• HAMOUTENE AREZKI

    Hamoutène Arezki Décés

     

    HAMOUTENE Arezki

    Un des pionniers de l'Athlétisme Mouloudéenne

     

    « En Algérie, nous pouvons dire que ce sport a déjà connu des moments forts durant l'ère coloniale. Il était devenu l’une des disciplines officiellement pratiquée dans le pays à partir de la 1ère guerre mondiale. Bien que l’histoire de l'athlétisme algérien soit riche en évènements la plupart des champions sont morts dans le silence absolu. On peut citer parmi ceux-ci les frères ALLIM Mohamed et Amar champions de France de la course à pied de 1913 à 1916; Mohamed EL-OUAFI qui a battu tous les favoris au marathon d'Amsterdam, et qui fut le premier Africain à remporter une médaille d'or en 1928 sous les couleurs de la France. BADARI Seghir qui était aussi champion de France du cross-country de 1928 à 1929 sans oublier d'autres figures importantes dans l'ère coloniale comme les Mouloudéens MECHEKAL Hadj-Mohamed, M'GHEZZI Tayeb, les frères OUAGUENOUNI,  KHALOUF Ammar le martyr de la révolution ou IMAM Lyes et DIEMOUAI Yahia. Enfin, nous pouvons constater que beaucoup de figures illustres ont  marqué de leur talent l'athlétisme durant l'ère coloniale comme l'autre Mouloudéen Arezki Hamoutène.

    Au lendemain  de l’indépendance, en 1962, est fondée la Fédération Algérienne d'Athlétisme par d'anciens athlètes Mouloudéens tels que Mohamed ABDOUN, Mustapha AGOULMINE et M'GHEZI Chaa Tayeb. Chemin faisant, cette discipline se développa et prit un élan remarquable qui permettra de rivaliser avec les pays les plus avancés dans ce domaine notamment avec l'avénement de Morcelli Noureddine .

     

    En évoquant Arezki Hamoutene,il est important de signaler qu'il est l'un des pionniers de l’athlétisme algérien, il s’est éteint samedi 22 Aout 2009 à Alger à l’âge de 82 ans (il est né en 1927 à Tizi Ouzou) des suites d’une longue maladie, a-t-on appris dimanche auprès de la Fédération algérienne d’athlétisme.


    Ancien athlète, entraîneur puis dirigeant, Arezki Hammoutène, dit "Ammi Saïd", a marqué de son empreinte l’athlétisme algérien, puisqu’il fut un des premiers responsables de la discipline juste après l’indépendance.
    Ancien coureur (demi-fond et cross) du MC Alger des années 50, il a fondé par la suite, avec la collaboration de Dahmane Ibouchoukene, la section athlétisme de l’ex-DNC (OCA actuellement), qu’il a dirigée jusqu’à sa retraite.


    Il a contribué à l’éclosion de coureurs talentueux, à l’instar de Bounnour et Rahoui, médaillé d’or des JM 1975 d’Alger.


    Fervent de l’athlétisme, Arezki Hamoutene s’est voué corps et âme à la promotion de cette discipline en Algérie, au côté d’autres techniciens de sa génération, dont les regrettés Hadj Mechekal et Sellami.

     


    La famille de l’athlétisme lui a rendu un vibrant hommage lors de son inhumation, dimanche à Alger.


    Outre les athlètes qu’il avait formés tels que Rahoui Boualem et Hachemi Abdennouz, le président de la Féderation algérienne d’athlètisme, Réda Belhadjoudja avaient tenu à accompagner Da Arezki à sa derniere demeure.

     

    Allah yerahmek 

    « REBAINE MahmoudMECHKAL MOHAMED »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :