• 1983 Premier Doublé du Mouloudia

    1983 Premier Doublé du Mouloudia

     

    1983 la saison du Mouloudia

     

    Premier Doublé en Basketball

     

    c'est pour la première fois dans l'histoire du Basketball Algérien, le nom de la Gendarmerie Nationale ne figure pas dans le palmarès de la saison, du moins depuis que ce club existe. Surprise de taille pour les amateurs du Basketball tant la formation des Zenati, Khaiès, Keskès  et autres dominait dans un passé récent outrageusement toutes les compétitions nationales.

    La fin du règne des anciens champions est symbolisé par  la réussite du MP Alger, un Club synonyme de persévérance et de travail à long terme.Un labeur de longue haleine qui a donné ses fruits avec ce doublé gagné haut la main et de fort belle manière par les protégés de "Si Hassen" et leur coach Benchemam.

    les camarades du spectaculaire Slimani ont damé le pion aux Gendarmes par trois fois pour donner plus de charme à ce sacre.Une première fois en Championnat où Aktouf et ses coéquipiers ont affiché leur ambitions puis une seconde fois en phase finale du Championnat mettant fin aux espoirs de la "G.N" de remporter le titre et une troisième fois en coupe d'Algérie malgré l'envie de son adversaire de prendre sa revanche.

    Il faut dire que cette réussite est venue après une longue période de disette et de doutes depuis que le MPA a pris le relais du NARA en 1977 jusqu'à l'arrivée de talentueux joueurs en 1978 avec la signature de Slimani, Aktouf et le retour de kamel Laâmari ce qui a permis aux "cinq" Mouloudéen de rivaliser avec les ténors et de travailler sereinement pour enfin être sacré et goûter aux joutes Africaines.

     

    Pour rappel 1982/1983 c'était la saison du Mouloudia par excellence, le club a réussi un exploit en raflant presque toutes les coupes dans toutes les disciplines en égalant la performance du NAHD qui déjà fait une parfaite "razzia" en 1979.

    par ce doublé le Mouloudia met fin à la Suprématie des "Gendarmes" du fameux Zenati

     

    la bande à Benchemam Hamou :

    le "Bencheikh du Basket" Slimani Mourad,
    Haddadi Djamel, Mezouane Mahmoud, Zine Driss, Laâmari Kamel, Achour Benbrahim, Cherabi Djamel, Roumane Mohamed, Aktouf Kamel, Dahmoun Rabah, Boulouh Ali, Salemkour Djamel, Benakouche Azedine, Boumaiza Rachid et le soigneur Kadi M'Hamed


    votre commentaire
  • TEMMAM Abdelmalek

    TEMMAM Abdelmalek

     

    TEMMAM Abdelmalek

    Le Basketteur Ministre

     

     

    Ancien grand joueur de basketball au sein du Mouloudia club Algérois avec lequel il réalisa des performances, inimaginables avec peu de moyens, notamment les titres du champion d'Alger de la 1ère division et ensuite de 2ème division avec à la clé une accession en division d'honneur en 1942 avec ses coéquipiers Méhenna Rebaine, Arezki Gaffif, Dahimène, Bachetarzi Mohamed,  Bentouri Hafid, Touachi Mohamed le tout "coaché" par Mérioud Mohamed sous l’œil bienveillant du fondateur de la section Mahmoud Abdoun.

    Né en 1920 dans une famille modeste à Alger, Abdelmalek Temmam était employé aux Contributions diverses et militant à la Casbah, pendant la Seconde Guerre mondiale.Un des principaux rédacteurs du volet économique de la plateforme du Congrès de la Soummam du 20 Août 1956 à Ifri (Béjaïa), une équipe de militants œuvra pour doter la révolution d’une charte politique définissant le rôle de chaque organisme dirigeant. Ainsi, en compagnie de Ben Mhidi, Youcef Lebjaoui, Abderazak Chentouf, Amar Ouzzegane, Abane que la charte a vu le jour.

    Abdelmalek Temmam, ancien militant du PPA , il rejoint le MTLD en 1947. Durant la guerre d'Algérie il occupera plusieurs fonctions au sein du FLN, il sera arrêté en 1957 et libéré au moment du cessez-le-feu.


    En 1962, il est nommé au sein de l'exécutif provisoire, directeur général des études économiques et du Plan.

    En 1963, il est nommé au conseil d'administration de la banque centrale d'Algérie.

    De 1966 à 1975, il est nommé directeur général de la Banque Nationale d'Algérie (BNA).

    TEMMAM Abdelmalek

    Il est ministre des finances de 1976 à 1977.

    Il est élu député d'Alger en 1977, il devient président de la commission des finances.

    C'est sur son lit d'hôpital en Suisse, que Temmam avait rendu l'âme le 13 février 1978.

    Un collège d'enseignement moyen  à Kouba (Alger)  porte son nom.


    votre commentaire
  • bertouche hadj nacer arbitre et basketteur mca

     Hadj Nasser Bertouche 

    Un chevalier du sifflet est parti

     

     

    Le monde de l’arbitrage est en deuil. Il vient de perdre l’un de ses meilleurs pionniers en la personne de Hadj Nasser Bertouche qui s’est éteint à l’âge de 89 ans.

    Le défunt a opté pour l’arbitrage dans les années 1940. Il a fait partie, à l’époque, de la génération des chevaliers du sifflet qui avaient pour nom, Chekaïmi, Khellifi, Derradji, Chelha, Belkessa, Aouissi, Benganif… c’est-à-dire les meilleurs arbitres du football algérien au lendemain de l’indépendance. Hadj Nasser Bertouche, né à Alger en 1923, adhéra très tôt au mouvement nationaliste. Il allia parfaitement sa carrière sportive, il a été basketteur au MC Alger en 1937, à son engagement pour la cause nationale. Il fut nommé responsable de la section PPA (Parti du peuple algérien) à Bologhine (ex-Saint Eugène) et organisa avec d’autres compagnons (entre autres Abdelkader Ziar, Khalil Morseli et Aïssat Idir), la marche du 8 Mai 1945. Hadj Nasser Bertouche a mis fin à sa carrière sportive (arbitre) en dirigeant un match de coupe d’Afrique du Nord à Tunis. Il a vécu ses dernières années loin du tumulte du sport qu’il continuait à suivre quand même.

    Dimanche 8 janvier 2012

    http://elwatan.com/sports/hadj-nasser-bertouche-un-chevalier-du-sifflet-est-parti-08-01-2012-153971_110.php

    bertouche hadj nacer arbitre et basketteur mca

    votre commentaire
  •  

    Rebaine Mahmoud

    Un monument du Basketball Algérien

     

    Au moment où la pratique du sport était l'apanage des pieds noirs et autres colons et au moment où le Basketball était presque méconnu de la population musulmane, le Mouloudia Club Algérois décida de crée sa section de la balle orange pour venir défier les équipes européennes qui régnaient en maître sur cette discipline.C'est grâce à l'apport de joueurs musulmans algériens qui jouaient dans des clubs non-musulmans que cette section basket du Mouloudia a vu le jour.Parmi ces glorieux patriotiques, Mahmoud Rebaine fait figure de pionnier en la matière.Il a passé presque deux décennies au sein de son club de toujours  le MCA a défendre son nom afin de porter haut les couleurs "vert et Rouge" du club Doyen.

    Né le 1920, père de six enfant, cet ancien inspecteur de l'enseignement à la retraite était un basketteur de grande classe malgré sa taille moyenne 1,76 m.

    REBAINE Mahmoud

     

    Le MCA Basketball avec Dahimène, Bachtarzi et Temam (ex-ministre des Finances) encadrés de Mahmoud Abdoun

     

    Le choix de cette discipline s'est fait par hasard, bien qu'il débuta dans le football.Ses débuts avec le Basketball remontent à l'école "Sarroy" comme la plupart des sportifs musulmans de la casbah, c'était en 1935.Mahmoud va faire ses classes dans toutes les catégories de cette prestigieuse école jusqu'en Senior où il rejoignait  l'équipe de l'ASPTT "Séfira" afin d'améliorer son quotidien et aider sa famille grâce au salaire qu'il touchait à l'époque  mais vu son amour pour le Mouloudia et son attachement aux valeurs de la liberté il s'est vu naturellement rejoindre le groupe de jeunes basketteurs qui ont donné naissance à la section basket du Doyen, on peut citer les Ghafif, Dahimène, Bachtarzi, Temam, Bentouri qui ont répondu à l'appel du devoir en quittant les clubs européens et faire partie de la famille du grand club musulman de l'époque. Rebaine va rejoindre les rangs du MCA après 1941 alors que l'équipe commençait à se faire parler d'elle.Pour l'anecdote, Rebaine avait croisé le chemin du Mouloudia en 1941 avec son équipe l'ASPTT qui avait remporté le gain du match, c'est justement ce match qui donna à réfléchir à notre ancienne gloire qui était partagé entre la joie de la victoire et la frustration de voir un club musulman se faire battre qu'il décida de rejoindre les rangs des "vert et Rouge" .

     

    Rebaine et ses compatriotes ont marqué l'histoire du Mouloudia et du basket algérien, malgré le peu de moyens durant cette époque, ils ont su se surpasser pour exister et montrer aux clubs européens que le MCA était avant tout une école de patriotisme avant d'être un club omnisports.


    votre commentaire
  • Le MCA champion d'Alger en Basket.C'était l'époque des Hommes Mahmoud Rebaine et Co (Bachtarzi, Gueffif, Bentouri...)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique