• Moussaoui Chérif

     

    Moussaoui Chérif

     

    "Un arbitre juste"

     

     

     

    Féru du ballon rond et fan d'abord puis footballeur au Mouloudia Club Algérois, Moussaoui Chérif a fait du sifflet son objet de prédilection afin de faire face à l'injustice que subissaient les Clubs Musulmans et le MCA en particulier d'autant plus qu'avec les résultats probants que réalisait ce club sur le terrain il fallait trouver un moyen pour intégrer les instances de la Ligue et avoir un contre poids.

    Formé par son club de coeur il s'inscrit auprès de la Ligue d'Alger pour avoir le badge de l'arbitrage après plusieurs tests.Il est l'un des premiers arbitres musulmans avec Mohamed Bessekri, ces deux hommes vont devenir, durant la fin des années 30 et début des années 40, un modèle d'intégrité et d'honnêteté ce qui poussa les dirigeants du Mouloudia à ouvrir une école pour former des arbitres et protéger leur club.

     

    Moussaoui Chérif

    Vers la fin 1945 et début 1946 le Club a pu donner au Football Algérois 4 noms qui deviendront plus tard de arbitres de renoms tels que Derradji Abderrahmane, Belkessa Abdelkader, Bennacer Abderrahmane et Zitouni Belaid qui ont eu le privilège de côtoyer les Bessekri et Moussaoui et de concurrencer les fameux Européens Caratino, Todori, Riveccio ou Atanasio.

     

    La renommé de ces arbitres Musulmans a encouragé plusieurs d'autres à suivre leurs chemins dont le plus connu est Ahmed Khelifi qui a rejoint le Mouloudia afin de se former et devenir l'arbitre qu'on connait tous.

     

    Même en étant supporteur du Mouloudia, Chérif Moussaoui qui a eu le bonheur de "matcher" quelques-unes des rencontres de son club fétiche, il ne l'a jamais avantagé en restant tout le temps neutre et arbitrant avec honnêteté ce qui lui a valu a maintes reprises d'être couronné ou honoré en obtenant la médaille d'honneur de la Ligue d'Alger.

     

    Pour rappel Moussaoui a été aussi président de la Fédération Algérienne de Boxe en obtenant plusieurs distinctions et médailles lors des Jeux Méditerranéens d'Alger en 1975.

     

    Nous rendons hommage à cet "homme en Noir" qui a honoré sa corporation et son club par sa moralité et son intégrité.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique