• mca boxe

    mca boxe 

    MCA Boxe depuis1940

    Le défi Mouloudéen

    La salle de Boxe du MCA a vu le jour en 1940 en pleine guerre.C'est en 1943 que les fréres Abdenour prennent en main la direction sportive de cette section du grand club omnisport qu'est (était?) le Mouloudia Club Algérois.Avec les dévoués sportifs qu'étaient les dirigeants Scandrani, Djaout, le MCA ne tarda pas à s'imposer parmi les premières salles de l'Algérois et "sort" des hommes de qualité.

    Le premier titre, remporté, le MCA le doit à Nekkoud qui devient en 1944 champion de l'Afrique du Nord (AFN) des légers en amateur.Les années se suivaient et le palmarès s'enricha avec les victoires remportées par les Ammi, Hadjadji, Tergou, Belkacem, Bouchatal, Bouafia, Bensemane, Taglit, Omari, Layachi, Omar, Grandi, Kerraz, David Amar, Fodil, Dib, Alilais, Halimi, Bouamama, etc...

    abdenour abdenour mca boxe

    fodil mca 1950

    Par équipes, les victoires étaient également nombreuses: Vainqueur du Challenge Bastos (1947 et 1950), vainqueur  du Critérieum des As (1949 et 1950), vainqueur des Championnats d'Alger (1948, 1949 et 1950), vainqueur de la coupe Mekkaoui en 1951.

    L'avenir de la section Boxe du Mouloudia était assuré car il reposait sur de bonnes volontés et de bons poings avec des espoirs de cette époque tels qu'Omari, Layachi, Kerraz, David Amar, Halimi, Fodil et autres lesquels avaient gagnés plusieurs titres en individuel avec le MCA.

    titres mca boxe

    champion 1946

    mca boxe

    André et Victor GARNER


    votre commentaire
  • NEKKOUD Mohamed

     

    Assassiné par l'O.A.S en 1962

    1943 entre dans la Boxe au MCA

    1945 Professionnel

    quitte le MCA et passe au Boxing club musulman algérois

    Délaisse la Boxe pour se consacrer au football à la JSMA

     

    Toujours gai, Mohamed Nekkoud ne comptait que des amis surtout parmi le grand monde sportif .Par son esprit révolutionnaire et une carrière de boxeur honorable, Nekkoud devait acquérir une bonne popularité.

    Aujourd'hui à travers ces lignes, beaucoup de ses collégues se souviendront de la gentillesse de cet homme lorsqu'il partagea ses meilleurs moments avec eux soit au Mouloudia d'Alger où il avait reçu ses premières leçons de boxe sous la direction de l'ex entraîneur national Mohamed Abdenour, soit à la JSMA ou il opérait comme avant centre.

    Comme la plupart de nos anciens champions du ring des années 1940-1945, Nekkoud apprenait à boxer au Mouloudia d'Alger en 1943 dans le poids léger.Le professeur Abdenour devait le conduire au titre de champion d'Afrique du Nord un an plus tard.En effet, par sa taille, son dynamisme et sa volonté, Nekoud gravissait les échelons très rapidement.En plus, il était bien orienté en salle, il était spectaculaire, son style était plaisant à voir et ressemblait à celui de Omar le Noir.

    Champion d'Algérie en 1944

    Après à peine une année de préparation, Nekkoud enlevait son premier titre national en battant dans l'ordre Kaci Said, Imbertto et le harrachi Larbi en championnat d'Algérie après avoir terrassé avec brio Mekidèche.

    cependant, avant de s'attaquer au championnat d'Algérie, Nekkoud pour ses débuts, avait surclassé plusieurs adversaires entre autres Quintana à Blida, Mokrane à HusseinDey.Ensuite il se faisait battre par Mekkaoui et Azzib avant de réussir le nul contre Oriol et Boujellal mais il s'est bien repris puisqu'il battait successivemnt  Larbi,Bouroud et Bouktache.

    Sélectionné dans l'équipe d'Algérie pour disputer les championnats d'Afrique du Nord au Maroc en compagnie de Loucif (Mouche), Bellatrèche (Coq), Zidane (Plume),les fréres Addadahine (en Welter et en Mi-Lourd) et enfin belkheir (Moyen).Abdennour et Tahar étaient alors responsables de la séléction.Nekkoud devait imiter certains de ses collégues en enlevant le titre après avoir battu respectivement Charles Dheri, Benmairi, Benali et Breçel.

    Profesionnel en 1945

    Nekkoud décida ensuite de passer profesionnel.Ses débuts n'ont pas été si mauvais puisqu'il arivait à battre en 8 rounds Touati au stade de l'ASTA,puis quelque temps plus tard, Ali Bekhtache par abandon au 6ème round au cours d'un gala qui s'et déroulé à St Eugène où figuraient plusieurs grands boxeurs de l'époque.El Mansour et Reguigui devaient à leur tour être battu par notre champion, l'un au stade de l'ASTA, toujours,  et l'autre à Blida.

    Après quoi, Mohamed Nekkoud se sépare de Mohamed Abdenour et du MCA pour aller chez le professeur Hammour Tahar au RCMA où il livra quelques combats avant de se consacrer au Football à la Jeunesse Musulmane Sportive Algéroise (JSMA), club cher à Bouzrina Ahmed.

    Son dernier combat fut celui qui l'opposa à Romanio.

    Nekkoud fut assassiné quelques temps avant 1962  par l'OAS

    Rabah Sâadallah (Allah yerahmou)


    12 commentaires
  • BENSEMMANE Hacen

     Né en 1930

    1944 débute dans la Boxe au Sporting club enfantin de Belcourt

    1946 Boxeur au MCA

    Champion del'union française poids  coq

    1947 Champion d'Alger et d'Algérie

    1948 Professionnel

    1953 Arrête sa carrière sportive sur 179 combats dont 122 enamateurs et 57 en Professionnel

     

    Il fut l'un des meilleurs pugilistes de sa génération, son nom revient vite dans la mémoire des amateurs du noble art.Il avait beaucoup de talent grâce à la variation de son style.Bensemmane débuta à l'âge de 16 ans au Sporting Club Enfantin de Belcourt (SCEB) en 1944.Une année après il arriva en finale du championnat d'Alger et fut battu par le Mouloudéen Belkalem.

    C'est le dénicheur de talent Mohamed Abdenour, alors entraineur de la section boxe du Mouloudia, qui alla le chercher pour le faire intégrer dans son écurie en 1946 pour porter les coleurs "vert et rouge" de la fameuse école du MCA dans laquelle il y avait les Halimi, Dib, Ayachi, Ammi, Taglit, Tergou, Fodil, Bouafia et autres.

     

    bensemane

    Bensemane (Le Champion), Hadj Boudrar (Manager), Mohamed Abdennour (Manager), Amar Belkalem (Boxeur)

     

     

     

    Bensemmane enleva brillament le titre de champion  des poids coq de l'Union de France en 1946 en battant Deham dans les arènes de Prado à Marseille  juste après avoir échoué en finale du championnat d'Afrique du Nord.

    En 1947 il devient double champion d'Alger et d'Algérie en battant Morsli aux points pour le titre régional et un oranais champion en titre pour le national ce qui lui donna l'occasion d'aller disputer le championnat de france au même titre que ses coéquipiers au Mouloudia Belkalem et Taghlit.Bensemmane échoua en finale face au marseillais Dehamna et fut lésé par l'arbitrage comme attendu.

    Armé de son courage il va remporter successivement la ceinture  de la ville d'Alger (première série) et le gants d'or de la même ville avant d'échouer en finale du championnat d'Algérie face à l'oranais Cherraka fin 1947

    En 1948, n'ayant rien à prouver chez les amateurs , il passa professionnel.Sa première victoire fut acquise face au marocain Ben Miloud à Feddala.Ensuite il obtena un nul face au marocain Ramdane à casablanca avant d'aller battre  Flechier à Marseille, Burin à Chambéry, Battoni à Marseille et Fay à Lausanne durant la saison 1948/1949.

    Son dernier combat était face à un Français à Montelimar ou il s'inclina sans toutefois démérité.Bensemanne livra 122 combats en amateur et 57 en tant que professionnel durant ses 8 ans d'actvités.Il se retira définitivement des rings suite à une longue maladie.

     

    Rabah Sâadallah 


    votre commentaire
  • Omari Mohamed avec son entraineur du MCA, Abdenour Mohamed

     

    OMARI Mohamed

     

    Le Mouloudia Club d'Alger,  en marge de l'essor de cette pratique en Algérie durant la péride coloniale, donna naissance à une section Boxe du club avec à sa tête l'infatigable Abdenour Mohamed, un pionnier en la matière.

    Abdenour Mohamed, qui s'essaya au football, mais qui fut radié à vie après quelques matchs pour avoir boxé un arbitre : il se réorienta vers la boxe, il fonda la section du Mouloudia (Boxe) et devint "Maître Abdenour" avec son écurie prodigieuse qui forma quelques champions (d'Algérie et même de France) parmi eux on peut citer le champion du monde poid coq Alphonse Halimi et la vedette internationale Mohamed Omari du Mouloudia et de la sélection d'Alger Amateurs.


    4 commentaires
  • AMMI Mohamed

    img511/713/ammiphotoor6.jpg

    Mohamed AMMI est né à Alger en 1928, il débute dans la boxe au Mouloudia Club Algérois dès 1945, sous la direction de Mohamed Abdenour.

     

    Il a été doublement champion de France avec le MCA en 1946 et 1948.Médaillé d'Or aux J.M en 1947 (avec l'équipe de France olympique) et plusieurs fois Champion d'Alger avec seulement 30 défaites en amateur pour 200 combats.Il passa professionnel en 1950 sans pouvoir décrocher le titre mondial malgré tout son talent.

    Né en 1928 à Alger

    1945 Débute dans la oxe au MCA

    1947 Sélectionné dans l'équipe de France

    1948 Pré-sélectionné Olympique

    1949 Finaliste des Championnat d'Europe

    1950 Passe Professionnel

    200 Combats dont 30 défaites seulement en amateur


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique