•  

     

    HADDAD Said

    Le gentleman

     

     

    Né le 30 août 1922 à la Casbah d'alger, soit une année après la naissance du MCA.Comme un signe du destin, Said dit "l'espagnole" pour son charme et son élégance, allait écrire de belles pages glorieuses avec son club de toujours le Mouloudia Club Algérois.

     

    Il porta les couleurs "vert et rouge" du MCA en catégorie minimes en 1934-1936, cadette 1936-1938, puis junior 1938-1940 avant d'arriver en équipe fanion où il forma un duo redoutable avec Benouna en 1941-1942 et Arribi Mokhtar 1943-1944.

     

     

        Said Haddad avec le MCA à Tunis (au milieu de la seconde photo)    

     

    Il quitte le pays et le MCA pour signer chez les voisins tunisiens de Hammam Lif (CSHL) en 1946 pour y rester trois mois avant de devenir joueur professionnel en signant au FC Sète en 1946-1947.

     

    Il rejoint l'Olympique de Marseille en 1950 pour rejoindre par la suite le FC Toulouse en 1952 après un échange avec le gardien Mouloudéen et Toulousain Ibrir Abderrahmane qui rejoint ainsi la canebière et la liste des algériens qui ont porté le maillot marseillais.

     

    3ème debout à droite avec Toulouse

     

    Haddad signa au FC Toulon en 1956 où il termina sa carrière de joueur professionnel en 1958 pour devenir entraineur-joueur d'un club amateur Brignoles mais l'appel du devoir et du nationalisme oblige Said à fuir la france pour retourner en tunisie et former l'une des plus belles équipes de football de toute l'histoire à savoir l'équipe FLN où il sera entraineur-joueur d'un esemble de patriotes et de virtuoses connu du monde entier.

     

    De 1959 à 1962 il va entrainer les clubs tunisiens de Sfax et par la suite Makarem el Mahdia avant de retrouver le pays et le Mouloudia pour devenir le premier entraineur du doyen de l'ére de l'indépendance.Haddad deviendra vice champion d'algérie avec le MCA, une performance quasi inimaginable au début de l'éxercice vu que l'effectif veillissant qu'il avait sous la main n'avait plus jouer au football depuis de longues années et l'arrêt des compétitions en 1956.Il quitte le MCA en 1964 après avoir terminé à la 5ème position à quatre point du Champion le NAHD.

     

     

    Haddad entraineur du MCA 1962-1963

     

    Haddad 2ème debout à gauche,entraineur MCA 1963-1964

    Pour rappel, Said a été sélectionné en équipe d'alger en 1946 pour la première fois avant de rejoindre l'équipe de France "A" en 1948 jusqu'en 1950, il jouait en paralléle pour l'équipe de France "B" vu l'immense talent du joueur.

    En 1956 il obtint le diplome d'entraineur moniteur de football à marseille et en 1962 celui de la ligue arabe de Football. Said Haddad nous quitta le jeudi 15 janvier 1981 pour laisser tout les amateurs du sport admiratif devant l'homme et son exceptionnel parcours.

     

     

    Il sera enterré comme un autre signe du destin la veille du Mouloud, jour de naissance du prophete (que le salut et paix soient sur lui). 

     Allah Yerahmek Cheikhna


    4 commentaires
  •  

    SALEM Mohamed

    Le Sage

     

    Le football algérien enregistra une nouvelle perte avec la disparition d’un homme sage, un éducateur hors pair, en la personne de Mohamed Salem, ravi à l’affection des siens le 7 janvier 2011 à l’âge de 84 ans.

    A ne pas confondre avec l'ex internationale Salem Mohamed du MC Oran qui joua à Sedan et au RC Paris dans les années 60 et 70.


    Le défunt a voué sa vie à l’éducation et la formation des footballeurs. Homme
    intègre, technicien compétent, il a formé et guidé dans leur carrière de nombreux footballeurs à partir des premières années de l’indépendance. Il a consacré une grande partie de sa carrière d’éducateur à la formation des jeunes talents qui ont ensuite fait le bonheur du football algérien.

    Depuis 63 il a entraîné successivement l'USS-WAB-CMB (junior)-Sonatrach et RSK (1969)-DNC AS-IR Santé (US Santé)- MCA (MPA)...

    Lorsqu’en 1969 la Sonatrach a parrainé le RC Kouba, Mohamed Salem a pris la direction des jeunes catégories et a aidé à l’éclosion de nombreux joueurs koubéens qui ont fait le bonheur de différentes sélections nationales (jeunes, scolaires, juniors, espoirs et internationaux). A cheval sur les principes de travail, il a marqué son passage à Kouba où il est demeuré longtemps. Il a dirigé aussi l’US Santé en 1980-1981, à l’époque présidée par Kannoun (Allah yerrahmou), qui évoluait en Nationale I, avant de rejoindre le doyen des clubs algériens le MC Alger durant la saison 1981-1982 sans pouvoir aller à terme de son travail pour manque de résultats et a été remplacé par l'enfant du club Kaoua Abdennour qui mena l'équipe en demi finale de la coupe d’Algérie éliminé par le futur vainqueur la DNCA 1-3.

    Le sage est parti sur la pointe des pieds. A sa famille et proches, on présente nos condoléances et prions Dieu le Tout-Puissant de l’accueillir en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique