•  

     

    KHABATOU SMAIL

     

     

     

    1973 Une coupe d'algérie

     

     

    1974 Une coupe Maghrébine

     

     

    et

     

     

    Une équipe de rêve

     

     

     

     Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de le voir à l’œuvre, Khabatou était tout simplement un des grands bâtisseurs du football national. Smail Khabatou a été une des grandes figures du football algérien. Aimé et respecté de tous, Ammi Smaïl a beaucoup apporté au football algérien, que ce soit en sélection ou dans les clubs qu’il a fréquentés. Il est surtout connu pour ses qualités de formateur, tant de joueurs que d’entraîneurs.

     

    6e sur 153 candidats, parmi les meilleurs au monde !
     

    Khabatou a entamé sa carrière de footballeur à l’âge de 15 ans en minimes, au Stade Algérien de Belcourt (SAB), puis au MC Alger, avant de rejoindre l’USM Blida. Il a suivi plusieurs stages de formation d’entraîneurs dont celui d’entraîneur-instructeur (3e degré) en 1948 organisé à Reims. Il se distingua de brillante manière en se classant 6e  sur 153 candidats parmi  lesquels le célèbre coach italien Heleno Herrera, major de  promotion, les Français  Boulogne, Batteux, Leduc, Snella..).

     

    Le premier entraîneur des Verts avec Firoud 
     

    Grâce à cette formation, il se voit confier à maintes reprises la direction des stages au niveau maghrébin et même en France. A l’Indépendance, Khabatou a été désigné co-entraîneur avec FIROUD de la première Equipe Nationale Algérienne indépendante. Il était sur le banc de touche lors du premier match amical contre la Bulgarie le 6 janvier 1963.

     

    C’est lui qui a battu les Allemands avant 1982 !
     

    Après la nomination de Kader Firoud comme Directeur des Sports au Ministère de la Jeunesse et des Sports. Khabatou prendra seul  les destinés des Verts jusqu’en juillet 1964. Il compte à son actif une éclatante victoire sur la RFA (2-0) au stade municipal, le 1er janvier.

     

    Inconditionnel du MCA et du… yoga !
     

    Mais son image restera éternellement liée au MCA qu’il a hissé en compagnie de Zouba au toit de l’Afrique en 1976. Entraîneur atypique, ce footballeur était également un fervent pratiquant du yoga. Il nous quitte aujourd’hui, sans faire de bruit. Exactement comme il a toujours vécu. Né le 8.9.1920 à Alger, il est agé de 91 ans (rabi ytawal fo 3omro).

      

    En 1973 il donne au MCA sa seconde coupe d’Algérie  après un match mémorable contre le voisin usmiste et qui a mis au devant de la scène ses poulains qui deviennent avec le temps les "khabato Boys" tout en blanc vêtu, ils ont régaler le public du stade du "5 juillet" par leur prouesses et leur techniques malgré la présence des artistes tels que Meziani dans les rangs de l'USMA ce jour là.
     
     
     
    Les deux Mohamed, Aizel et Ait Mouhoub avec la coupe maghrébine 1974
     
     
    L'icône Derriche Braham fier de khabatou et du MCA, pose avec le trophée maghrébin
     
     
    La saison d'après, Khabatou récidive et offre à l’Algérie une coupe maghrébine, ramené avec brio de Tunis et qui a vu la participation de quatre équipes, le FUS de Rabat et le Mohamedia du Maroc, l'équipe tunisienne de l'ESTunis et le représentant Algérien le MC Alger.


    Pour sa seconde participation à une compétition de cette envergure, les coéquipiers d'Omar Betrouni, s'offrent au autre sacre, plus difficile celui là, il est vrai face à une grande adversité en terre tunisienne.En demi-Finale le Mouloudia élimina les marocains de SCC Mohamedia en prenant ainsi une revanche sur cette même équipe qui les avait éliminer lors de l'édition passé.La finale du Tournoi opposa les vert et rouge aux Marocains du FUS Rabat. Le Mouloudia grâce à un éclair de son jeune joker de luxe, le jeune Ali Bencheikh (19 ans) mena rapidement à la marque avant de se faire rejoindre par l'adversaire du jour.Le score en resta là jusqu'au terme finale de la rencontre, on procéda alors aux tirs au but pour départager les deux antagonistes.Le MCA était plus adroit que son adversaire qui buta sur un grand Ait Mouhoub, héros de la finale.Score final 1-1 et 4 tirs au but à 2 pour le MCA.


    votre commentaire
  • sebbar.kazeo.com

    sebbar.kazeo.com

     

    KHABATOU Smail

    Le Monument

     

    BENFEDDAH Ali

    Le succès

     

    Vice champion d'Algérie en 1970

    Double vainqueurs de la coupe d'algérie et maghrébine en 1971

     

     

    Avec l'intronisation de "3ami" smail Khabatou à la tête du Mouloudia, les dirigeants ont vu juste, puisque ce monument du ballon rond et ancien joueur du club a permis grâce à sa grande connaissance tactique et son grand savoir de la psychologie des joueurs, va permettre au doyen de renouer avec les titres et les noblesses.

    En 1969/1970, Khabatou va faire confiance aux jeunes qui ont été façonnés par El Kamal, Hahad et Benfeddah pour en faire une séduisante machine à gagner et de remplacer dans les coeurs des nostalgiques, le très grand chabab de Belcourt qui dominait le football national et maghrébin.

    En se classant second, les "khabato Boys" vont se décomplexer devant le CRB pour rebondir la saison d'après (1970/1971) et de remporter hautement ses deux premiers titres post-indépendances.

    Benfeddah Ali va arriver vers la fin de la saison 1970/1971 pour épauler le sieur Khabatou et remporter et la coupe d'algérie face à l'USMA et la coupe maghrébine face au Club Africain au stade d'El-Anasser et donner ainsi aux supporters du club le droit de manifester leur joies et d'être fiere de leur équipe fétiche. Ces deux titres ont été d'une saveur succulente et le départ vers une décennie de suprématie.

     

     

     

     Khabatou (1er debout à gauche)entraineur du MCA 1970/1971 

     

     Qui est Khabatou smail ? 

     

     Il est une des grandes figures du football algérien. Aimé et respecté de tous, Ammi Smaïl a beaucoup apporté au football algérien, que ce soit en sélection ou dans les clubs qu’il a fréquentés. Il est surtout connu pour ses qualités de formateur, tant de joueurs que d’entraîneur.a entamé sa carrière de footballeur à l’âge de 15 ans en minimes, au Stade Algérien de Belcourt (SAB), puis au MC Alger, avant de rejoindre l’USM Blida. Il a suivi plusieurs stages de formation d’entraîneurs dont celui d’entraîneur-instructeur (3e degré) en 1948 organisé à Reims. Il se distingua de brillante manière en se classant 6e sur 153 candidats parmi  lesquels le célèbre coach italien Heleno Herrera, major de  promotion, les Français  Boulogne, Batteux, Leduc, Snella..).  

    Le premier entraîneur des Verts avec Kader Firoud
    Grâce à cette formation, il se voit confier à maintes reprises la direction des stages au niveau maghrebin et même en France. A l’Indépendance, smail Khabatou a été désigné co-entraîneur avec  Kader Firoud de la première Equipe Nationale Algérienne indépendante. Il était sur le banc de touche lors du premier match amical contre la Bulgarie le 6 janvier 1963.

    C’est lui qui a battu les Allemands avant 1982 !
    Après la nomination de Kader Firoud comme Directeur des Sports au Mministère de la Jeunesse et des Sports.Il prendra seul  les destinés des Verts jusqu’en juillet 1964. Il compte à son actif une éclatante victoire sur la RFA (2-0) au stade municipal, le 1er janvier.

    Inconditionnel du MCA et du… yoga !
    Mais son image restera éternellement liée au MCA qu’il a hissé en compagnie de Zouba au toit de l’Afrique en 1976. Entraîneur atypique, ce footballeur était également un fervent pratiquant du yoga

     
    2006 Khabatou et le MCA récompensés lors d'une réception-anniversaire du sacre africain de 1976
    (Draoui quelques jours avant sa mort allah yerahmou)

     

     

     


    votre commentaire
  • HAHAD Omar

    L'éducateur

     

    Champion de Nationale II

    et Accession en Nationale I

     

     

    Omar Hahd frére d' Abderrazak "Merzak" martyr de la révolution , a débuté dans la catégorie minimes en 1942.Il fut junior en 1946 au Red Star d'Alger (RSA), puis en licence "B" au Mouloudia Club Algérois avant de devenir l'un des meilleurs avant-centres du Mouloudia et du Foot ball algérien après la période de l'argentin Albor et Ahcène Kermouche dans des années 30.

    Formé par Smail Khabatou il joua avec le mouloudia jusqu'en 1963 avant de raccrocher.Il remporta deux championnats de la ligue d'Alger avec le MCA en 1940 et en 1945, il est aussi vice champion d'Algérie 1963 toujours avec le MCA.

    Il prendra en main son équipe de toujours le MCA durant deux saisons pleines qui resteront gravés dans la mémoire collective Mouloudéenne puisqu'il sera à jamais l'homme qui ramena le MCA à l'élite en 1968 après trois années de purgatoires.Champion de la nationale II, il accède en Nationale I  distançant de 4 points son dauphin le club Djidjelli (JSD actuellement).

    A son retour parmi les ténors Hahad et le MCA vont être la grande surprise du championnat.Avec des jeunes étonnants de culots et de talents, ils vont terminer au pied du podium à la satisfaisante quatrième place à six points du champion le CR Belcourt (Belouizdad actuellement)

    Formateur dans le sang, il permet au Mouloudia de compter sur de grands talents à l'image des Betrouni, Bachi, le gardien de but Kaoua ou le barroudeur Bousri (son poulain en catégorie des jeunes) qui est devenu son successeur dans le palmarès des meilleurs buteurs du MCA.Hahad venait en effet de mettre en rail la futur grande équipe du MCA champion d'afrique 1976.

     

     

     


    votre commentaire
  • sebbar.kazeo.com

     

    El KAMAL Mustapha

    L'exemple

     

    Mostefa El Kamal est né en 1915 à La Casbah d’Alger. Il a fréquenté l’école Sarrouy et a poussé ses études jusqu’à devenir architecte. Sa carrière sportive est remplie.

    Il n’a connu que quatre clubs, l’ASSE, l’USMA, le MCA et le RCK. Joueur de talent, il s’est converti en entraîneur. Mais sa vocation restera la formation.

    A ce titre, il est à l’origine de l’émergence de nombreux joueurs de valeur. A l’indépendance, Mostefa est le premier sélectionneur de l’équipe nationale avec Khabatou et Ibrir.

    Il remplace Lucien Leduc à la tête du MC Alger pour mener le club à la 7ème place durant la saison 1966/1967 en mettant en bain la jeunesse Mouloudéene qui va donner les titres de noblesses au club durant les années 70, comme Omar Betrouni ou Abdelaziz Maloufi.

    Avec la collaboration d'Ahmed Fouilla le préparateur physique, le MCA va revenir sur la scéne footballistique algérienne en force.


    A son palmarès : la première victoire officielle des Verts en janvier 1964 contre la Bulgarie (2-1), au stade des Anasser.

    Entraîneur confirmé, Mostefa a donné plusieurs conférences sur le football en sa qualité de membre de la commission technique de la FAF.

    La mort l’a arraché prématurément aux siens à l’âge de 59 ans, en juin 1974.


    votre commentaire
  •  
    EL KAMAL MUSTAPHA

    La science

    BENFEDDAH ALI

    La chance

     

    Champion de la division d'honneur

    et accession en Nationale II

     

    Bien qu'il entama sa carrière d'entraineur au GS Hydra, Ali Benfeddah faisait sa première réelle découverte avec le monde du coaching avec le  maitre El Kamal Mustapha pour cette saison 1965-1966 qui a vu le MCA accèder en Nationale 2, nouvellement crée.Le Parcours de l'élève sera phénomènale avec tout les titres qu'il va truster tout au long de sa longue carrière que nous vous présentant ci dessous.

    Né à Zéralda en 1935, signe sa première licence en 1947 en Minime chez l'Etoile Sportive de Zéralda et y joue jusqu'en junior en 1952.Bourlingueur dans l'âme il va poser ses pieds un peu partout dans le monde.Jugez-en

    1952/1953 encore junior,est incorporé dans l'équipe Senior de l'ES Zéralda jusqu'en 1955

    1955/1956 passe une saison au Gallia Sport d'Alger

    1956/1957 Signe une licence Amateur à Valence (France), après deux mois d'essai il passe à Alès

    1958/1959 Professionnel à Alès (1ère division)

    1959/1960 Transféré au Sporting Club de l'Ouest d'Angers

    BENFEDDAH ANGERS http:sebbar.kazeo.com

    1960/1962 Joue dans l'équipe du F.L.N

    1962/1963 rejoint le SCO Angers à nouveau mais va jouer à Toulon (D2)

    1963/1965 Entraineur-Joueur du groupement sportive d'Alger Hydra, le GS Hydra avec qui il devient champion et vice champion de sa division

    1965/1966 Entraineur-Joueur au Mouloudia Club Algérois en division d'honneur,il devient champion et accède en Nationale II

    1966/1967 Entraineur-Joueur du WO Rouiba

    1967/1969 Entraineur de la JSK avec qui il accède en Nationale II puis en Nationale I en 1969

    1969/1970 Il revient au GS Hydra

    1970/1971 Débute la saison à l'USMH et la termine au Mouloudia Club Algérois .Il remporte avec le MCA la première coupe d'algérie du club en 1971

    1971/1972 Entraineur du MCA, remporte la coupe maghrébine 1971 et termine champion d'algérie 1972

     


    1972/1973 il prend en main la JS El Biar

    1973/1974 Entraineur du CR Belcourt (Belouizdad actuellement)

    1974/1978 Entraineur de l'amicale des algériens en europe

    1978/1980 Entraineur de l'USMH

    1980/1981 Entraineur de l'USKA (USMA actuellement), il remporte la 1ère coupe d'algérie du club.Accède en Nationale I en 1982 et se qualifie en 1/4 de finale de la coupe d'afrique des coupes

    1982/1983 Entraineur du WA Boufarik

    1997 Entraineur de Ain Defla, victime d'un malaise sur le terrain en entrainant l'équipe de Ain Defla, il sera transporté à Alger ou il décède (Allah yerahmou)

    équipe FLN

    Equipe d'Algérie

    Ali Benfeddah compte 3 sélections avec l'équipe d'algérie

    dont une comme remplaçant contre la République Fédérale d'Allemagne en 1964, la tchécoslovaquie et la guinée

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique