• MCA Cinquième Participation à la Ligue Africaine des clubs champions 2000

    Sixième participation à une compétition Africaine

    Cinquième Participation à la Ligue Africaine des clubs champions 2000

      

     

    Les débuts

    La Coupe d'Afrique des clubs champions fut fondée en 1964, sous forme de confrontations en matchs aller-retour jusqu'à la finale, durant cette première édition, la finale fut jouée en match unique dans un terrain neutre (Ohene Djan Stadium à Accra) et fut remportée par le club camerounais de l'Oryx Douala.

     

    Cette décennie a vu la domination des clubs de l'Afrique de l'Ouest et centrale, avec deux exceptions ; en 1969 (victoire de Ismaily SC) et en 1976 MC Alger

    Deux clubs se sont distingués particulièrement, à savoir le Canon Yaoundé et le Hafia Conakry.

     

    Les années 1980 et début 1990

    Les clubs nord-africains, mieux structurés et disposant de budgets plus importants que leur homologues sub-sahariens, dominent la compétition à partir des années 1980.

    Durant cette période les clubs égyptiens, marocains, tunisiens et algériens, se partageront les titres, à l'exception de l'édition de 1983 Asante_Kotoko" title="Asante Kotoko et de 1996 (remportée par l'Orlando Pirates)

     

    La nouvelle formule

      Logo de 1997 à 2004

    En 1997, la coupe change de formule et devient la Ligue des Champions de la CAF, sur le modèle de la Ligue des Champions d'Europe. Ainsi, les quarts de finale et les demi-finales sont-ils remplacés par deux groupes de quatre, avec matchs aller et retour, le vainqueur de chaque groupe étant qualifié en finale. La formule changera légèrement en 2001 par l'introduction des demi-finales pour les vainqueurs et les seconds des deux groupes.

    En 2004, la compétition s'ouvre également aux vice-champions nationaux évoluant dans les 12 championnats les plus relevés en Afrique (Égypte, Tunisie, Maroc, Nigeria, Ghana, Algérie, Cameroun, Côte d'Ivoire, Afrique du Sud, Angola, RD Congo et Sénégal). Durant cette même année, la coupe prend le nom officiel de MTN CAF Champions League, à suite du parrainage de la compétition par l'entreprise sud-africaine MTN.

    Le trophée 

    Le premier trophée portait le nom de Kwame Nkrumah, et fut définitivement conservé par le club guinéen de Hafia FC en 1977 (premier club à avoir remporté trois fois le trophée en 1972, 1975 et 1977). Le président de la Guinée, Ahmed Sékou Touré, offrit alors un nouveau trophée, conservé par le club égyptien de Zamalek en 1993 (pour ses victoires en 1984, 1986 et 1993). Depuis 1994, un nouveau trophée a été mis en jeu par la CAF. Il s’agit d’un ballon en argent, sur une double base d’anneaux empilés en pyramide, reposant sur un socle de bois

     
     
     
    1/16 Aller - 18/03/2000- MC Alger 1 Jeanne d'Arc Dakar (Sénégal) 1 - Slatni 55' pour mca et N'gom 30' pour jeanne d'arc

     MCA-Jeanne d'Arc  1-1 en2000

    MCA-Jeanne d'Arc  1-1 en2000

    MCA-Jeanne d'Arc  1-1 en2000

    MCA-Jeanne d'Arc  1-1 en 2000

    MCA-Jeanne d'Arc  1-1 en 2000

     

    MCA-Jeanne d'Arc  1-1 en2000

     

    MCA-Jeanne d'Arc  1-1 en2000
    MCA-Jeanne d'Arc  1-1 en 2000
    MCA-Jeanne d'Arc  1-1 en 2000

     

     

     1/16 Retour : 01/04/2000 - Jeanne d'Arc Dakar (Sénégal) 5 MC Alger 1 - Atanas (Joueur Guinéen) 8'pour mca (expulsion benzerga 10' MCA)

    Jeanne d'Arc-MCA 5-1 en 2000


    À entendre la voix de M. Benouali Hocine, dirigeant au MC Alger, contacté hier par nos soins juste après le match, c’est à croire que le Mouloudia d’Alger est sorti, hier, d’un véritable cauchemar au stade de Dakar. Encore abattu à l’instar de l’ensemble de la délégation qui venait juste de rejoindre l’hôtel, M. Benouali a du mal à croire ce qu’il vient de voir sous ses yeux, dans un stade africain, au Sénégal précisément, où un nouveau président, issu d’élections démocratiques, faisait son investiture. M. Benouali raconte : "Ce que nous avons enduré n’a rien d’imaginable. C’est un véritable guet- apens, du lynchage en règle avec la bénédiction d’un arbitre marocain malhonnête et lâche et un commissaire de match gambien aux ordres. Figurez-vous : le match qui était prévu à 16h 30min a été décalé sans notre consentement à 15h. Le commissaire du match tentait de nous expliquer que c’était en raison d’un manque de sécurité, dès lors où le match devait se dérouler au même moment que l’investiture officielle du nouveau président sénégalais.

    Faisant bon cœur contre mauvaise fortune – ce n’est qu’à 12h 30min qu’on a été averti de ce changement –, on a préparé précipitamment les joueurs et nous avons rejoint, sans escorte, le stade de peur du forfait car, il faut le souligner, l’escorte ne venait pas. Arrivé au stade, point de sécurité. L’équipe a été livrée à son corps défendant à un public hystérique, déchaîné, qui voulait nous lyncher sous le regard complice de l’arbitre et du commissaire de match.

    Le match démarra tout de même et là, il faut saluer le courage des joueurs qui n’ont pas hésité devant tant de haine inexplicable. Dix minutes de jeu, le MCA marque le but par intermédiaire de Atanas, suite à une corner de Benzerga.

    On pensait qu’on allait sauver la face. Mais c’était compter sans la malhonnêteté et la lâcheté de l’arbitre qui, pris à partie par des Sénégalais, a eu franchement peur. Il commencera à la 12’ par expulser Benzerga pour je ne sais par quelle raison. Il validera une égalisation de Jeanne-d’Arc à la 15’, alors qu’il y avait une charge criarde sur notre défense.

    Et à partir de là, il n’y avait plus de match. Les avertissements pleuvaient et franchement l’équipe ne pensait qu’à sortir indemne de ce traquenard.

    S’ensuit alors trois buts sur hors jeu et j’en passe sur les agressions caractérisées sur nos joueurs, dont l’une sur Azizène, et digne d’un sport de combat.

    À la fin du match, on avait tellement peur pour nos joueurs qu’on les a priés de se doucher à l’hôtel, car les Sénégalais voulaient, en dépit de la victoire, en finir avec les Algériens. Cependant, je voudrais rassurer les familles de tout le monde, la délégation n’a enregistré aucun blessé".

    Le Mouloudia est donc éliminé. Le retour au pays était prévu pour 1h du matin. Nous y reviendrons dans notre édition de demain.


    SAMIR B.
    Liberté

     

     

    Jeanne d'Arc-MCA 5-1 en 2000

    Jeanne d'Arc-MCA 5-1 en 2000

    « MCA années 90-992007 MCA: 1ère participation à la coupe de la CAF »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :