• Mouloudia Champion d'Algérie 2010

     
    Mouloudia Champion d'Algérie

     

    Quand on a que le coeur ...le rouge vire au vert



    Mouloudia Champion d'Algérie...Alger la blanche qui rit...Ah comme ça sonne juste... comme un doux et chaud rayon de soleil, Comme une perle d'eau sur la tige d'une fleur...qui l'aurait cru au début de cet exercice, surement pas le plus chauvin des supporters Mouloudéens.Héroique cette cuvée 2009/2010 qui nous a démontré de quoi est capable la jeunesse une fois bien prise en charge et mise en confiance.Enfin le dénouement tant attendu s'est produit et un ban pour le MCA qui s'est adjugé solenellement par le coeur et aux forceps le titre de champion d'Algérie au terme d'une saison somme toute difficile mais ô combien exceptionnelle.


    Au pied des Aurés, dans les hauteurs du Djurdjura, dans la ville des roses pleines d'épines ou dans la fournaise algéroise, nos gars ont admirablement fait monter le rouge de la fierté aux joues et le vert de l'espoir au coeur.Une équipe de vainqueurs et de paroles, on savait que leur détermination est inébranlable.Ils avaient juré de terminer champion pour faire honneur aux couleurs du club, comme ils ont souffert tout au long de la saison en faisant corps uni contre vents et marrées, contre les coups fourrées, contre les décisions arbitraires.Solidaire avec un coeur plein de sang et de rage
    . "A coeur vaillant rien n'est impossible"
    répétait le corse Bracci "tête d'or" d'un groupe en vermeil.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    En football il n'y a point de logique, seul la vérité du terrain compte.Seule la force de caractère additionée à un travail assidu et planifié peut mener aux accessits.Le MCA sacré champion d'Algérie, quelle gifle pour tout ceux qui ont vite condamné cette belle équipe qu'on croyait moribonde, abandonné par ses enfants et par son peuple, elle a trouvé sa ressource et sa voie dans l'esprit du groupe et la chaleur humaine de sa composante.Dirigeants, staff médical et technique, joueurs, fidels supporters.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Votre parcours interpelle les conscience et appel la famille Mouloudéenne a s'unir pour vous orienter, vous guider, vous mener vers d'autres cimes.7ème titre de champion d'algérie pour le MCA, un sept de coeur et de bonheur, un sept de défi et de détermination ou quand la rage de vaincre souléve les montagnes et rend l'impossible plus accessible.On reste admiratif devant votre exploit, car ce n'est un, bien qu'au Mouloudia gagner des titres est une nécessité.Votre esprit de force a supplée l'esprit de timidité car vous avez mis tout votre coeur dans la bataille.Seul contre tous.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Sans être brillant ou étincelant ni époustouflant ou dominateur, vous aviez à coeur de montrer votre valeur, en ayant la "gagne" enfoui dans vos entrailles.SSF (sans stade fixe), balancé à gauche et à droite, de Rouiba au "5 juillet" et de Koléa au "20 Aout" la gestion et la plannification ont pris un coup, mais vous aviez le coeur pour faire face.Avec l'un des plus faibles budgets de la D1, laché par les sponsors, trahi par nos enfants, on voyait mal comment vous alliez résister et continuer à nous faire vibrer.Et pourtant la consécration est au bout.Les résultats positifs aidants, le chemin de la gloire était tracé depuis la première heure
    . "Qui veut aller loin ménage sa monture",
    Vous vous êtes levé de bonne heure pour occuper la première place et la conserver jalousement jusqu'à la station finale d'un championnat qui sentait le souffre mais qui a donné le titre au plus méritant.Un siége de champion ajusté à votre taille, fruit d'une saison harassante sur tout les plans mais le goût de la victoire perdura jusqu'à l'aube d'une autre plus belle encore qui vous attend quelque part, car vous êtes de la graine des champions.Vous avez rivalisé avec plus fort que vous car vous avez cru en vos capacités.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    La réussite d'une quelconque entreprise est conditionné par la compétence et la sincérité de ses hommes qui sont chargés de la diriger et par sa composante.Des Hommes, vous l'étiez à plus d'un titre en mettant fin à l'hégémonie des habitués des lampions.Damer le pion à l'ESS ou la JSK n'est pas donné vu vos moyes dérisoires.Le grand mérite est là.Avec un bloc soudé, prêt à tout les sacrifices, la solidarité n'était pas un vain mot et le dévouement aux couleurs qui a bouffé toute votre énergie et votre temps afin de nous réconcilier avec nous mêmes, avec notre prestige.Ce n'est qu'un retour aux sources et vous avez admirablement su dire aux plus sceptiques d'entre nous et aux autres qui vous envient:
    "Coucou ! nous revoilà,c'est encore nous".
    Oui le MCA a retrouvé son véritable rang grâce à vos efforts, grâce au travail inlassable de Mekhazni le batisseur des champions, grâce à la détermination de l'enfant du club Amrous et ses collaborateurs Ghrib et autres, grâce à Alain Michel le constructeur, Bracci le gagneur, Achouri le compétiteur et Benameur l'ange gardien,Attalah le secrétaire, ou Aniat le "toubib", grâce aux sponsors qui ont cru en vous, grâce aux fidels supporters qui ont su vous porter haut et vous soutenir malgré leur nombre réduit durant la plupart de vos confrontations.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Le Mouloudia champion d'Algérie, c'est une consécration de plus dans la vitrine du club.Un sacre doux et amer acquis dans la douleur à l'aube de nos 90 ans.Soit presque un siécle d'efforts et de persévérances où les hauts et les bas se succédèrent.C'est le sacre d'une équipe aggueri par les contraintes, rompu aux embûches, une équipe au visage juvénile alors que ce n'était pas évident car pour cette dure et impitoyable course au titre on possèdait pas l'expérience d'un ESS mais vous aviez ce plus qui à fait la différence, la "grinta" d'un gladiateur qui ne s'avoue jamais vaincu et l'irrésistible enthousiasme de votre jeunesse.Depuis toujours la politique des jeunes a toujours donné ses fruits, on remémore encore les exploits de la bande à El Kamal-Benfeddah-Khabatou au début des années 70 qui enfanta la "dream team" de 1976, on évoque fiérment la bande à Kermali durant les années 80, et on ne cessera sûrement jamais de narrer l'exceptionnel parcours de la cuvée actuelle qui a su donner plein de couleurs à notre quotidien en ces derniers jours de printemps et d'égayer nos coeurs et les remplir de rayons lumineux.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Taxé de médiocre, jouant à l'africaine, vous avez répondu par la plus rayonnante des réponses, le sacre finale.L'histoire retiendra qu'en jouant à l'africaine vous avez acquis avec mérite le titre de champion et ceux qui ont joué à la Brésilienne se trouvent derrière nous.L'histoire retiendra que le médiocre a pu rivaliser avec le club à milliards en lui ajustant un coup de rein décisif avec cette belle citation:
    " Les épines que j'ai recueillies viennent de l'arbre que j'ai planté".
    Malgré l'euphorie du succès, vous saurez rester digne et humble afin de servir d'exemple aux autres.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Certes il est plus facile de parler des jeunes que de travailler en leur faveur.Le MCA a le mérite de donner à nos différentes équipes nationales plusieurs joueurs issus de l'académie non officiel de Mekhazni Mohamed et ses collaborateurs.Chez nous les talents pillulent véritablement et les générations de footballeurs de bonne facture n'ont jamais fait défaut.De la fameuse formation cadette de 2006 auteur d'un triplé historique, on trouve encore les Bedebouda, Aberrane, Kabla, Bensalem, Essaid, Slimani pour vous dire combien la politique de jeunes est considéré au Mouloudia malgré le manque de moyens,de terrains d'entrainement et l'entêtement à nous refuser le stade Ferhani.Et vogue la galère à l'ére du professionalisme.Pourtant, le résultat est là, nos jeunes font le bonheur de nos différentes sélections.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Un 7ème sacre tellement attendu depuis 1999 et la bande à Saifi.Tellement désiré vue l'opposition à tout les égards.Le Mouloudia a su dompter une compétition versatile et hostile pour l'aménager à son rythme et rendre à El Bahdja le sourire radieux qui le fuit depuis belle lurette et tronquer sa blancheur contre nos couleurs "vert et Rouge".Un 7ème sacre que vous devez dédier à Aouf et  Djazouli, à Derriche, à Djaout, à la famille Dahmoune, à la famille Scandrani, aux pionniers de la première heure et à tout ceux qui ont fait du Mouloudia Champion d'Algérie un model de combat, de sacrifice et résistance sans oublier nos juniors vice-champion d'algérie cette saison aussi...Vous avez pu réunir les plus réticents pour applaudir votre exploit en ce jour du 31 mai 2010.Un grand merci à vous tous de A comme Attafen l'artiste à Z comme Zemmamouche le grand profesionnel en passant par le buteur exemplaire Bouguèche ou le passeur talentueux Derrag qui transmet à Koudri coeur de lion ou la merveilleuse découverte Bouchema qui laisse filer à Zeddam assurance tout risque notre nouveau Zenir qui a su couvrir le départ de Coulibaly ou le bout en train Besseghir toujours utile et serviable.Senouci "le courage" retrouvé au bon moment qui taquine Babouche le spécialiste "touche" et grand frére du groupe ou le duo au sang neuf Harkat-Megherbi qui s'associent avec Mokdad le capricieux qui ne sourit qu'en présence de la victoire et de son ami Boumechra le souriant plein d'élégance.Hamrat enfant de "Bousmail" qui a su être patient.Les jeunes ne sont pas en reste, Bensalem le talentueux qui attend son heure qu'a pu saisir Bedbouda et un degré moindre Kabla, laisser le temps pour murir le vert il sera plus succulent comme le sera à coups sûr Daoud, Amroune ou Moumen un trio de talent et de coeur en attendant la confirmation de Belkheir ou Essaid le tout moulu par un trident souple et ferme constitué de Bracci le chef, algérien de coeur et corse par défaut vu son caractère et son adjoint aux grandes compétences Achouri Kamel et l'ange gardien Benameur qui a su redonner confiance à Ouamane l'oranais enfant d'El Hamri.Aberrane une valeur sur du contingent ferme cette belle marche vers les hauteurs. Alain Michel l'audacieux qui a promu le magnifique Slimani ou remis dans le bain Kheddis, ne sera pas oublié malgré le faux bond et qui aurait pu résister et cueillir le fruit que nous savourons tous.Vous êtes des champions, fier de vous et un jour vos petits enfants le seront aussi.Votre mérite est grand.Quand a que le coeur...



    Mais la chute sera vertigineuse, le rappel est recommandé car on a vécu une telle mésaventure par la faute des hommes qui ont cassé l'équipe de 1999 pour nous offrir une humiliation à Dakar en ligue des champions qui vous attend l'an prochain Inchallah.Savourons ce moment unique en pensant à demain pour ne pas être déçu
    .Le parfum de mille roses ne plaît qu'un instant ; mais la douleur que cause une seule de leurs épines dure longtemps après la piqûre.

    1999-2010 la réalité est amère mais ses fruits sont doux.


    Vous avez donné la preuve par 7 que vous étiez les meilleurs...vous étes les Champions...Meilleure défense, meilleur buteur, plus grand nombre de vicoires, plus petit nombre de défaites les faits sont là palpables aux yeux de tous mais les yeux ne servent de rien à une cervelle aveugle.



    Quand on a que le coeur...MERCI MOULOUDIA

    Coulibaly

      Quand on a que le coeur ...le rouge vire au vert



    Mouloudia Champion d'Algérie...Ah!!! comme ça sonne juste... comme un doux et chaud rayon de soleil, Comme une perle d'eau sur la tige d'une fleur...qui l'aurait cru au début de cet exercice, surement pas le plus chauvin des supporters Mouloudéens.Héroique cette cuvée 2009/2010 qui nous a démontré de quoi est capable la jeunesse une fois bien prise en charge et mise en confiance.Enfin le dénouement tant attendu s'est produit et un ban pour le MCA qui s'est adjugé solenellement par le coeur et aux forceps le titre de champion d'Algérie au terme d'une saison somme toute difficile mais ô combien exceptionnelle.


    Au pied des Aurés, dans les hauteurs du Djurdjura, dans la ville des roses pleins d'épines ou dans la fournaise algéroise, nos gars ont admirablement fait monter le rouge de la fierté aux joues et le vert de l'espoir au coeur.Une équipe de vainqueurs et de paroles, on savait que leur détermination est inébranlable.Ils avaient juré de terminer champion pour faire honneur aux couleurs du club, comme ils ont souffert tout au long de la saison en faisant corps uni contre vents et marrées, contre les coups fourrées, contre les décisions arbitraires.Solidaire avec un coeur plein de sang et de rage
    . "A coeur vaillant rien n'est impossible"
    répétait le corse Bracci "tête d'or" d'un groupe en vermeil.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    En football il n'y a point de logique, seul la vérité du terrain compte.Seule la force de caractère additionée à un travail assidu et planifié peut mener aux accessits.Le MCA sacré champion d'Algérie, quelle gifle pour tout ceux qui ont vite condamner cette belle équipe qu'on croyait moribonde, abandonner par ses enfants et par son peuple, elle a trouvé sa ressource et sa voie dans l'esprit du groupe et la chaleur humaine de sa composante.Dirigeants, staff médical et technique, joueurs, fidels supporters.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Votre parcours interpelle les conscience et appel la famille Mouloudéenne a s'unir pour vous orienter, vous guider, vous mener vers d'autres cimes.7ème titre de champion d'algérie pour le MCA, un sept de coeur et de bonheur, un sept de défi et de détermination ou quand la rage de vaincre souléve les montagnes et rend l'impossible plus accessible.On reste admiratif devant votre exploit, car ce n'est un, bien qu'au Mouloudia gagner des titres est une nécessité.Votre esprit de force a supplée l'esprit de timidité car vous avez mis tout votre coeur dans la bataille.Seul contre tous.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Sans être brillant ou étincelant ni époustouflant ou dominateur, vous aviez à coeur de montrer votre valeur, en ayant la gagne enfoui dans vos entrailles.SSF (sans stade fixe), balancé à gauche et à droite, de Rouiba au "5 juillet" et de Koléa au "20 Aout" la gestion et la plannification ont pris un coup, mais vous aviez le coeur pour faire face.Avec l'un des plus faible budget de la D1, laché par les sponsors, trahi par nos enfants, on voyait mal comment vous alliez résister et continuer à nous faire vibrer.Et pourtant la consécration était au bout.Les résultats positifs aidants, le chemin de la gloire était tracé depuis la première heure
    . "Qui veut aller loin ménage sa monture",
    Vous vous êtes levé de bonne heure pour occuper la première place et la conserver jalousement jusqu'à la station finale d'un championnat qui sentait le souffre mais qui a donné le titre au plus méritant.Un siége de champion ajusté à votre taille, fruit d'une saison harassante sur tout les plans mais le goût de la victoire perdura jusqu'à l'aube d'une autre plus belle encore qui vous attend quelque part, car vous êtes de la graine des champions.Vous avez rivaliser avec plus fort que vous car vous avez cru en vos capacités.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    La réussite d'une quelconque entreprise est conditionné par la compétence et la sincérité de ses hommes qui sont chargés de la diriger et par sa composante.Des Hommes, vous l'étiez à plus d'un titre en mettant fin à l'hégémonie des habitués des lampions.Damer le pion à l'ESS ou la JSK n'est pas donné vu vos moyes dérisoires.Le grand mérite est là.Avec un bloc soudé, prêt à tout les sacrifices, la solidarité n'était pas un vain mot et le dévouement aux couleurs qui a bouffé toute votre énergie et votre temps afin de nous réconcilier avec nous mêmes, avec notre prestige.Ce n'est qu'un retour aux sources et vous avez admirablement su dire aux plus sceptiques d'entre nous et aux autres qui vous envient:
    "Coucou ! nous revoilà,c'est encore nous".
    Oui le MCA a retrouver son véritable rang grâce à vos efforts, grâce au travail inlassable de Mekhazni le batisseur des champions, grâce à la détermination de l'enfant du club Amrous et ses collaborateurs Ghrib et autres, grâce à Alain Michel le constructeur, Bracci le gagneur, Achouri le compétiteur et Benameur l'ange gardien, grâce aux sponsors qui ont cru en vous, grâce aux fidels supporters qui ont su vous porter haut et vous soutenir malgré leur nombre réduit durant la plupart de vos confrontations.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Le Mouloudia champion d'Algérie, c'est une consécration de plus dans la vitrine du club.Un sacre doux et amer acquis dans la douleur à l'aube de nos 90 ans.Soit presque un siécle d'efforts et de persévérances où les hauts et les bas se succédèrent.C'est le sacre d'une équipe aggueris par les contraintes, rompus aux embûches, une équipe au visage juvénile alors que ce n'était pas évident car pour cette dure et impitoyable course au titre on possèdait pas l'expérience d'un ESS mais vous aviez ce plus qui à fait la différence, la grinta d'un gladiateur qui ne s'avoue jamais vaincu et l'irrésistible enthousiasme de votre jeunesse.Depuis toujours la politique des jeunes a toujours donné ses fruits, on remémore encore les exploits de la bande à El Kamal-Benfeddah-Khabatou au début des années 70 qui enfanta la "dream team" de 1976, on évoque fiérment la bande à kermali durant les années 80, et on ne cessera sûrement jamais de narrer l'exceptionnel parcours de la cuvée actuelle qui a su donner plein de couleurs à notre quotidien en ces derniers jours de printemps et d'égayer nos coeurs et les remplir de rayons lumineux.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Taxé de médiocre, jouant à l'africaine, vous avez répondu par la plus rayonnante des réponses, le sacre finale.L'histoire retiendra qu'en jouant à l'africaine vous avez acquis avec mérite le titre de champion et ceux qui ont joué à la Brésilienne se trouvent derrière nous.L'histoire retiendra que le médiocre a pu rivaliser avec le club à milliards en lui ajustant un coup de rein décisif avec cette belle citation:
    " Les épines que j'ai recueillies viennent de l'arbre que j'ai planté".
    Malgré l'euphorie du succès, vous saurez rester digne et humble afin de servir d'exemple aux autres.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Certes il est plus facile de parler des jeunes que de travailler en leur faveur.Le MCA a le mérite de donner à nos différentes équipes nationales plusieurs joueurs issus de l'académie non officiel de Mekhazni Mohamed et ses collaborateurs.Chez nous les talents pillulent véritablement et les générations de footballeurs de bonne facture n'ont jamais fait défaut.De la fameuse formation cadette de 2006 auteur d'un triplé historique, on trouve encore les Bedebouda, Aberrane, Kabla, Bensalem, Essaid, Slimani pour vous dire combien la politique de jeunes est considéré au Mouloudia malgré le manque de moyens,de terrains d'entrainement et l'entêtement à nous refuser le stade Ferhani.Et vogue la galère à l'ére du professionalisme.Pourtant, le résultat est là, nos jeunes font le bonheur de nos différentes sélections.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Un 7ème sacre tellement attendu depuis 1999 et la bande à Saifi.Tellement désiré vue l'opposition à tout les égards.Le Mouloudia a su dompter une compétition versatile et hostile pour l'aménager à son rythme et rendre à El Bahdja le sourire radieux qui le fuit depuis belle lurette et tronquer sa blancheur contre nos couleurs "vert et Rouge".Un 7ème sacre que vous devez dédier à Djazouli, à Derriche, à Djaout, à la famille Dahmoune, à la famille Scandrani, aux pionniers de la première heure et à tout ceux qui ont fait du Mouloudia Champion d'Algérie un model de combat, de sacrifice et résistance sans oublier nos juniors vice-champion d'algérie cette saison aussi...Vous avez pu réunir les plus réticents pour applaudir votre exploit en ce jour du 31 mai 2010.Un grand merci à vous tous de A comme Attafen l'artiste à Z comme Zemmamouche le grand profesionnel en passant par le buteur exemplaire Bouguèche ou le passeur talentueux Derrag qui transmet à Koudri coeur de lion ou la merveilleuse découverte Bouchema qui laisse filer à Zeddam assurance tout risque notre nouveau Zenir qui a su couvrir le départ de Coulibaly ou le bout en train Besseghir toujours utile et serviable.Senouci "le courage" retrouvé au bon moment qui taquine Babouche le spécialiste "touche" et grand frére du groupe ou le duo au sang neuf Harkat-Megherbi qui s'associent avec Mokdad le capricieux qui ne sourit qu'en présence de la victoire et de son ami Boumechra le souriant plein d'élégance.Hamrat enfant de "Bousmail" qui a su être patient.Les jeunes ne sont pas en reste, Bensalem le talentueux qui attend son heure qu'a pu saisir Bedbouda et un degré moindre Kabla, laisser le temps pour murir le vert il sera plus succulent comme le sera à coups sûr Daoud, Amroune ou Moumen un trio de talent et de coeur en attendant la confirmation de Belkheir ou Essaid le tout moulu par un trident souple et ferme constitué de Bracci le chef, algérien de coeur et corse par défaut vu son caractère et son adjoint aux grandes compétences Achouri Kamel et l'ange gardien Benameur qui a su redonner confiance à Ouamane l'oranais enfant d'El Hamri.Aberrane une valeur sur du contingent ferme cette belle marche vers les hauteurs. Alain Michel l'audacieux qui a promu le magnifique Slimani,ne sera pas oublié malgré le faux bond et qui aurait pu résister et cueillir le fruit que nous savourons tous.Vous êtes des champions, fier de vous et un jour vos petits enfants le seront aussi.Votre mérite est grand.Quand a que le coeur...



    Mais la chute sera vertigineuse, le rappel est recommandé car on a vécu une telle mésaventure par la faute des hommes qui ont cassé l'équipe de 1999 pour nous offrir une humiliation à Dakar en ligue des champions qui vous attend l'an prochain Inchallah.Savourons ce moment unique en pensant à demain pour ne pas être déçu
    .Le parfum de mille roses ne plaît qu'un instant ; mais la douleur que cause une seule de leurs épines dure longtemps après la piqûre.

    1999-2010 la réalité est amère mais ses fruits sont doux.


    Vous avez donné la preuve par 7 que vous étiez les meilleurs...vous étes les Champions...Meilleure défense, meilleur buteur, plus grand nombre de vicoires, plus petit nombre de défaites les faits sont là palpables aux yeux de tous mais les yeux ne servent de rien à une cervelle aveugle.



    Quand on a que le coeur...MERCI MOULOUDIAQuand on a que le coeur ...le rouge vire au vert



    Mouloudia Champion d'Algérie...Ah!!! comme ça sonne juste... comme un doux et chaud rayon de soleil, Comme une perle d'eau sur la tige d'une fleur...qui l'aurait cru au début de cet exercice, surement pas le plus chauvin des supporters Mouloudéens.Héroique cette cuvée 2009/2010 qui nous a démontré de quoi est capable la jeunesse une fois bien prise en charge et mise en confiance.Enfin le dénouement tant attendu s'est produit et un ban pour le MCA qui s'est adjugé solenellement par le coeur et aux forceps le titre de champion d'Algérie au terme d'une saison somme toute difficile mais ô combien exceptionnelle.


    Au pied des Aurés, dans les hauteurs du Djurdjura, dans la ville des roses pleins d'épines ou dans la fournaise algéroise, nos gars ont admirablement fait monter le rouge de la fierté aux joues et le vert de l'espoir au coeur.Une équipe de vainqueurs et de paroles, on savait que leur détermination est inébranlable.Ils avaient juré de terminer champion pour faire honneur aux couleurs du club, comme ils ont souffert tout au long de la saison en faisant corps uni contre vents et marrées, contre les coups fourrées, contre les décisions arbitraires.Solidaire avec un coeur plein de sang et de rage
    . "A coeur vaillant rien n'est impossible"
    répétait le corse Bracci "tête d'or" d'un groupe en vermeil.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    En football il n'y a point de logique, seul la vérité du terrain compte.Seule la force de caractère additionée à un travail assidu et planifié peut mener aux accessits.Le MCA sacré champion d'Algérie, quelle gifle pour tout ceux qui ont vite condamner cette belle équipe qu'on croyait moribonde, abandonner par ses enfants et par son peuple, elle a trouvé sa ressource et sa voie dans l'esprit du groupe et la chaleur humaine de sa composante.Dirigeants, staff médical et technique, joueurs, fidels supporters.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Votre parcours interpelle les conscience et appel la famille Mouloudéenne a s'unir pour vous orienter, vous guider, vous mener vers d'autres cimes.7ème titre de champion d'algérie pour le MCA, un sept de coeur et de bonheur, un sept de défi et de détermination ou quand la rage de vaincre souléve les montagnes et rend l'impossible plus accessible.On reste admiratif devant votre exploit, car ce n'est un, bien qu'au Mouloudia gagner des titres est une nécessité.Votre esprit de force a supplée l'esprit de timidité car vous avez mis tout votre coeur dans la bataille.Seul contre tous.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Sans être brillant ou étincelant ni époustouflant ou dominateur, vous aviez à coeur de montrer votre valeur, en ayant la gagne enfoui dans vos entrailles.SSF (sans stade fixe), balancé à gauche et à droite, de Rouiba au "5 juillet" et de Koléa au "20 Aout" la gestion et la plannification ont pris un coup, mais vous aviez le coeur pour faire face.Avec l'un des plus faible budget de la D1, laché par les sponsors, trahi par nos enfants, on voyait mal comment vous alliez résister et continuer à nous faire vibrer.Et pourtant la consécration était au bout.Les résultats positifs aidants, le chemin de la gloire était tracé depuis la première heure
    . "Qui veut aller loin ménage sa monture",
    Vous vous êtes levé de bonne heure pour occuper la première place et la conserver jalousement jusqu'à la station finale d'un championnat qui sentait le souffre mais qui a donné le titre au plus méritant.Un siége de champion ajusté à votre taille, fruit d'une saison harassante sur tout les plans mais le goût de la victoire perdura jusqu'à l'aube d'une autre plus belle encore qui vous attend quelque part, car vous êtes de la graine des champions.Vous avez rivaliser avec plus fort que vous car vous avez cru en vos capacités.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    La réussite d'une quelconque entreprise est conditionné par la compétence et la sincérité de ses hommes qui sont chargés de la diriger et par sa composante.Des Hommes, vous l'étiez à plus d'un titre en mettant fin à l'hégémonie des habitués des lampions.Damer le pion à l'ESS ou la JSK n'est pas donné vu vos moyes dérisoires.Le grand mérite est là.Avec un bloc soudé, prêt à tout les sacrifices, la solidarité n'était pas un vain mot et le dévouement aux couleurs qui a bouffé toute votre énergie et votre temps afin de nous réconcilier avec nous mêmes, avec notre prestige.Ce n'est qu'un retour aux sources et vous avez admirablement su dire aux plus sceptiques d'entre nous et aux autres qui vous envient:
    "Coucou ! nous revoilà,c'est encore nous".
    Oui le MCA a retrouver son véritable rang grâce à vos efforts, grâce au travail inlassable de Mekhazni le batisseur des champions, grâce à la détermination de l'enfant du club Amrous et ses collaborateurs Ghrib et autres, grâce à Alain Michel le constructeur, Bracci le gagneur, Achouri le compétiteur et Benameur l'ange gardien, grâce aux sponsors qui ont cru en vous, grâce aux fidels supporters qui ont su vous porter haut et vous soutenir malgré leur nombre réduit durant la plupart de vos confrontations.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Le Mouloudia champion d'Algérie, c'est une consécration de plus dans la vitrine du club.Un sacre doux et amer acquis dans la douleur à l'aube de nos 90 ans.Soit presque un siécle d'efforts et de persévérances où les hauts et les bas se succédèrent.C'est le sacre d'une équipe aggueris par les contraintes, rompus aux embûches, une équipe au visage juvénile alors que ce n'était pas évident car pour cette dure et impitoyable course au titre on possèdait pas l'expérience d'un ESS mais vous aviez ce plus qui à fait la différence, la grinta d'un gladiateur qui ne s'avoue jamais vaincu et l'irrésistible enthousiasme de votre jeunesse.Depuis toujours la politique des jeunes a toujours donné ses fruits, on remémore encore les exploits de la bande à El Kamal-Benfeddah-Khabatou au début des années 70 qui enfanta la "dream team" de 1976, on évoque fiérment la bande à kermali durant les années 80, et on ne cessera sûrement jamais de narrer l'exceptionnel parcours de la cuvée actuelle qui a su donner plein de couleurs à notre quotidien en ces derniers jours de printemps et d'égayer nos coeurs et les remplir de rayons lumineux.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Taxé de médiocre, jouant à l'africaine, vous avez répondu par la plus rayonnante des réponses, le sacre finale.L'histoire retiendra qu'en jouant à l'africaine vous avez acquis avec mérite le titre de champion et ceux qui ont joué à la Brésilienne se trouvent derrière nous.L'histoire retiendra que le médiocre a pu rivaliser avec le club à milliards en lui ajustant un coup de rein décisif avec cette belle citation:
    " Les épines que j'ai recueillies viennent de l'arbre que j'ai planté".
    Malgré l'euphorie du succès, vous saurez rester digne et humble afin de servir d'exemple aux autres.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Certes il est plus facile de parler des jeunes que de travailler en leur faveur.Le MCA a le mérite de donner à nos différentes équipes nationales plusieurs joueurs issus de l'académie non officiel de Mekhazni Mohamed et ses collaborateurs.Chez nous les talents pillulent véritablement et les générations de footballeurs de bonne facture n'ont jamais fait défaut.De la fameuse formation cadette de 2006 auteur d'un triplé historique, on trouve encore les Bedebouda, Aberrane, Kabla, Bensalem, Essaid, Slimani pour vous dire combien la politique de jeunes est considéré au Mouloudia malgré le manque de moyens,de terrains d'entrainement et l'entêtement à nous refuser le stade Ferhani.Et vogue la galère à l'ére du professionalisme.Pourtant, le résultat est là, nos jeunes font le bonheur de nos différentes sélections.Votre mérite est grand.Quand on a que le coeur...



    Un 7ème sacre tellement attendu depuis 1999 et la bande à Saifi.Tellement désiré vue l'opposition à tout les égards.Le Mouloudia a su dompter une compétition versatile et hostile pour l'aménager à son rythme et rendre à El Bahdja le sourire radieux qui le fuit depuis belle lurette et tronquer sa blancheur contre nos couleurs "vert et Rouge".Un 7ème sacre que vous devez dédier à Djazouli, à Derriche, à Djaout, à la famille Dahmoune, à la famille Scandrani, aux pionniers de la première heure et à tout ceux qui ont fait du Mouloudia Champion d'Algérie un model de combat, de sacrifice et résistance sans oublier nos juniors vice-champion d'algérie cette saison aussi...Vous avez pu réunir les plus réticents pour applaudir votre exploit en ce jour du 31 mai 2010.Un grand merci à vous tous de A comme Attafen l'artiste à Z comme Zemmamouche le grand profesionnel en passant par le buteur exemplaire Bouguèche ou le passeur talentueux Derrag qui transmet à Koudri coeur de lion ou la merveilleuse découverte Bouchema qui laisse filer à Zeddam assurance tout risque notre nouveau Zenir qui a su couvrir le départ de Coulibaly ou le bout en train Besseghir toujours utile et serviable.Senouci "le courage" retrouvé au bon moment qui taquine Babouche le spécialiste "touche" et grand frére du groupe ou le duo au sang neuf Harkat-Megherbi qui s'associent avec Mokdad le capricieux qui ne sourit qu'en présence de la victoire et de son ami Boumechra le souriant plein d'élégance.Hamrat enfant de "Bousmail" qui a su être patient.Les jeunes ne sont pas en reste, Bensalem le talentueux qui attend son heure qu'a pu saisir Bedbouda et un degré moindre Kabla, laisser le temps pour murir le vert il sera plus succulent comme le sera à coups sûr Daoud, Amroune ou Moumen un trio de talent et de coeur en attendant la confirmation de Belkheir ou Essaid le tout moulu par un trident souple et ferme constitué de Bracci le chef, algérien de coeur et corse par défaut vu son caractère et son adjoint aux grandes compétences Achouri Kamel et l'ange gardien Benameur qui a su redonner confiance à Ouamane l'oranais enfant d'El Hamri.Aberrane une valeur sur du contingent ferme cette belle marche vers les hauteurs. Alain Michel l'audacieux qui a promu le magnifique Slimani,ne sera pas oublié malgré le faux bond et qui aurait pu résister et cueillir le fruit que nous savourons tous.Vous êtes des champions, fier de vous et un jour vos petits enfants le seront aussi.Votre mérite est grand.Quand a que le coeur...



    Mais la chute sera vertigineuse, le rappel est recommandé car on a vécu une telle mésaventure par la faute des hommes qui ont cassé l'équipe de 1999 pour nous offrir une humiliation à Dakar en ligue des champions qui vous attend l'an prochain Inchallah.Savourons ce moment unique en pensant à demain pour ne pas être déçu
    .Le parfum de mille roses ne plaît qu'un instant ; mais la douleur que cause une seule de leurs épines dure longtemps après la piqûre.

    1999-2010 la réalité est amère mais ses fruits sont doux.


    Vous avez donné la preuve par 7 que vous étiez les meilleurs...vous étes les Champions...Meilleure défense, meilleur buteur, plus grand nombre de vicoires, plus petit nombre de défaites les faits sont là palpables aux yeux de tous mais les yeux ne servent de rien à une cervelle aveugle.



    Quand on a que le coeur...MERCI MOULOUDIA

    « AIT CHEGOU Djillali 1977-19792009-2010 MCA Juniors à la 3ème place »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :