• La section de natation-Water-Polo du MCA

    Mustapha Larfaoui et Abdelkader Drif

    les Mouloudéens

     

     

    Natation

     

    Depuis 1936

     

     

     

    1945 L'Afrique du Nord explose

    Les championnats de france s'étaient déroulés à Bordeaux.E.G. Drigny, dans "Miroir des sports" s'exprimait:"les nageurs de l'Afrique du Nord sauvèrent par leur nombre et par leurs performances l'intérêt des championnats.

    Depuis quelques année,l'Afrique du Nord se signale chaque saison par la révélation de quelques nageurs de bonne classe.Après le Racing universitaire algérois, après Nakache de Constantine, après TaÏb de Tunis, voici de nouveaux espoirs:dix huit clubs différents représentaient Alger, Casablanca, Tunis, Constantine.La révélation du meeting fut le jeune Algérois Beaufrére, qui réussit 1 min 3 sec 9/10ème aux cent mètre et qui se vit frustré de la gloire de participer à la finale par l'application assez originale du tirage au sort, car il se trouvait à égalité de temps en demi-finale avec le parisien Joder"

    ...

    La reléve venait du Nord de l'Afrique.Le berceau de la natation française s'y trouvait,comme l'avait prévu quelques années plus tôt Georges Hermant.C'était incontestable.Mieux encore, un jeune constantinois du nom de Bachara avait été sélectionné pour les championnats de France de 1936.Il remportait tout de même une belle troisième place aux cents mètres crawl dans sa catégorie minimes.Il était le premier Algérien à participer à un championnat de France de natation...il sera champion de france cadet en 1937 et 1938 avec Nakache

     

    1936...Au demeurant, le club musulman doyen, le Mouloudia, toujours très pédagogue, très soucieux de l'éducation et du devenir des jeunes Algériens, toujours à la pointe de la concurence sportive avec les Européens d'Algérie, ne pouvait admettre de se laisser distancer en la discipline et ouvrait, par Mhamed El Haouat et Barticha, les fondateurs,aux jeunes Musulmans, une section natation, nommant à sa tête le chanteur Châabi El Hadj M'Rizek, président, Abdelkader Belkessa, vice président, Amar Chenouf entraineur et par ailleurs trésorier adjoint de la ligue algéroise de natation, assisté de Mohamed Ain Kahla.

    Les premiers nageurs allaient être Amar Chenouf en brasse, M'Hamed Ain Kahla en crawl, les fréres Baridja (Barticha) Mokhtar et Rachid, ce dernier allait devenir champion départemental du cent mètre nage libre en 1 min 3 sec, les fréres benhaddad Abderrazak et Rachid....Toute une équipe qui s'adonnera davantage, d'ailleurs, au water-polo avec Memed et Slimane Bachamar qu'à la natation, mais qui, par ses dirigeants, se fera "chasseur d'athlète" sur les plages algéroises à la recherche de quelque (ils étaient rares alors) audacieux prêts à se jeter à corps perdu dans la compétition.

     

    1939 c'est la guerre, le Mouloudia club Algérois découvrait, à la plage des Deux-Chameaux, lors d'une journée de réjouissance, comme il savait y en avoir, avec à la clef la traversée du môle Pontus,oùles concurents partaient du parc aux huîtres et gagnaient la plage.

    Belle réalisation encore que la création de l'Olympique musulman Saint-Eugénois en 1944.Des nageurs du Mouloudia Club Algérois vont lui prêter main forte.Farid Lahoubi, Mustapha et omar Larfaoui, les fréres Fakhardji (Mustapha et Abderrahmane), les fréres Abdelaziz et Omar Djadoun...Le Mouloudia dominait alors la natation algéroise, comme Constantine dominait la natation algérienne et Nord Africaine, mais les sportifs européens d'Algérie dominait les algériens sportifs.

     

    1946 Le Mouloudia vivait des moments difficile, il a disloqué son équipe et ses ex nageurs sont devenus poloïstes.Amar Chenouf a quitté le Mouloudia et est parti en france comme entraineur fédéral Français.Ain Kahla s'est retiré.Les anciens nageurs Memed, Haouat, Benhaddad, Barticha se sont également retirés du milieu.Ils ont laissé la place aux fréres Fakhardji, fréres Djadoun, Hassan Bourkiche, les fréres Lahoubi , Farid de retour de l'OMSE et Braham, ainsi que Boudguena de l'OMSE toujours.

    Les fréres Chérif qui étaient au Mouloudia, vont créer la section natation au Widad Riadhi Belcourtois.

     

     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique