• Abbas Turki Mohamed Ouali

    Abbas Turki Mohamed Ouali

     

    Abbas Turki

     

    Mohamed Ouali

     

    "Le Bienfaiteur du Mouloudia

    ami de Cheikh El Okbi"

     

     

    Né en 1901 et très connu dans le monde commercial dans l'Algérois, le Constantinois et en Oranie où il avait ses magasins de Cuirs, Peaux, Crépin et Chaussures (au 3 rue du Chêne à Alger, au 65 rue Clemenceau à Constantine et au 2 rue Eugène Finance à Oran), Mohamed Ouali est l'un des hommes qui ont tout le temps aidé le Club financièrement. Dirigeant et Bienfaiteur Abbas Turki était très apprécié par ses proches et par son entourage pour ses qualités humaines et morales mais aussi pour sa courtoisie. 

    Homme élégant et vêtu tout le temps à l'européenne mais avec cette particularité de porter la chéchia qui le distinguait des autres "Costume-Cravate"

    Ami proche de Cheikh El Okbi  qui l'accompagnait souvent à ses prêches et conférences, Abbas Turki comme son président au Mouloudia Bensiam Mahmoud, s'intéressait aussi à l'islam et à la moralisation de la société en ne rechignant jamais à donner de sa poche en s'investissant dans la préservation du patrimoine musulman et en venant en aide aux nécessiteux à travers les Associations de bienfaisances dont la plus Connue "Dar El Foukara" présidée par l'autre président du Mouloudia Tiar Mohamed.

     

    L'union des forces politiques autour du parti des Amis du Manifeste et de la Liberté (A.M.L) fait de lui un des principaux acteurs de ce mouvement.Aussi, il se trourne vers les activités économiques et sociales en fondant la Société "Amal", dans le but de protéger les petits commerçants algeriens.Cette Société soutiendra le Muloudia dans ses activités sportives en dotant beaucoup d'épreuves de prix et de coupes.

     

     

    Abbas Turki Mohamed OualiAbbas Turki Mohamed Ouali

    En 1936 accusé à tort avec cheikh El Okbi dans le meurtre du "Muphti" Bendali à Alger suite à un faux témoignage, il fut relâché après quelques jours de détention à la prison "Barberousse".Un affaire à l'époque qui a secoué tout Alger vu l'aura qu'avaient les deux hommes auprès de la population Musulmane.

     

    Abbas Turki  est chargé en 1954 de mettre sur  pied le syndicat des commerçants et artisans qui aboutira  le 20.9.1956 à l'apparition de l'U.G.C.A (Union Générale des Commerçants Algériens).

     

     

     

    « Bennacer AbderrahmaneMoussaoui Chérif »

  • Commentaires

    2
    moussaoui cherif
    Mardi 30 Juin à 11:49

    Bonjour, je suis le petit fils à Moussaoui Cherif l'Arbitre d'ailleurs je porte le même prénom, j'ai des photos de cette époque, et mon père aussi été président de fédération de boxe en 1975 lors des jeux méditerranéen ici à alger....merci pour cet article 

      • Mardi 30 Juin à 12:05

        Bienvenue Moussaoui Chérif, votre père est un monument de l'arbitrage Algérien...même en étant supporteur du Mouloudia il n'a jamais avantagé son club, il était juste....jai un article que Rabah Saâdallah avait consacré à votre père et aussi sa licence d'arbitrage....si vous pouvez nous communiquer sa date de naissance pour lui consacrer un portrait et éventuellement quelques photos merci

        http://sebbar.kazeo.com/moussaoui-cherif-a193762688

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :