• La Tragédie du "20 Août" : le 26 Novembre 1982

    La Tragédie du "20 Août" : le 26 Novembre 1982

     

    La Tragédie du "20 Août"

     

    "entre négligence et insouciance"

     

    A chaque match important les entraîneurs et dirigeants des clubs Algériens exhortent leur supporteurs à venir en masse et remplir les gradins afin de soutenir leur équipe. A chaque victoire ils louent le mérite de ces supporteurs. A chaque sanction assorti d'un huis clos, joueurs, dirigeants et coachs regrettent l'absence de leur supporteurs....on comprend ainsi l'importance des fans dans une rencontre sportive mais quand ce supporteur subit une injustice ou qu'un malheur le frappe qui s'en soucie, qui s'en souvient, qui vient à son secours ne serait-ce moralement ????

    Comme un peu partout dans le monde, le sport Algérien a connu des moments de Gloire, de malheurs mais aussi de tragédies....le Football avec le RC Kouba qui a fait le deuil à ses jeunes joueurs morts dans un accident de la route du coté de M'Sila, le Handball avec la perte de ses internationaux à Bosphore en Turquie.....le décès de Tayeb Amrous, de Hocine Benmiloudi, de Hocine Gasmi sur un terrain de Football , la mort subite après un effort physique comme c'était le cas avec le jeune Moussa Benazzouz, la mort de jeunes supporteurs dans une enceinte sportive suite à des chutes, des altercations , un arrêt cardiaque ou à cause des "conneries de Galeries"...lister ces événements tragiques rend nos cœurs tristes pour leur pertes mais surtout pour l'oubli des uns et des autres....qui s'en souvient, qui en parle ????

    Etant témoin et victime de la plus grande tragédie qu'a pu connaitre le Football Algérien, je voulais revenir par l'image sur le drame du stade du "20 Août" afin de l'immortaliser pour que nul n'oublie.

    La Tragédie du "20 Août" : le 26 Novembre 1982

    Dans la perspective de la première participation à une coupe du Monde le football a retrouvé ses titres de noblesse et toute sa verve, Le championnat connaissait un engouement populaire extraordinaire.Un match explosif était programmé à Alger.C'était un vendredi pas comme les autres, plus précisément le 26 Novembre 1982, le Mouloudia avait rendez vous avec le NAHD dans un derby pimenté qui a alimenté les discussions durant toute une semaine pour la simple raison que la star "sang et or" Madjer faisait son retour au NAHD après que son transfert au Mouloudia ait été interdit par la FAF, alors que de l'autre coté la star "vert et rouge" Alilou Bencheikh retrouvait sa grande forme.

    En guise d'entrée, les supporteurs avaient droit à un alléchant IR Tidjara (OMR)-JSD (Jijel), un match de bonne facture qui a vu la victoire des gars de Ruisseaux sur le score de 1-0.....heureux de leur petite victoire, les joueurs locaux ont partagé leur bonheur avec tout les présents dans une atmosphère très festive.....quand le stade explosa dès l'apparition des Nahdistes et Mouloudéens, l'échauffement des deux équipes s'est déroulé sous les applaudissements et l'anxiété des uns et des autres.

    Après quelques minutes de courses, d'étirements, de passes et contrôles, l'arbitre ordonnait à tout les joueurs de regagner le tunnel pour faire leur entrée sur le terrain afin d'en découdre sportivement......on assista alors aux salutations d'usage, les poignets de main de fraternité, les embrassades entre internationaux et amis.....le Kop Husseindéen chantait Madjer, le virage Mouloudéen (où je me trouvais) glorifiait Alilou et Bouiche.....le toast terminé; le capitaine Nahdiste choisit le coup d'envoi , Ait El Hocine et Guenoun allaient entamer la partie quand subitement.......la catastrophe, la toiture du virage a cédé sous le poids des supporteurs...

    images, souvenirs et .......oubli

    ce n'est pas le cas de Manchester United à Munich (1958), de Heysel en Belgique (1985) , de Hillsborough à Liverpool (1989), de Furiani à Bastia (1992).

    La date du 26.11.1982 ne doit pas être oubliée, comme celle du 11.3.1956 ou du 7.8.1921 certes symbolique mais importante pour l'histoire et la mémoire collective.

    Allah yeraham les morts (8 selon un bilan officiel, beaucoup plus selon les témoignages) , Allah yechfi les blessés.

    « "Chaâbi" et le Mouloudia : Hadj Menaouar2017 MCA: 4ème participation à la coupe de la CAF »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :