• DERRICHE Braham


    DERRICHE Braham

    Un Monument

     

    Braham Derriche, retraité Sonelgaz décédé en 1995 (Allah yerrahmou) aura été sans conteste, et de l’avis unanime de tous les Mouloudéens, toutes générations confondues, avec Djazouli et Djaout, les principaux artisans et bâtisseurs du Mouloudia d’Alger. Derriche est, de par sa longévité, son abnégation et son dévouement pour le club, une référence permanente de fidélité, de loyauté, de moral et d’éthique sportive. « Il faut sauvegarder les acquis et le patrimoine historique du Mouloudia », disait Braham Derriche avant sa mort

     

    Derriche – Djaout – Djazouli Les trois « D « !!!!

    C’est un trio de choc ! dans l’immense club du MCA, Derriche (Braham), Djaout (Ahmed), Djazouli (Mouloud) ont fait un travail gigantesque inspiré de la bonne façon de servir le club.

    D’ailleurs, on a fini par les surnommer « les 3 D « . Cette belle initiale.

    Supprime donc l’écriture complète de leurs noms et tout le monde sait, désormais, qu’il s’agit des trois dirigeants légendaires qui se complètent. C’est ainsi que dans les cercles officiels et dans les milieux dirigeants, on avait donné le sens à ce « D « , pour rappeler la ligne mouloudéenne.

     

    Une fondation portant son nom a vu le jour afin d'éterniser sa mémoire et rassembler la famille Mouloudéenne mais trois fois hélas des divergences entre ses membres a mis en veilleuse cette fabuleuse idée

      Allah yerahmou 

    « DJAOUT AHMEDAOUF Abderrahmane »

  • Commentaires

    1
    teteche
    Lundi 2 Mars 2009 à 17:44
    Voila de quoi discuter avec les joueurs qui veulent jouer au mouloudia.C'est leur presenter l'histoire de ce club qui n'est n'importe quelle club.Il a son histoire,ses hommes,la guerre ,les couleurs,la rue de chartres(cercle) ou des grands joueurs ont signés leurs licences avec seulement un verre de thé.etc etc.Dommage que les dirigeants d'aujourd'hui n'ont pas cette culture.
    Au real de madrid peut-on uoblier Bernabeo " Jamais" alors et Aami Braham le conaissent-ils les joueurs qu'on à coup de milliars pour rien.La preuve encore aujoud'hui contre le NAHD.
    pauvre joueurs ignares ne connaissant meme pas les fondateurs du club qui leur donnent à manger quelle tristesse pour eux.C'est desolant de faire partie d'un club dont on ignore son histoire.Quel gachis .......
    2
    sebbar1 Profil de sebbar1
    Lundi 2 Mars 2009 à 19:09
    Tu as raison mon ami, c'est une autre mentalité, une autre culture, une autre éducation...la grandeur du Mouloudia c'est la grandeur de ses hommes qui l'ont bati, l'histoire qui l'ont écrit , le sang qui l'ont versé...et le palmarès qu'ils ont construit.....sans cela le Mouloudia n'est rien.J'ai vu le match contre le NAHD, j'ai eu honte de dire que c'est le Mouloudia...Sur la presse c'est le Real, sur le terrain c'est une minable équipe de D1 qui n'arrive pas à faire trois passes successives et on continue à dire que c'est ça le Mouloudia.

    On ne cherche pas à revivre l'époque des années 70 mais au moins justifiez votre salaire et repectez le nom du MCA , ses batisseurs et ses supporters.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :