazeo.com

    C'est sous sa présidence que le Mouloudia se dote d'un siège digne de ce nom, le cercle de progrés (ou nadi ettaraki) à la place de la régence devenue place du Gouvernement et par la suite place des martyrs.Un siège qui a été cédé à l'association des oulémas et qui était un vrai lieu de retour aux sources.

    sebbar.kazeo.om

    Il réalisa plusieurs accessions avec le Mouloudia dont la fameuse montée en première division saison 1930-1931

     

    6- TIAR MOHAND (1933-1939/1955-1956)

    C'est le président qui dura le plus longtemp à la tête du Mouloudia à l'instar d'Abdellah Benhabylès son remplaçant, Richissime industriel, amoureux du club, il était président de la régie foncière donc une certaine aisance financière qui constituait une manne de grande importance pour le club.Pour marquer son entrée, il va procurer un nouveau siège,un local de sa régie déja disponible, à la place Mahon en face de la place de la régence.Avec cette acquisition, le Mouloudia allait grandir encore plus pour faire face à l'injustice et l'arrogance des colons et répondre à la demande de la population musulmane en matière de résultats et de défis.

    sebbar.kazeo.com

    SEBBAR.KAZEO.COM

    Le Mouloudia avec Tiar à sa tête va connaitre les plus grands exploits d'un club musulman après ceux de l'USMO et l'ESFMG  à savoir l'accession parmi l'élite en 1935.

    En généreux donateur, il continua à aider le club financièrement après son retrait la première fois en compagnie d'autres grandes entreprises du pays ou  commerçants anonymes à l'image de Hamoud Boualem ou Bnetchicou....

    De retour à la tête du club, il sera un des hommes farouches qui prendront la sage décision de cesser toute activité en mars 1956 après les incidents du fameux match contre l'ASSE à St-Eugène.

    sebbar.kazeo.com

    sebbar.kazeo.com

     Il revient à la tête du Mouloudia en 1955 conjointement avec benhabylès, même en étant président d'honneur, il ne ménagea aucun effort pour aider le club à aller de l'avant avant la cessation de toute activité en mars 1956.Homme dévoué et à l'écoute de ses joueurs,il était aimé par tous.

     

    7- BENHABYLES ABDELLAH (1939-1956)

    Il remplace l'inusable Tiar ,avant son retour, dans la continuité des grands exploits du Mouloudia.Ce Pharmacien de la rue Chartres,il permit au Mouloudia d'acquérir un nouveau siège situé à la même rue Chartres doté d'une cafétéria tenue par les joueurs en chômage afin de les aider socialement.Un siège qui a été une propriété et une fierté du club jusqu'en 1977.

    sebbar.kazeo.com

    Avec lui le Mouloudia devient double champion d'Alger en 1940 et 1945.

     

    « Le premier Maillot du MouloudiaKOUAR SID AHMED en 1948 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Février 2012 à 15:16
    Who is this person? I read about him first time.
      • sebbar1 Profil de sebbar1
        Mardi 7 Février 2012 à 11:59
        Aouf abderrahmane is the founder of Mouloudia, the spiritual father and first president of the club
    2
    med_zakki
    Dimanche 30 Décembre 2012 à 15:01
    Salam, c'est la première fois que je navigue sur ce site , dorénavant je connecte mouloudia,org,j'ai lu un peu l'histoire de notre chère équipe, et les présidents qui ont fait l'histoire du club,c'étaient avant tous des personnes intègres nationalistes   qui aimaient le Mouloudia, et qui donnaient de leurs temps, et de leurs argent et cela au détriment de leurs proches, c'est pas comme aujourd'hui, le mouloudia se géré comme une épicerie du coin,aucun projet sportif, ont travaille jour le jour, aucune projection pour le futur au moins au moyen terme,et surtout c'est derniers années, ont dépensent des sommes faramineux et cela juste pour joué le milieux du tableau,dommage , espérant qu'avec le retour de sonatrach (moi je suis contre, et j'ai mes arguments) les mouloudeens trouvent le bout du tunnel inchALLAH et c'est pas avec les dirigeants actuels ,il faut des gestionnaires des vrais et non des pseudo.   
      • sebbar1 Profil de sebbar1
        Lundi 31 Décembre 2012 à 10:05
        Salam med_zakki pour ton intervention et bienvenue sur ton site, un éclairage qui a son importance...les amoureux du Mouloudia notamment l'ancienne génération, ont du mal à croire que ce pattrimoine bastion du nationalsime algérien et musulman , arrive à cette bassesse qui voit les gens s'enrichir sur le dos des valeurs propres qui ont fait la grandeur de ce club....SONATRACH un dragon corrompu par excellence ne dérogera pas à la règle et j'en suis convaincu, comme ils gèrent les affaires de l'hydrocarbures avec les contrats fictives de chakib khelil et compagnie, comme ils vont gérer ce Mouloudia.Les HOMMES de la trempe de Aouf, Derriche, Djazouli,Djaout, Skandrani, Fouilla, Khabatou ne seront jamais les bienvenus dans les affaires de la gestion , dans le sport ou autres.
      • sebbar1 Profil de sebbar1
        Lundi 31 Décembre 2012 à 10:55
        Salam med_zakki pour ton intervention et bienvenue sur ton site, un éclairage qui a son importance...les amoureux du Mouloudia notamment l'ancienne génération, ont du mal à croire que ce patrimoine, bastion du nationalisme algérien et musulman , arrive à cette bassesse qui voit les gens s'enrichir sur le dos des valeurs propres qui ont fait la grandeur de ce club....SONATRACH un dragon corrompu par excellence ne dérogera pas à la règle et j'en suis convaincu, comme ils gèrent les affaires des hydrocarbures avec les contrats fictives de chakib khelil et compagnie, comme ils vont gérer ce Mouloudia.Les HOMMES de la trempe de Aouf, Derriche, Djazouli,Djaout, Skandrani, Fouilla, Khabatou qui n'existent plus, ne seront jamais les bienvenus dans les affaires de la gestion , dans le sport ou autres.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :