• Yacef signe en attendant Achiou
    Le Mouloudia se branche sur "Triciti"
    Par A. Salah Bey 

     

     L'ère Amrous a l'air de bien débuter, puisque quatre jours seulement après son élection, le nouveau président du MCA vient de faire signer l'attaquant Yacef pour une année.

    Après avoir raté quelques éléments pistés depuis plusieurs semaines, tels que Seguer, Hamidi (MC Saïda), Aksas (CR Belouizdad), Aïni (OM Arzew) et tout récemment Ouznadji (NAHD) qui a opté pour la JS Kabylie, la direction du Mouloudia d'Alger tente de rattraper son retard en matière de recrutement pour étoffer son effectif en prévision de la saison 2008/2009.
    Ainsi, après la venue de Boumechra (ASM Oran), Bentoucha (MC Saïda), Besseghir (RC Kouba), du gardien Doukha (MO Béjaïa) et le retour de Hamadou (USM Annaba), le MCA a frappé fort en engageant officiellement, hier, Hamza Yacef pour une saison.
    L'ancien attaquant de la JS Kabylie, club avec lequel il avait décroché le titre de champion d'Algérie en 2005/2006, était convié, hier, en compagnie de son manager, Adnane Berrah, au siège social de Sonatrach pour parapher son contrat en présence de Mohamed Djouad, membre de l'assemblée générale du CSA/MCA et désormais «argentier» du club puisque la société pétrolière s'est engagée à parrainer le Doyen de façon plus conséquente sur le plan financier. Cela a donc débuté avec la campagne recrutement où le Mouloudia compte convaincre l'ex-international de l'USM Alger Hocine Achiou de revêtir le maillot vert et rouge. Ce dernier aurait exigé la somme de 1,4 milliard de centimes, un montant qui a été considéré supérieur à la valeur du joueur estimée par les dirigeants mouloudéens. Ce qui a débouché sur une situation de blocage. Mais selon les dernières informations, on a appris que les négociations entre les deux parties se disent prêtes à faire des concessions et à trouver un consensus pour faire aboutir le transfert, alors que du côté de l'USM Alger on a tenté de dissuader Achiou de partir en promettant, à travers le vice-président Abdelkrim Mechia, de régler le passif et de renégocier un nouveau contrat.
    Et si la venue de Yacef au MCA est considérée comme un renfort de choix, certains appréhendent la réaction du WA Casablanca, club marocain où évoluait la saison dernière le joueur algérien, et qui, par le biais de son président Akram Abdel-Illah, déclare qu'il est toujours sous contrat et que sa libération coûterait 200 000 euros pour tout club acquéreur. Ce que réfutent Yacef et son manager qui estiment, bien au contraire, que le WAC lui doit plusieurs salaires et qu'il risque même de recourir à la FIFA pour défendre ses droits. En tous les cas, Yacef ne s'est pas montré perturbé par cette affaire (si affaire il y a), bien au contraire : «J'ai rassuré les dirigeants mouloudéens à ce sujet car j'ai fini par régler à l'amiable le différend que j'avais avec le club du Widad de Casablanca. Je suis donc très heureux de porter les couleurs de ce prestigieux club qu'est le Mouloudia où j'aspire relancer sérieusement ma carrière et prouver que je suis loin d'être fini. C’est un choix du cœur en dépit de plusieurs autres offres alléchantes de la part d'autres clubs de l'élite», conclut Yacef. C'est dire la volonté qui anime ce joueur, de faire une grande saison au grand bonheur des supporters du Doyen toujours avides de consécrations.

     


    votre commentaire
  • C’est une première dans l’histoire du club, le président du MCA est un ancien joueur. C'est  le latéral droit des années soixante-dix, Sadek Amrous.

    L'enfant de Bordj ménaiel a remporté plusieurs titres avec le Mouloudia, 3 coupes d'Algérie (1971, 1973 et 1976) deux coupes maghrébines (1971 et 1974) une coupe d'Afrique en 1976 et deux championats d'Algérie en 1976 et 1978.

     Les travaux de l'AG du MCA qui se sont déroulé ce matin ont donné

     Mr AMROUS Sadek: Président du Mouloudia Club Alger
     Mrs : Langar, Zdek, Adjani, Tafat, Aizel (ancien joueur), Aouf (fils du fondateur du MCA) et Laagoun (ancien joueur), membres du bureau directeur du mouloudia.

    Par ailleurs, mr Amrous sera installé officiellement ce Dimanche.

    Il faut rappeler que le vrai patron du MCA sera Sonatrach , le bailleur de fond, représenté par Mr Djouad Mohamed l'ancien président du club au temps de la réforme de 1977 à 2001, ce qui suppose que le président élu (Amrous) n'aura pas vraiment carte blanche.

    Amrous : «Je suis le candidat du renouveau»
    «Imprimer une nouvelle vision au Doyen», voici le slogan du candidat Amrous Sadek, lequel compte révolutionner le Mouloudia tout en insistant sur le rassemblement de toutes les forces pour moderniser le club.
    Dans son programme, l’ancien arrière droit des Vert et Rouge des années 1970 prévoit plusieurs actions à court, moyen et long termes.
    Mais Amrous insiste d’abord sur le dialogue afin de débarrasser le club de la guerre des clans. «On doit rompre définitivement avec cette pratique et redevenir rapidement le porte-drapeau de la jeunesse algérienne en général et algéroise en particulier», affiche Amrous.
    Le court terme
    En sus d’améliorer les relations avec les supporters et tous les acteurs du football, ainsi que de doter le club d’une véritable politique de communication. Mais aussi :
    - Figer définitivement l’équipe pour recevoir au stade du 5-Juillet (convention à long terme).
    - Mise à la disposition de l’équipe seniors et des jeunes catégories des installations sportives de la DGSN (stade du Hamiz, Cati).
    - Mise à disposition officielle de l’ex-stade Ferhani pour la création du centre de formation.
    - La mise sur pied d’un centre de formation et de stage permanent et périodique à l’endroit des encadreurs techniques. Dotation de chaque staff et catégorie d’un bureau équipé (téléphone, fax, Internet, photocopieur) et de moyens de transport.
    Le moyen terme
    - Création d’un centre de formation et d’un camp d’entraînement des différentes catégories, tel que décrit plus haut.
    - Programmation des stages de formation des entraîneurs et éducateurs (managers, encadreurs, administrateurs, arbitres, médecins, kiné…) avec le concours de la FAF, de Sonatrach…
    Le long terme
    - Affectation par les pouvoirs publics d’un stade à la dimension du MCA (minimum 50 000 places).
    - Réalisation d’un siège social à la mesure des ambitions du MCA.
    - Exhorter les anciens joueurs,  
    entraîneurs, encadreurs sportifs,  etc. à la création d’association et à la mise en place de leur statut.
    Dans l’ensemble, le frère du défunt Tayeb (décédé sous les couleurs du MCA au stade de Bologhine) envisage de réorganiser le club en privilégiant surtout la formation des jeunes, mais veut aussi mettre à jour l’arsenal juridique qui permet d’encadrer les supporters par le biais de comités actifs, avec à leur tête des responsables désignés, pour cause d’une influence positive sur les fans, et cela pour mettre fin à la violence.
    F. C.


    Biographie


    Né en 1948, natif de Bordj Ménaïel, père de famille, chef d’entreprise.
    Palmarès :
    - 01 coupe d’Afrique (1976)
    - 03 coupes d’Algérie (1971, 1973 et 1976)
    - 02 coupes maghrébines (1971 et 1974)
    - 02 championnats d’Algérie (1976 et 1978)

     


    votre commentaire
  • MCA
    Besseghir, 5e recrue
    Par : Farah H.

    Après plusieurs semaines de négociations, le défenseur du RC Kouba Abdelkader Besseghir a fini par rejoindre le MC Alger. En effet, l’ex-Usmiste a paraphé hier un contrat d’une année renouvelable avec le Doyen, et ce, en présence de Chaâbane Lounès en sa qualité de président de section football.
    “C’est un honneur pour moi de rejoindre les rangs d’un aussi prestigieux club. Il faut dire que le désir de vêtir le maillot mouloudéen ne date pas d’aujourd’hui puisque les dirigeants du Mouloudia voulaient s’attacher mes services depuis plusieurs saisons. Mais je n’étais pas maître de mon destin étant donné que j’étais lié par un contrat avec l’USMA. En tout cas, je suis très content de porter les couleurs du MCA avec qui j’aspire remporter beaucoup de titres”, nous avait déclaré le joueur, juste après la signature du contrat. Et d’ajouter : “Il faut avouer que les 6 mois passés à Kouba m’ont fait beaucoup de bien. C’était une expérience assez enrichissante dans la mesure où celle-ci m’a permis de rebondir après la période difficile passée à l’USMA. En s’engageant au MCA, j’espère rebondir et retrouver progressivement mon niveau d’antan.” Il faut dire que la venue de Abdelkader Besseghir vient pallier le départ de Larbi Hosni chez le voisin usmiste. Du coup, le MCA enregistre sa cinquième recrue après Boumechra, Bentoucha, Hamadou et Doukha.
    Il est utile de rappeler que Besseghir a failli atterrir au MCA, l’hiver dernier, mais comme il était encore sous contrat avec la formation de Soustara, son transfert ne pouvait se concrétiser pour la simple raison est que les dirigeants usmistes s’y sont opposés à cette idée, comme ce fut le cas l’hiver dernier. Par la suite, Besseghir a rejoint les rangs du RC Kouba pour une durée de six mois. Par ailleurs, nous apprenons de sources sûres que l’attaquant de l’OMA Mohamed Amine Aïni a rendez-vous aujourd’hui avec Chaâbane Lounès.
    Ouvrant une parenthèse pour dire qu’en plus du MCA, l’USMA veut s’attacher également les services de Aïni. Rappelons, en effet, que Allik l’avait rencontré durant le week-end, et ce, en marge de la signature de Benaoumeur. Le joueur semblait satisfait de l’offre usmiste, mais il avait demandé un temps de réflexion avant de rendre sa réponse. Une chose est certaine, Aïni jouera soit au MCA ou à l’USMA la saison prochaine.


    votre commentaire
  • Le milieu offensif oranais de l'ASMO, Salim Boumechra, est la première recrue officielle du Mouloudia pour la saison 2008/2009.En Effet le stratége oranais a signer un contrat de 2 ans avec les Vert et Rouge et constituera à coup sûr l'attraction de la saison prochaine.


    Salim né le 28.04.1983 à Oran a subi une double intervention chirurgicale et n'a pas terminé la saison 2007/2008 avec son équipe après l'agression dont il a été victime durant le match de coupe opposant l'ASMO au WABT.


    votre commentaire
  • CHAMPIONNAT NATIONAL DE D1 (29E JOURNÉE)

    Le WAT fait ses adieux à la D1

    L’avant-dernière journée du championnat national de première division a dévoilé le nom de la première formation renvoyée en seconde division. Il s’agit du Widad de Tlemcen.

    Le WAT a été une fois de plus accroché à domicile, par le Doyen (1-1). Une autre formation concernée par la relégation. Un point précieux, par contre, pour le MCA, qui renforce son espoir de maintien parmi l’élite.
    C’est le cas aussi pour l’ASK, auteur d’un nul à Annaba (0-0), du CABBA vainqueur à Alger face à l’USMA (0-2) et du MCO qui a battu a domicile l’USMB (1-0). A ce titre, le MCO devra réaliser un exploit à Chlef. De son côté, l’USM Blida devra s’imposer et rester a l’écoute des autres stades.
    Respectivement, vaincues à Tizi-Ouzou (1-0) et à Saïda (3-2), les formations algéroises du CRB et du NAHD restent dans la zone de turbulence. Néanmoins, ces deux teams qui jouent à domicile lors de la journée, ont leur destin entre leurs mains. Ce qui n’est pas le cas de l’OMR qui a sérieusement hypothéqué ses chances de maintien, après sa défaite face à l’ASO (0-1), at home. A noter toutefois l’attitude déplorable de certaines formations qui fausse, quelque peu le jeu, en laissant sur le banc leurs titulaires.

    WAT 1 - MCA 1
    Benmoussa diffère le maintien du Mouloudia
    Par :Malik A

    Le MC Alger est parvenu sortir indemne de son déplacement à Tlemcen, en arrachant un point qui lui ouvre les portes du maintien, surtout après les défaites de l’OM Ruisseau à domicile face à l’ASO et de l’USM Blida à Oran face au MCO. Les Vert et Rouge, qui ont longtemps tenu la victoire, se sont fait rejoindre à la marque, dans le dernier quart d’heure, par une équipe tlemcénienne qui s’est présentée au grand complet, contrairement à ce qui a été avancé avant le match.
    Les intentions des Mouloudéens étaient affichées dès l’entame de la rencontre où Belghomari avait failli tromper Gaouaoui d’un tir des 20 mètres qui a frôlé la transversale (4’). Ensuite, le jeu se concentra au milieu de terrain avec un léger ascendant des locaux qui ont évolué sans pression.
    Néanmoins, les camarades de Badji ont répliqué par des incursions qui auraient pu inquiéter le portier tlemcénien. Il a fallu attendre la 35e minute pour enregistrer une action dangereuse pour les locaux grâce à Dif qui a adressé un puissant tir des 18 mètres, mais Babouche sauve son équipe sur sa ligne, alors que Benhamou était battu. D’ailleurs, ce sauvetage lui a valu une blessure et il a dû céder sa place à Galoul quelques minutes après. Continuant leur pressing, les hommes de Bouali ont raté une autre occasion lorsque Tebbal s’est présenté face au gardien de but du MCA, mais Benhamou réussit un arrêt spectaculaire et prive l’équipe adverse d’ouvrir la marque (37’). Passé l’orage, le MCA amorce un contre rapide qui s’est avéré fructueux.
    Bouguèche, lancé sur le flanc gauche par Badji, prend de vitesse son vis-à-vis et sert sur un plateau l’avant-centre mouloudéen Belghomari. Ce dernier, sur le point du penalty, n’avait aucune peine à battre l’infortuné Gaouaoui (41’). Tebbal riposte, deux minutes plus tard, où il n’a pas réussi à profiter d’un flottement dans l’axe défensif des Algérois.
    Son puissant coup de tête à bout portant trouva un Benhamou des grands jours qui a dégagé le danger d’une belle claquette. Après la pause, les Tlemcéniens ont pénétré la pelouse avec la ferme intention de remettre les pendules à l’heure. D’abord, il y avait ce tir de Dif qui a trouvé Benhamou à la parade (52’), mais Belghomari était à deux doigts de récidiver le coup de la première mi-temps lorsqu’il s’est présenté face à Gaouaoui. Ce dernier s’interpose avec brio et sauve son équipe du KO (54’).
    La suite des évènements a vu l’équipe du WAT pousser, mais sans vraiment inquiéter l’arrière-garde du MCA qui a tenu le coup jusqu’à cette 76e minute lorsque Coulibaly touche involontairement la balle de la main dans la surface de vérité. L’arbitre Boumaâza n’a pas hésité à désigner le point du penalty.
    Benmoussa exécute victorieusement la sentence et remet les deux équipes égalités. La fin du match fut animée, et c’est le MCA qui a raté l’occasion de repartir avec les trois points, lorsque Younès a reçu un caviar de Badji. L’attaquant mouloudéen tire mollement sur le gardien de but tlemcénien, alors qu’il avait toute la latitude d’ajuster son tir. Ce résultat permet au MCA d’accentuer ses chances de maintien, alors que le WAT a disputé son dernier match à domicile en nationale une.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique